Centre de presse

UNICEF et Mia Farrow soulignent les besoins des enfants dans la crise humanitaire qui secoue la république Centrafricaine

BANGUI/DAKAR, 19 Février 2007 – L’ambassadeur de bonne volonté du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) Mia Farrow, et la directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre Esther Guluma, ont conclu leur mission en République Centrafricaine (RCA) en appellant, avec la plus grande fermeté, la communauté internationale à reconnaître l’urgence d’une assistance humanitaire. 

Au cours des quatre jours passés dans le nord du pays, elles ont traversé des villages brûlés et pillés, désertés par des populations qui ont fui dans la forêt pour échapper aux attaques des milices armées et des coupeurs de route qui errent à travers le pays. Mia Farrow et Esther Guluma ont été les témoins de la détérioration de la santé de ces personnes déplacées, dont le nombre est aujourd’hui estimé à 212 000.
 
“Ces personnes déplacées n’ont pas de vêtements, pas d’abri, pas de nourriture, pas de couverture ni accès à de l’eau propre et la plupart d’entre elles sont complètement traumatisées, vivant dans la terreur de nouvelles attaques”, a dit Mme Farrow. “Nier qu’une crise humanitaire est en cours aura pour résultat de provoquer, dans les prochains mois, la mort de nombreux enfants”, a souligné Mme Guluma. “Les populations ont besoin de soins de santé, de cliniques mobiles, de pompes à eau, d’équipement ménager, de semences et d’outils pour recommencer à cultiver et d’une aide pour faire en sorte que les enfants retournent à l’école”.

“L’UNICEFdoit accélérer le rythme de ses activités aux côtés du gouvernement, des agences des Nations Unies et des quelques organisations non-gouvernementales qui travaillent sur le terrain, afin d’éviter des souffrances et des morts à grande échelle dans ces zones”, a-t-elle poursuivi. ”Nous devons agir maintenant, alors que des milliers de réfugiés ont déjà fui de l’autre côté de la frontière avec le Tchad, au nord ouest ; le risque ici est que la crise qui se dessine va exacerber une situation humanitaire déjà extrêmement fragile dans toute la région.”

“Avant tout, les populations ont besoin de protection; elles m’ont confié leur souhait le plus profond de vivre en paix, afin de pouvoir reconstruire leur vie”, a ajouté Mme Farrow.

Dans la phase d’accélération de l’urgence, qui est actuellement en cours, des fournitures de première nécessité ont commencé, pour la première fois, à arriver à l’aéroport de Bangui: des milliers de bâches, de bidons et de couvertures (un don du peuple américain estimé à 175 000 dollars) ont été immédiatement acheminés par camions aux populations affectées de la ville de Birao, dans le nord-est du pays, près de la frontière avec le Soudan.

Mia Farrow a entrepris cette mission en RCA du 10 au 16 février 2007 afin de visiter des projets soutenus par l’UNICEF à Bangui, la capitale, et de rencontrer les populations des zones éloignées du nord du pays. Sa visite avait pour but d’attirer l’attention du public sur la détresse du peuple centrafricain, le besoin d’une aide internationale urgente et la nécessité de stabiliser le pays, alors que l’insécurité se répand et augmente. Mia Farrow est actuellement au Tchad.

Environ un million de personnes a été affecté par le conflit en RCA, le sixième pays le moins développé au monde, dont les indicateurs en matière de mortalité infantile et maternelle, déjà très bas, sont en continuelle détérioration.

A propos de l'UNICEF

L'UNICEF travaille sur le terrain dans 155 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour de plus amples informations :

Anne Boher, bureau de l’UNICEF en RCA: Tel + 236 98 44 44, aboher@unicef.org

Chantal Lorho, Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre: Tel: 221 869 76 54, clorho@unicef.org

Rafael Hermoso, UNICEF Média, New York: Tel + (1) 212 326 7516, rhermoso@unicef.org


 

 

 

Recherche