Centre de presse

L’UNICEF appuie la poursuite du processus de la Cour pénale internationale

NEW YORK/GENÈVE, 29 janvier 2007 – Aujourd’hui, la Cour pénale internationale (CPI) a confirmé les charges pesant sur Thomas Lubanga, ex-commandant en chef de l’aile militaire de l’Union des patriotes congolais, qu’elle avait mis en accusation pour avoir enrôlé des enfants dans sa milice pendant la guerre menée en République démocratique du Congo.  L’affaire peut a présent être jugée. L’UNICEF appuie à cet égard la poursuite du processus de la Cour pénale internationale.

Selon les estimations de l’ONU, entre trois et cinq millions de personnes ont péri depuis 1998 des suites du conflit en RDC. Pas moins de 30 000 enfants congolais auraient combattu dans les rangs des forces armées ou des milices armées ou vécu avec elles. Beaucoup d’enfants ont été déplacés, sauvagement violés, mutilés et tués.

L’enrôlement d’enfants ne s’observe pas qu’en République démocratique du Congo. Les groupes armés et les forces armées utiliseraient à tout moment à travers le monde jusqu’à 250 000 enfants à des titres divers, notamment comme combattants, cuisiniers, porteurs, messagers, espions et à des fins sexuelles. Principales victimes des conflits armés, les enfants en sont à la fois les cibles et, de plus en plus, les instruments.

En République démocratique du Congo et dans d’autres pays touchés par les conflits, l’UNICEF aide les enfants à quitter les groupes et les forces armés et à retourner dans leur famille et leur communauté.  Pour faciliter leur réinsertion, il collabore avec les gouvernements, les ONG et les communautés pour que les enfants puissent recevoir une formation professionnelle, une instruction, un soutien psychologique et un soutien par leurs pairs, ainsi qu’une aide juridique et des soins médicaux.  

Les 5 et 6 février, à Paris, le Gouvernement français et l’UNICEF organiseront conjointement une conférence ministérielle sur le thème “Libérons les enfants de la guerre”. Les pays de toutes les régions du monde, des organisations internationales et des ONG y examineront des stratégies élaborées de prévention de l’enrôlement d’enfants et de réinsertion des ex-enfants soldats.

A propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille sur le terrain dans 155 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.


Pour tous renseignements complémentaires, veuillez vous adresser à :

Geoff Keele, UNICEF Médias,  212 326-7583, gkeele@unicef.org


 

 

 

Recherche