Centre de presse

Communiqué de presse

Les enfants paient un lourd tribut au manque d’eau salubre et de moyens d’assainissement

Tout en soulignant les progrès accomplis dans ce domaine, un rapport de l’UNICEF affirme qu’il faut redoubler d’efforts pour prévenir le décès de plus d’1,5 million d’enfants chaque année.

NEW YORK, 28 septembre 2006 – Plus de 1,2 milliard de personnes ont obtenu un accès à l’eau salubre depuis 1990, affirme Progrès pour les enfants : un bilan de l’eau et de l’assainissement, publié aujourd’hui par l’UNICEF.   

Voir le rapport complet [pdf]

Le rapport examine les progrès accomplis vers l’Objectif du Millénaire pour le développement no.7, qui comprend la diminution de moitié du pourcentage de la population qui n’a pas accès de façon durable à un approvisionnement en eau potable et à un assainissement de base d’ici à 2015. Entre 1990 et 2004, la couverture mondiale en ce qui concerne l’eau potable est passée de 78 pour cent à 83 pour cent.

Les régions d’Amérique latine/Caraïbes et de l’Asie du Sud atteindront l’objectif avec près de 10 ans d’avance.

« Les progrès réalisés jusqu’à présent pour augmenter le nombre de personnes ayant accès à de l’eau salubre sont impressionnants », a dit la Directrice générale de l’UNICEF Ann M. Veneman. « Cependant, l’eau insalubre et le manque de moyens d’assainissement de base contribuent aux décès de 1,5 million d’enfants de moins de cinq ans chaque année, qui meurent de maladies diarrhéiques ».

Pour ce qui est de l’assainissement, le rapport fait valoir que 1,2 million de personnes, d’après les estimations, ont obtenu un accès à un assainissement de base depuis 1990, la couverture mondiale passant de 49 a 59 pour cent. En Asie du Sud, l’accès à des moyens d’assainissement améliorés a plus que doublé entre 1990 et 2004. En Asie de l’Est et dans le Pacifique, la proportion de la population disposant de moyens d’assainissement de base est passée de 30 pour cent à plus de 50 pour cent.

« En dépit de progrès remarquables, quelque 425 millions d’enfants de moins de 18 ans n’ont toujours pas accès à un approvisionnement en eau amélioré et plus de 980 millions n’ont pas accès à des moyens d’assainissement adéquats, observe Mme Veneman, l’eau salubre et des moyens d’assainissement sont indispensables à l’amélioration de la nutrition, à la diminution de la mortalité infantile et maternelle et à la lutte contre les maladies ».

Les maladies provoquées par une eau insalubre ou le manque d’hygiène peuvent affecter la présence de l’enfant à l’école et nuire à ses performances scolaires. Les filles, en particulier, risquent de ne pas aller à l’école parce qu’elles doivent aller chercher l’eau et la rapporter pour leurs familles, et parce qu’il n’y a pas, à l’école, d’installations sanitaires séparées pour filles et garçons.

L’amélioration des installations sanitaires permettrait de diminuer de plus d’un tiers les maladies d’origine diarrhéique chez les jeunes enfants, affirme le rapport. Avec de meilleurs pratiques d’hygiène, le nombre de cas de ces maladies pourrait baisser des deux tiers.

Le monde est bien parti pour atteindre l’objectif en ce qui concerne l’eau mais les progrès accomplis risquent d’être compromis si l’on ne donne pas la priorité à l’approvisionnement en eau salubre des communautés les plus pauvres du monde.

L’assainissement est un défi plus formidable. En dépit de progrès considérables, le monde n’est pas sur la bonne voie pour attendre la cible de l’OMD concernant l’assainissement. En Asie du Sud par exemple, deux personnes sur trois n’ont toujours pas accès à un assainissement de base.

Le rapport affirme que les avantages que représentent les sources améliorées d’eau potable et l’assainissement ne sont plus à démontrer et qu’ils pourraient être élargis à une multitude d’autres populations du monde si seulement des ressources et une détermination suffisantes étaient consacrées à cette tâche.

****

A propos de l’UNICEF
Depuis 60 ans, l’UNICEF est le principal défenseur de la cause des enfants. En menant des programmes sur le terrain dans 156 pays, il aide les jeunes à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF travaille pour la santé et la nutrition des enfants, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles, et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de gouvernements, d’entreprises, de fondations et de particuliers.

Attention médias audio-visuels : vidéo disponible sur www.thenewsmarket.com/unicef

Pour de plus amples informations :

Jessica Malter, UNICEF Media (+1 212) 326 7412, jmalter@unicef.org


 

 

 

Vidéo

25 septembre 2006:
Reportage de la Correspondante de l'UNICEF Anneka Dabo sur les progrès réalisés pour atteindre les cibles de l'Objectif du Millénaire pour le développement sur l'eau et l'hygiène.

 VIDEO haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche