Centre de presse

Communiqué de presse

Allaitement maternel : un moyen simple pour sauver de jeunes vies

NEW YORK, 1er août 2006 –  Dans un pays en développement, un enfant qui est allaité par sa mère a trois fois plus de chance de survivre à ses jeunes années qu’un enfant qui n’est pas  allaité au sein, a déclaré l’UNICEF aujourd’hui a l’ouverture de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel.

« La Semaine mondiale de l’allaitement maternel nous donne l’occasion de militer en faveur d’un moyen très simple de sauver de jeunes vies », a affirmé la Directrice générale de l’UNICEF, Mme Ann M. Veneman. « Les taux d’allaitement maternel ont beau progresser dans le monde, on estime que 63 pour cent des enfants de moins de 6 mois ne sont toujours pas nourris au sein de façon adéquate. Résultat, des millions d’enfants sont désavantagés au tout début de leur vie ».

La Semaine mondiale de l’allaitement maternel est observée dans plus de 120 pays par l’UNICEF et ses partenaires, notamment l’Alliance mondiale de l'action pour l'allaitement maternel et l’Organisation mondiale de la Santé. Le but est d’encourager l’allaitement maternel exclusif au cours des premiers six mois de vie, ce qui a d’excellentes conséquences sur la santé. L’allaitement maternel exclusif permet en effet au nouveau-né d’absorber des nutriments d’importance capitale, il le protège contre des maladies mortelles comme la pneumonie et il favorise la croissance et le développement. Un allaitement au sein prolongé après six mois, jusqu’à deux ans ou plus, associé à une alimentation complémentaire appropriée et sûre, est la façon optimale de nourrir un enfant.

Soucieux de donner aux enfants le meilleur départ possible dans la vie, l’UNICEF travaille avec les nouvelles mères du monde entier pour veiller à ce que les bébés soient correctement alimentés.

En Gambie, par exemple, l’UNICEF a appuyé les efforts visant à créer des communautés « amies des bébés » où l’allaitement au sein est protégé, encouragé et soutenu. Le programme, qui s’adresse aux femmes et aux hommes, a pour but de leur montrer les avantages d’une bonne nutrition de la mère et du nourrisson.

Dans les situations d’urgence où l’eau salubre est rare, les enfants risquent fort de contracter des maladies comme la diarrhée, qui peuvent être mortelles. L’allaitement maternel revêt alors une importance vitale. A Jogjakarta (Indonésie), l’épicentre d’un grave tremblement en mai, l’UNICEF pilote une initiative visant à encourager les mères à continuer de nourrir leurs enfants au sein. Une centaine de femmes ont reçu une formation de conseillère en allaitement maternel et elles rendent visite aux mères dont les nourrissons sont particulièrement exposés aux maladies.

La Semaine mondiale de l’allaitement maternel 2006 marque le 25e anniversaire du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel. A ce jour, une soixantaine de gouvernements ont promulgué une grande partie des dispositions du Code, ou même toutes.

Le Code a pour but de protéger et promouvoir l’allaitement au sein en interdisant la publicité et la commercialisation agressive des substituts du lait maternel, des biberons et des tétines. En dépit des progrès accomplis depuis que l’Assemblée mondiale de la santé a adopté le Code en 1981, les obstacles demeurent et dans certains pays, les efforts de surveillance des violations du Code laissent à désirer.

« C’est dans le monde en développement, là où la dénutrition contribue au décès d’environ la moitié des enfants de moins de cinq ans, que l’on observe les pires conséquences du non-respect du Code », a constaté Mme Veneman.

L’allaitement maternel au sein et une bonne nutrition des enfants sont des éléments essentiels pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement, et en particulier ceux liés à la survie de l’enfant, comme la réduction des deux tiers du taux de mortalité des moins de 5 ans d’ici à 2015 et l’éradication de la pauvreté extrême et de la faim.

L’UNICEF travaille de concert avec ses partenaires, gouvernements et communautés, pour protéger et encourager l’allaitement au sein en soutenant les législations nationales concernant l’alimentation des nourrissons, en améliorant les soins prénatals et postnatals et en augmentant les ressources consacrées aux nouvelles mères à l’échelon de la communauté. Le soutien à l’allaitement maternel en situation d’urgence est également une des grandes priorités de l’UNICEF, car de mauvaises pratiques alimentaires lors de ces crises peuvent contribuer à la mortalité des nourrissons. 

***

A propos de l’UNICEF :
Depuis 60 ans, l’UNICEF est le principal défenseur de la cause des enfants. En menant des programmes sur le terrain dans 155 pays, il aide les jeunes à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF travaille pour la santé et la nutrition des enfants, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles, et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de gouvernements, d’entreprises, de fondations et de particuliers.

Pour toute information supplémentaire :
Kate Donovan, UNICEF Media, tel: 212 326 7452


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Vidéo (en anglais)

25 juillet 2006:
Reportage de Suzanne Dayne depuis le village de Pongok, en Indonésie, ou l’UNICEF encourage les mères à pratiquer l’allaitement maternel plutôt que de nourrir leurs enfants en utilisant des formules pédiatriques.
 VIDEO haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Audio (en anglais)

27 juillet 2006 : 
Reportage de Sophie Boudre dans le village de Tegal Rejo en Indonésie où l’UNICEF fait campagne pour l’allaitement maternel.
AUDIO écouter

Recherche