Centre de presse

Communiqué de presse commun

130 millions de dollars pour les enfants indiens

New York, le 13 mars 2006 – Le Ministre du développement international du Royaume-Uni, M. Gareth Thomas, vient d’annoncer que 130 millions de dollars (75 millions de livres) allaient être alloués à l’extension d’un partenariat stratégique pour l’Inde réunissant l’UNICEF et le Ministère du développement international, afin d’accélérer les progrès en vue de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.

Le nouveau partenariat  soutiendra l’œuvre de l’UNICEF en Inde, et en particulier dans certains des Etats les plus pauvres, comme l’Uttar Pradesh et le Bihar, afin d’améliorer les services de santé et d’éducation primaire. Le partenariat appuiera les autorités nationales et de chaque Etat qui redoublent d’efforts pour améliorer la vie des enfants et atteindre ceux qui sont exclus de la société.

Lors d’une cérémonie publique de signature au siège de l’UNICEF en présence du Directeur général adjoint de l'UNICEF, M.Toshiyuki Niwa, M. Thomas a déclaré :
« Ces fonds représentent une somme supplémentaire significative pour les programmes sanitaires et éducatifs destinés aux enfants indiens les plus vulnérables et ceux qui se retrouvent exclus de la société. »
« Ils offriront une aide cruciale à ceux qui en ont le plus besoin et aideront à poser des fondations qui permettront d’améliorer à long terme la qualité de vie de la population actuelle et des générations à venir. »
« Grâce à un partenariat clé avec l’UNICEF, qui vient s’ajouter au processus de réforme de l’ONU, ils permettront au gouvernement de passer à l’action sur le terrain. Ils nous aideront à atteindre notre objectif commun, qui est de réduire la pauvreté d’ici 2015 en dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement. »

Les fonds permettront également aux organismes des Nations Unies d’améliorer leur coordination et leur efficacité au niveau du pays en accroissant les services offerts collectivement, en réduisant les frais communs et en améliorant le partage des connaissances.

« Cet argent nous donne les moyens de former un partenariat encore plus solide entre l’UNICEF, le Gouvernement indien et le Ministère du développement international, afin de proposer des interventions capitales dans des domaines comme la malnutrition, la survie de l’enfant, l’éducation et le VIH/SIDA », a expliqué M. Niwa.

Ainsi l’UNICEF pourra-t-il donner un coup d’accélérateur à des interventions comme la gestion intégrée des maladies néonatales et infantiles, ce qui devrait améliorer sérieusement le taux de survie des enfants en Inde. Grâce à un programme de visites à domicile par des professionnels de la santé, et ce dès la naissance, les bébés reçoivent des soins adéquats et tout problème potentiel est identifié et traité. On peut citer parmi les méthodes qui ont fait leur preuve dans la réduction de la mortalité infantile le fait d’enseigner aux ménages à nourrir exclusivement au sein les bébés, à les convaincre de ne pas leur donner de bain et à les porter « au chaud », serrés contre le père ou la mère, à la manière d’un kangourou.

Comme plus de mille enfants de moins de cinq ans meurent chaque jour de maladies diarrhéiques, l’eau et l’assainissement représentent un problème majeur. La campagne nationale d’assainissement total vise à fournir à chaque famille un accès à l’eau, des toilettes et un endroit où se laver les mains. L’UNICEF et ses partenaires ont mis au point des toilettes bon marché qui sont simples, peu coûteuses et adéquates. Des « marchés ruraux sanitaires » servent de points d’accès locaux pour ces services. L’appui du Ministère du développement international permettra de développer cette initiative.

Depuis le début des années 90, l’Inde réussit à affranchir de la pauvreté, chaque année, douze millions de personnes et depuis 1999, le Ministère du développement international a dépensé 1,13 milliards de livres à titre d’aide. Mais comme l’Inde, qui abrite un sixième de la population mondiale, connaît une réussite économique croissante, la nature de ses relations avec le ministère et l’aide que celui-ci lui procure sont en train de changer, afin de refléter la stature de ce pays en tant qu’acteur international à même de se prendre en charge.

L’annonce a été faite suite au succès de la Conférence Asie 2015 qui s’est tenue à Londres la semaine dernière (6-7 mars), réunissant des dirigeants politiques, des représentants du secteur privé et des ONG, de hauts fonctionnaires et des chercheurs venus de toute l’Asie. Elle s’est attachée à vanter les succès régionaux, à partager les leçons apprises et à envisager l’avenir.

Notes aux journalistes :

1. Conformément au plan actuel d’aide publique du ministère, le nouveau programme a pour objectif de poursuivre les progrès accomplis pour accroître le nombre d’enfants scolarisés et améliorer la qualité de l’instruction. L’accès à des soins de santé peu coûteux et de qualité est un moyen de lutter contre ce qui est à la fois un symptôme et une des causes de la pauvreté longue durée. Pour en savoir plus sur l’œuvre du Ministère du développement international en Inde, voir www.dfid.gov.uk/countries/asia/india.asp et www.dfidindia.org/.

2. Le Gouvernement indien a été étroitement associé à la création du partenariat, qui répond à son objectif global de coopération avec l’UNICEF. Le gouvernement, l’UNICEF et le Ministère du développement international œuvrent tous au respect des droits de la femme et de l’enfant garantis par la Constitution et à la création d’un environnement propice à la promotion de l’égalité et au renforcement de la responsabilisation envers les enfants.

3. L’UNICEF est établi en Inde depuis 1949. C’est l’organisation des Nations Unies la plus importante dans le pays, avec un programme de 500 millions de dollars pour la période 2003-2007. L’agence s’appuie sur des études et des données de qualité pour mieux comprendre les questions qui se posent, mettre en place des interventions nouvelles et innovantes et collaborer avec le gouvernement pour transformer la vie de chaque enfant.  Pour en savoir plus sur l’œuvre de l’UNICEF en Inde, voir  http://www.unicef.org/india/

4. L'UNICEF est depuis près de 60 ans la première organisation du monde consacrée aux enfants. Il travaille sur le terrain dans 155 pays pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de la petite enfance jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins pour pays pauvres, l'UNICEF travaille pour la santé et la nutrition des enfants, l’eau et l’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles, et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation et le VIH/SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

5. Chaque année, la publication phare de l’UNICEF, La Situation des enfants dans le monde, étudie une question qui touche les enfants de près. La prochaine édition, 2007, montrera que la discrimination à l’égard des femmes est l’un des obstacles les plus difficiles à vaincre, en ce qui concerne la réalisation des droits de l’enfant et des Objectifs du Millénaire pour le développement. En explorant les relations de cause à effet entre la situation des femmes et le bien-être des enfants pendant tout le cycle biologique, le rapport révélera une double discrimination : les sociétés qui font de la discrimination à l’encontre es femmes font implicitement de la discrimination envers les enfants.

Des vidéos prêtes à la diffusion seront téléchargeables sur www.thenewsmarket.com/unicef

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :
Kate Donovan, UNICEF Média,  tél. : 212 326 7452
Nic Fearon-Low, Attaché de presse, Ministère du développement international, tél. : 0044 20 7023 0533


 

 

 

Vidéo (en anglais)


14 mars 2006:
Le Ministre du développement international du Royaume-Uni, M. Gareth Thomas, déclare que la contribution de 130 millions de dollars va aider le travail de l'UNICEF dans deux des plus pauvres états de l'Inde.

bas | haut débit
(Real player)



14 March 2006:
Karin Hulshof, Directrice du bureau du financement des programmes de l’UNICEF, parle de l’impact que 130 millions de dollars pourraient avoir sur les enfants, et du long partenariat de l’UNICEF avec le DFID (département pour le développement international) Britannique.

bas | haut débit
(Real player)

Recherche