Centre de presse

Communiqué de presse

La sécheresse dans la corne de l’Afrique provoque une situation de crise pour les enfants

L’UNICEF affirme qu’il faut intervenir immédiatement pour prévenir une situation encore plus grave à l’avenir

© UNICEF Somalia/2006/Bannon
À un point de distribution situé à Isdoorto, en Somalie, un enfant et sa mère attendent leurs rations d'Unimix - un produit alimentaire d'une grande valeur nutritive fourni par l'UNICEF.

GENÈVE, NEW YORK – 7 février 2006 – La Corne de l’Afrique traverse une grave crise provoquée par une sécheresse qui menace quelque 1,5 million d’enfants de moins de cinq ans, a déclaré l’UNICEF aujourd’hui.

A cause de la sécheresse, environ 8 millions de personnes ont besoin d’une aide d’urgence en Éthiopie, au Kenya, en Somalie et à Djibouti. La Directrice générale de l’UNICEF Ann M. Veneman a affirmé que l’UNICEF intervenait dès à présent pour éviter une crise encore plus grave dans les mois à venir.

« On risque la propagation de maladies, une malnutrition encore plus grave et le déplacement d’un nombre considérable de personnes », a dit Mme Veneman vendredi, « la communauté internationale doit intervenir immédiatement pour répondre aux besoins ».

Le sud de l’Ethiopie, le nord du Kenya et le centre et le sud de la Somalie souffrent de cette sécheresse depuis plusieurs mois. Cela fait deux ans qu’il ne pleut pratiquement plus, ce qui a entraîné la mort du bétail, la faillite des récoltes et la disparition de sources d’approvisionnement en eau.

La faillite des récoltes et la mort du bétail contribuent de manière significative à l’aggravation de la malnutrition chez les enfants. La rougeole menace également la survie des enfants car les taux de vaccination sont bas dans la région. Les enfants affaiblis par la malnutrition risquent plus d’être infectés et la rougeole peut se propager rapidement au sein de populations sans protection.

De concert avec les gouvernements, le Programme alimentaire mondial et des ONG partenaires dans les pays touchés, l’UNICEF soutient déjà des programmes d’alimentation en Somalie, au Kenya et en Ethiopie. A cours des prochains mois, l’UNICEF prévoit de renforcer ses programmes d’alimentation thérapeutique, y compris à Djibouti, d’accélérer ses campagnes de vaccination et de distribution de vitamine A, d’offrir de l’eau et des services d’assainissement et de diminuer les risques de sévices et d’exploitation provoqués par la perte de revenus, le déplacement des populations et les vives disputes pour des ressources très limitées au-delà des frontières.

L’UNICEF demande 16 millions de dollars pour financer son intervention contre la sécheresse dans la région. Ces ressources supplémentaires permettront à l’institution d’acheminer de l’eau dans la région et d’y dispenser d’autres services, notamment l’organisation de campagnes de vaccination contre la rougeole, pour les enfants et leur famille. La sécheresse a également eu des conséquences à long terme sur l’éducation des enfants. Nombre d’entre eux ne vont pas à l’école car ils cherchent eux aussi de l’eau et des vivres. Dans quatre districts de la Somalie, 14 écoles seulement sur 106 sont encore ouvertes. D’autres écoles du Kenya signalent une augmentation de la scolarisation, les enfants allant en classe pour rapporter à leur famille les vivres nécessaires à leur survie.

« Cette grave sécheresse ne bénéficie peut-être pas d’autant d’attention que d’autres urgences. Nous devons agir dès maintenant pour sauver la vie de nombreuses personnes », a dit Mme Veneman.

***

Depuis 60 ans, l’UNICEF est le principal défenseur de la cause des enfants. En menant des programmes sur le terrain dans 155 pays et territoires, il aide les jeunes à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays pauvres, l’UNICEF travaille pour la santé et la nutrition des enfants, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles, et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de gouvernements, d’entreprises, de fondations et de particuliers.

A l’attention des chaînes de télévision : veuillez visiter le site thenewsmarket.com/unicef pour obtenir des vidéos sur l’actualité

Pour de plus amples informations :
Susan Lagana, UNICEF Médias, 212 326 7516
Damien Personnaz, UNICEF Médias Genève,  ++ 41 22 909 516
Ikuko Yamaguchi , UNICEF Genève (+41 22) 909 5727


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Vidéo (en anglais)

7 février 2006 :
La Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman parle sur la situation dans la corne de l'Afrique

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes :
Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Vidéo (en anglais)

3 février 2006 :
La correspondante de l'UNICEF, Rachel Bonham Carter, parle de l'appel d'urgence de 16 millions de dollars lancé par l'organisation pour venir en aide aux enfants et aux femmes touchés par la sécheresse dans la Corne de l'Afrique.

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes :
Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Reportage photo (en anglais)

Recherche