Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF demande 805 millions de dollars pour les crises humanitaires

© UNICEF/HQ05-1725/Cranston
Enfants déplacés du groupe ethnique Dinka au Soudan dans une école abandonnée qui sert de refuge transitoire supporté par l’UNICEF, à Lologo, capital de Bahr el Jebel.

New York /Genève, le 23 janvier 2006 – L’UNICEF demande 805 millions de dollars à ses donateurs pour venir en aide aux femmes et aux enfants touchés par vingt-neuf crises humanitaires différentes.

« Ces crises entravent la fourniture de services de base et sapent profondément les efforts de protection des enfants, a dit Mme Ann M. Veneman, Directrice générale de l'UNICEF. L’an dernier, une série de catastrophes naturelles et de crises humanitaires prolongées ont laissé des millions d’enfants et de familles à la merci des maladies, de la malnutrition et de la violence. »

Sur les 805 millions de dollars demandés, 331 millions, soit plus du tiers, sont destinés au Soudan. Un conflit prolongé et l’insécurité qui règne dans la région du Darfour occidental ont bouleversé la vie de quelque 3,4 millions de personnes et menacent la survie de 1,4 million d’enfants, dont 500 000 environ ont moins de cinq ans.

Le rapport sur l’action humanitaire de l’UNICEF examine chaque année les programmes d’aide humanitaire de l’institution dans le contexte des appels de fonds de l’ONU. Le rapport 2006 présente les activités de l’UNICEF et ses besoins financiers pour l’assistance aux femmes et aux enfants.

En 2005, l’UNICEF a battu ses propres records en ce qui concerne le financement des situations d’urgence, grâce à l’extraordinaire générosité des donateurs en faveur des victimes du tsunami, du tremblement de terre au Pakistan et de plusieurs autres crises humanitaires. Certes, l’an dernier, ces tragédies ont mobilisé les médias internationaux mais le rapport énumère les crises humanitaires qui n’ont pas reçu l’attention requise. En 2005, seulement quatre appels d’urgence sur vingt-cinq ont reçu plus de 50 pour cent des sommes requises.

« Une intervention rapide et efficace lors des crises humanitaires est essentielle pour atteindre nos objectifs de développement à long terme, a expliqué M. Dan Toole, Directeur du bureau des programmes d’urgence de l’UNICEF, en commentant la publication du rapport, lundi à Genève. Dans de nombreux pays, les enfants vivent constamment en situation d’urgence, parce qu’ils grandissent dans une pauvreté extrême, sans aucun accès à l’éducation ou aux services de santé de base. »

Le rapport présente en détail les activités entreprises par l’UNICEF ainsi que les sommes qu’il demande pour répondre aux besoins des femmes et des enfants dans chaque pays ou région.

  • Au Soudan, en plus des problèmes mentionnés ci-dessus, quelque 17 millions de personnes n’ont pas accès à de l’eau salubre et plus de 20 millions n’ont pas accès à des moyens d’assainissement. Chaque année, plus de 100 000 enfants de moins de cinq ans meurent de maladies évitables.

  • L’Afrique australe et de l’Est  a connu plus de crises humanitaires que n’importe quelle autre région du monde ces dix dernières années, y compris la sécheresse actuelle, la pandémie de VIH/SIDA et une malnutrition rampante.

  • L’Asie du Sud a le taux le plus élevé de pauvreté absolue chez l’enfant, avec 330 millions d’enfants qui souffrent d’au moins deux types de graves privations (logement, assainissement, eau, nourriture, santé ou éducation).

  • L’Asie de l’Est et le Pacifique, qui ont connu une crise majeure suite au tsunami, doivent faire face à d’autres menaces, en particulier des cas de grippe aviaire confirmés chez l’homme. Dans plusieurs pays, la sécheresse et la canicule ont augmenté les risques de pénurie alimentaire et de maladie, à cause d’un manque d’eau salubre.

  • La région de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale continue de souffrir des conséquences dévastatrices de la sécheresse et de l’invasion de criquets de 2004. L’aggravation de l’insécurité alimentaire a entraîné une crise nutritionnelle au Niger, où l’on estime que 3, 6 millions d’adultes et 800 000 enfants souffrent de malnutrition.

  • En Europe centrale et de l’Est et dans la Communauté d’Etats indépendants, plusieurs pays connaissent des guerres larvées, des cessez-le-feu fragiles et des tensions grandissantes. Les catastrophes naturelles menacent toute la région.

  • Au Proche-Orient et en Afrique du Nord, l’Iraq domine l’actualité et la violence dans les territoires palestiniens occupés continue d’affecter les jeunes.

Les activités d’aide et de redressement comprennent l’envoi de matériel de survie, la formation pédagogique, la protection des enfants, la santé et la nutrition. Avec ces ressources, l’UNICEF peut poursuivre ses efforts en vue d’améliorer l’accès à l’éducation en envoyant des « écoles en boîte », de traiter les enfants qui souffrent de malnutrition modérée ou grave, d’assurer la présence de réserves d’eau potable et d’installations sanitaires, de protéger des dizaines de millions d’enfants contre la rougeole et le paludisme, et d’aider à la démobilisation et à la réinsertion des enfants soldats, entre autres programmes essentiels.

***
Depuis près de 60 ans, l’UNICEF est le principal défenseur de la cause des enfants. En menant des programmes sur le terrain dans 155 pays, il aide les jeunes à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays pauvres, l’UNICEF travaille pour la santé et la nutrition des enfants, l’approvisionnement en eau salubre et les moyens d’assainissement,  une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles, et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de gouvernements, d’entreprises, de fondations et de particuliers.

Pour de plus amples informations, veuillez vous adresser à :

Wivina Belmonte , UNICEF Media, Genève (41) 022 909 5712
Ikuko Yamaguchi ,UNICEF Media, Genève (41) 022 909 5727
Angie Hawke (CEE/CIS), CEE/CIS Bureau régional de Genève (41) 022 909 5433
Gordon Weiss, UNICEF Media, New York (1)212 326 7426
Susan Lagana, UNICEF Media, New York (1)212 326 7516        

 


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Vidéo (en anglais)

23 janvier 2006 :
Rachel Bonham Carter, correspondante de l’UNICEF, parle sur le rapport sur l’action humanitaire 2006

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes :
Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Rapport (en anglais)

Recherche