Centre de presse

Note aux médias

L’Université Al-Azhar et l’UNICEF présentent un nouveau manuel qui souligne l’importance qu’accorde l’Islam aux enfants

Le Grand Cheikh d’Al-Azhar et la Directrice générale adjointe de l'UNICEF affirment que, dans le contexte mondial actuel, il faut consacrer de nouvelles ressources à la place centrale des enfants dans l’Islam

Le manuel, Enfants dans l’Islam,  les soins aux enfants, leur protection et leur développement, réalisé avec l’appui de l’UNICEF, comprend des articles écrits par des chercheurs, des extraits des versets du Coran, des Hadiths et des Sunnas qui offrent des conseils précieux sur le droit de l’enfant à la santé, à l’éducation et à la protection. L’UNICEF et l’Université Al-Azhar espèrent que ce manuel sera largement consulté pour améliorer le bien-être des enfants dans les pays et communautés islamiques.

« Enfants dans l’Islam, les soins aux enfants, leur protection et leur développement est une œuvre magnifique qui souligne et illustre ce que l’Islam offre comme conseils pour prendre soin des enfants et leur permettre de se développer, car c’est par ce processus que l’on prépare les générations futures », écrit son Eminence, le Cheikh Tantaoui, Grand Cheikh de l’Université Al-Azhar, dans la préface du livre. « Les enfants sont un don d’Allah. Ils ont été confiés à notre garde. Nous devons donc les protéger et les soigner en mettant en pratique les enseignements de l’Islam. »

En dépit de progrès notables, un nombre disproportionné des quelque 600 millions d’enfants du monde islamique se heurte à des défis énormes, que ce soit la pauvreté ou les maladies ou encore l’absence d’éducation et de protection. Il faut répondre aux besoins de ces enfants  -- qui représentent un quart des 2,3 milliards d’enfants du monde --  et garantir leurs droits pour que soient couronnés de succès les efforts accomplis contre la pauvreté et pour accélérer le développement humain.

Une publication plus ancienne de l’UNICEF et de l’Université Al-Azhar intitulée Soins aux enfants dans l’Islam, parue en 1984, s’intéressait essentiellement aux questions de survie des jeunes enfants. Mais de nouveaux problèmes menaçant le bien-être de l’enfant se sont fait plus aigus depuis. Il s’agit entre autres des mutilations génitales féminines, du travail forcé des enfants, de la traite des enfants et du VIH/SIDA. Le manuel montre clairement que des pratiques traditionnelles néfastes, souvent associées à tort à l’Islam, comme l’excision/mutilations génitales féminines (E/MGF) ou la discrimination dans le domaine de l’éducation, ne sont pas mentionnées dans le Coran et n’ont aucun fondement dans la loi islamique.

« Enfants dans l’Islam, les soins aux enfants, leur protection et leur développement peut réellement faire bouger les choses pour les millions d’enfants du monde musulman, car il offre à ceux qui pourront en faire le meilleur usage des informations relatives à la survie de l’enfant, à son développement et à sa protection dans la perspective de l’Islam. Il s’adresse aux imams, aux dirigeants religieux islamiques et à tous ceux qui travaillent avec des enfants, leurs familles et leurs communautés », a affirmé Mme Rima Salah, Directrice générale adjointe de l'UNICEF.

Le nouveau manuel reflète la vision plus globale de l’enfance qui a émergé depuis la publication de Soins aux enfants dans l’Islam, il y a une vingtaine d’années. La Convention relative aux droits de l’enfant a été ratifiée par toutes les nations islamiques à l’exception de la Somalie et le monde en est venu à reconnaître le large éventail de droits sociaux, économiques, culturels et civiques auxquels tous les enfants peuvent prétendre.

En plus d’éminents représentants de l’Université Al-Azhar et de l’UNICEF, un certain nombre de spécialistes de la charia et un membre arabe de la Commission sur les droits de l’enfant faisaient partie du groupe plus large qui a relu et commenté le manuel avant sa rédaction finale.

Des représentants d’organisations internationales ou islamiques, d’organismes de financement, de gouvernements, d’organisations non gouvernementales, d’institutions universitaires et d’organismes religieux assistaient à la manifestation organisée dans la grande salle de conférence de l’Université Al-Azhar pour marquer la sortie du manuel.

Al-Azhar est l’une des plus anciennes universités du monde. Elle a été fondée vers l’an 970 de notre ère au Caire (Egypte) et est un centre de culture islamique. Elle offre des cours dans les domaines suivants : théologie islamique, jurisprudence islamique, études arabes, médecine, école d’ingénieurs et agriculture. Environ 90 000 étudiants fréquentent l’université, qui a deux grands campus dans la région du Caire et quatre campus dans d’autres villes égyptiennes.

Le Centre international islamique pour les études et les recherches sur la population a été créé à l’université Al-Azhar en coopération avec le Fonds des Nations Unies pour la  population. Il s’efforce de lutter contre des perceptions erronées de l’Islam et de proposer des politiques démographiques qui peuvent être adoptées dans les sociétés musulmanes. A ces fins, il mène des études dans le monde islamique et cherche à donner une plus grande crédibilité aux informations sur les populations avant leur dissémination dans les pays concernés. De plus, il sert d’organisme interrégional dans le but de servir le monde islamique dans sa totalité.

L'UNICEF est depuis près de 60 ans la première organisation du monde consacrée aux enfants. Il travaille sur le terrain dans 157 pays pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de la petite enfance jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins pour pays pauvres, l'UNICEF travaille pour la santé et la nutrition des enfants, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles, et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation et le VIH/SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour de plus amples informations :
Liza Barrie, UNICEF New York, (+1) 646.207.5178
Simon Ingram, Cairo, (+201)2 214 2567
Anis Salem, UNICEF Regional Office for the Middle East and North Africa, (+962)79.557.9991


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche