Centre de presse

Communiqué de presse

Protéger les enfants contre la rougeole au Pakistan

Muzaffarabad, 16 novembre 2005 – Une vaste campagne de vaccination contre la rougeole, menée par l’UNICEF avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Ministère de la santé du Pakistan, a pour objectif d’immuniser 800 000 enfants. Cette campagne accélérée, d’une durée de deux semaines, va concerner la totalité du Cachemire sous administration pakistanaise (PAK) et visera particulièrement les vallées isolées, dont l’accès demeure difficile.

Immédiatement après le tremblement de terre du 8 octobre, le gouvernement, les partenaires des Nations Unies et les ONG, soucieux de la santé des populations et travaillant de concert, ont annoncé que la vaccination d’un groupe cible de 4 millions d’enfants constituait une priorité. En raison des destructions subies par les infrastructures sanitaires des principales villes de la région, le Ministère de la santé a perdu presque toutes ses installations et dispose donc d’une très faible capacité de vaccination des enfants.

Jusqu’à présent, la campagne de vaccination donnait la priorité aux enfants déplacés à l’intérieur de leur propre pays, vivant dans un camp de l’un des trois districts du PAK, tous sévèrement touchés. Au cours du premier mois suivant la catastrophe, 50 000 enfants de moins de 15 ans ont été vaccinés contre la rougeole dans ces zones sinistrées.

La semaine dernière, l’UNICEF, en étroite collaboration avec les autorités du PAK, a décidé de redoubler d’efforts et d’envoyer des équipes itinérantes dans des secteurs qui n’avaient pas été visités jusque là. C’est ainsi qu’on a lancé le 12 novembre une campagne ayant pour objectif la vaccination de 800 000 enfants de moins de 15 ans.

L’UNICEF a fourni du matériel pour la chaîne du froid et soutenu l’effort d’ensemble et leur côté, des partenaires tels que l’OMS, des ONG, le Canada et l’armée américaine ont apporté une assistance technique et mis à disposition des vaccinateurs pour la campagne. 
 
Cette campagne mobilise 582 équipes de vaccinateurs. Certaines d’entre elles empruntent la route pour se rendre dans leur zones d’intervention puis atteignent les villages à pied, et d’autres sont héliportées dans les montagnes par l’armée pakistanaise, allant ensuite à pied d’un hameau à l’autre.

Au bout de quatre jours de campagne, on estime que les équipes travaillant à Muzaffarabad et dans les vallées isolées ont atteint et vacciné environ 150 000 enfants.

« Nous pouvons aider les enfants à survivre dans cette situation de catastrophe. Dans bien des cas, leur système immunitaire affaibli par une insuffisance nutritionnelle chronique, et ils souffrent d’un traumatisme causé par le séisme et les perturbations qui l’ont suivi. Nous pouvons également entreprendre de réactiver le Programme élargi de vaccination (PEV) pour les vaccinations de routine en achevant avec succès, dans les deux prochaines semaines, la campagne contre la rougeole », a déclaré le Docteur Claudia Hudspeth, coordinatrice des opérations d’urgence de l’UNICEF à Muzaffarabad, notant qu’il était « inacceptable que des enfants meurent de la rougeole alors qu’on dispose d’un vaccin très efficace, bon marché et sûr ».

Une seule dose de vaccin injectable permet d’éviter la rougeole. Les frais liés à l’immunisation sont réduits. Ils atteignent à peine 1 dollar des E.-U. Dans une situation d’urgence, la rougeole doit être considérée comme la toute première priorité sanitaire pour les enfants. Dans les situations d’urgence précédentes, les décès dus à la rougeole représentaient jusqu’à 25 pour cent du nombre total de décès d’enfants de moins de 5 ans.

Le Cachemire sous administration pakistanaise n’a pas connu de cas de polio depuis quatre ans ; néanmoins, une dose supplémentaire de vaccin oral contre la polio est administrée à tous les enfants de moins de 5 ans. On a également joint une dose de vitamine A, ce qui peut entraîner une diminution de la mortalité, chez les enfants de moins de 5 ans, de 23  pour cent dans les cas d’infection respiratoire et jusqu’à 50 pour cent en cas de rougeole. Avec l’hiver qui approche, tous les enfants risquent fort de contracter une infection respiratoire, en particulier ceux qui vivent sous des tentes dans les camps de secours d’urgence, aux conditions difficiles, surpeuplés et exposés à tous les vents.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter les chargés de la communication suivants :

Julia Spry-Leverton: 0300-500-2595
Sami Malik: 0300-855-6654
Javier Marroquin: 0300- 856-0113 (Mansehra)
Shamsuddin Ahmad: 0300-856-0081(Muzaffarabad)


 

 

 

Recherche