Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF applaudit la ratification du protocole sur la traite des êtres humains

New York, le 7 novembre 2005 -  L’UNICEF salue le Gouvernement des Etats-Unis, qui vient de ratifier un protocole des Nations Unies destiné à mettre fin à la traite des femmes et des enfants. Les instruments de ratification officiels ont été déposés à l’ONU la semaine dernière.

La Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman a fait valoir que cette ratification intervient alors que depuis des années, le Gouvernement des Etats-Unis consacre de nombreux efforts à la lutte contre la traite d’êtres humains dans le monde entier, en contribuant notamment à des programmes anti-traite à l’étranger.

Les Etats-Unis deviennent ainsi le 95è pays à ratifier le Protocole additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants, lequel est entré en vigueur en 2003. Le protocole prévoit des mesures spécifiques pour prévenir la traite des êtres humains, poursuivre les trafiquants en justice et protéger les victimes.

« La ratification du protocole est une étape importante pour la lutte internationale contre la traite des êtres humains, surtout les enfants, a fait valoir Mme Veneman. Des millions d’entre eux en sont victimes chaque année, ils sont vendus comme des marchandises, leur dignité et leur sécurité bafouées. »

Les enfants victimes de la traite sont pris dans l’engrenage d’une industrie très lucrative, qui brasse des milliards de dollars. Les enfants et leurs parents sont souvent appâtés par la promesse d’une meilleure éducation, d’un meilleur emploi ou d’une vie plus prospère loin de chez eux. Ils sont ensuite introduits illégalement dans un autre pays ou emmenés ailleurs dans le leur. Ils sont souvent forcés de travailler dans des conditions hasardeuses ou vendus comme domestiques. Ils se retrouvent contraints au mariage ou à la prostitution, recrutés de force comme enfants soldats ou proposés pour des adoptions illégales.

La traite des enfants viole les droits humains que la législation internationale garantit à tous les jeunes. Les victimes de ce trafic sont confrontées à toute une série de dangers, y compris la violence et les abus sexuels. Leur développement social et éducatif est souvent interrompu. Il leur arrive d’être arrêtés et détenus en tant qu’immigrés clandestins. Tout cela sans avoir accès ni à leurs parents ni à d’autres formes de soutien.

Le rôle de l’UNICEF dans la lutte contre la traite

Pour protéger les enfants victimes de la traite, l’UNICEF essaie de s’attaquer aux racines de ce mal, y compris la pauvreté, le manque d’instruction et d’aptitudes à la vie active, la discrimination et la violence. L’UNICEF s’efforce de protéger les jeunes victimes de la traite en identifiant des solutions durables pour leur protection, et cela en tenant compte de leur intérêt supérieur.

Ces efforts, et d’autres encore, s’inscrivent dans le cadre de l’engagement de l’UNICEF à créer un milieu protecteur pour les enfants, afin de les mettre à l’abri de la violence, de l’exploitation et de la maltraitance avant que celles-ci ne se produisent.

* * *

Pour de plus amples informations :

Allison Hickling, UNICEF Media NY, 212-326-7224


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche