Centre de presse

Communiqué de presse

Des milliers d’enfants sont en danger dans les montagnes du Pakistan, affirme l’UNICEF

Les enfants seront les premières victimes de la seconde vague de décès

New York/Genève, le 19 octobre 2005 – Des dizaines de milliers d’enfants sont en danger dans les régions reculées du Pakistan ravagées par le séisme, avertit l’UNICEF, et ce à cause de la détérioration des conditions météorologiques, de leurs blessures ou de l’apparition de maladies.

L’institution avertit que des mesures doivent être prises immédiatement pour toucher un bien plus grand nombre d’enfants si l’on veut éviter une deuxième vague de décès pendant les mois d’hiver, toujours rigoureux dans cette région.

L’UNICEF estime qu’au moins 120 000 enfants restent hors de portée des secours dans les montagnes du côté pakistanais de la Ligne de contrôle. L’agence estime que 10 000 d’entre eux pourraient mourir de faim, d’hypothermie ou de maladie dans les prochaines semaines.

« L’organisation des secours devient de jour en jour plus complexe, a dit la Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman, lors de sa visite de l’entrepôt international de l’UNICEF à Copenhague. Nous ne disposons toujours pas de suffisamment d’hélicoptères pour atteindre le millier de villages coupés du monde et distribuer les secours dont les enfants ont besoin d’urgence. Même quand le matériel se trouve déjà sur place, nous n’avons pas assez de partenaires humanitaires pour l’acheminer là où les besoins sont les plus grands. »

« Les températures ont chuté, ajoute Mme Veneman, et les conditions météorologiques sont de plus en plus mauvaises. Les coulées de boue qui barrent les routes et les habitants fuyant les montagnes avec leurs blessés entravent l’accès aux zones dévastées. Des dizaines de milliers d’enfants sont en danger. »

Selon l’UNICEF, les mesures suivantes doivent être prises d’urgence pour accélérer les secours et sauver des vies :

  • augmenter le nombre d’hélicoptères, leur capacité de transport et le nombre de pilotes qui opèrent dans la zone touchée, et améliorer la logistique dans les principaux aéroports

  • établir officiellement des camps à grande capacité, avec des ressources en quantité  suffisante, de l’eau potable et des installations sanitaires convenables dans les zones de faible altitude, avec l’espoir que ceux qui arrivent à descendre des montagnes y trouveront des abris adéquats pour l’hiver

  • soutenir en même temps les méthodes alternatives pour rejoindre les villages reculés à dos de mule ou à pied pour atteindre ceux qui ne peuvent ou ne veulent quitter leur maison

  • améliorer le contrôle de la circulation sur les routes secondaires

  • augmenter le nombre de partenaires humanitaires nationaux et internationaux sur le terrain, afin de fournir l’aide nécessaire pour une importante opération humanitaire

  • là où c’est nécessaire, fournir des capacités médicales et hospitalières d’urgence jusqu’à la fin de l’hiver pour remplacer les centres hospitaliers détruits.

Mme Veneman a dit que, dans les circonstances actuelles, même si l’on faisait parvenir immédiatement des tentes et des couvertures dans chacun des villages de montagne, les enfants continueraient à courir de sérieux risques, à cause du manque d’assistance médicale, de la déshydratation provoquée par l’eau insalubre et de la malnutrition.

« Les maladies représentent une menace sérieuse ; il y a déjà des flambées de diarrhée, a-t-elle dit. Comme les corridors aériens sont fermés de façon intermittente à cause du mauvais temps, les conséquences pour les enfants malades ou blessés pourraient être très graves. »

Jan Engeland, Coordinateur de l’action humanitaire de l'ONU, a déclaré que les opérations de secours dépassent les capacités de n’importe quel Etat national et l’Organisation mondiale de la Santé craint des épidémies dues à la pollution de l’eau et aux mauvaises conditions sanitaires.

Bilan de l’action de l’UNICEF à ce jour

  • Quelques heures à peine après le déclenchement de la catastrophe, l’UNICEF a vidé ses entrepôts de Karachi et de Peshawar et envoyé à Mansehra les couvertures, biscuits énergétiques, jerrycans, vêtements pour enfants, matériel pour abris et fournitures médicales qui s’y trouvaient.

  • L’UNICEF soutient les équipes de vaccination gouvernementales afin de procéder immédiatement à une campagne antirougeoleuse et de distribution de vitamine A dans la ville de Muzaffarabad. Il fournit également les équipements nécessaires pour quatre usines de traitement de l’eau à large capacité.

  • Cinq avions de l’UNICEF ont atterri au Pakistan ce week-end, avec une cargaison de milliers de couvertures et de biscuits protéinés. Cinq autres chargements sont prévus dans les jours qui viennent.

  • Des équipes de l’UNICEF spécialisées dans les domaines de la santé, de la protection, de l’eau et de l’assainissement ou de la logistique sont à pied d’œuvre à Mansehra et à Muzaffarabad. D’autres équipes sont en train d’installer des centres d’opération dans d’autres villes situées dans la zone ravagée par le séisme.

  • Des fournitures médicales en quantité suffisante pour soigner un million de personnes pendant trois mois sont en cours de conditionnement pour leur transport par avion jusqu’au Pakistan.

  • L’UNICEF s’efforce d’identifier et d’enregistrer les orphelins et les enfants séparés de leur famille dans toute la zone du séisme.

  • Des fournitures scolaires ont été envoyées dans des centres régionaux en prévision des activités pédagogiques qui seront offertes dans les camps dans toute la zone où opèrent les secours.

Action de l’UNICEF en Inde

  • Plus de 500 tentes équipées de poêles à bois sont en cours de livraison, afin de recréer des centres de santé primaire, des salles d’accouchement et des crèches, ainsi que pour fournir un lieu pouvant abriter des établissements scolaires temporaires à Uri et Thangdar, les deux districts les plus durement touchés. Sept tentes de très grande taille sont déjà en route.

  • Deux trousses sanitaires d’urgence contenant chacune des médicaments, des fournitures et du matériel médical de première nécessité permettant de soigner jusqu’à 10 000 personnes pendant une période de trois mois ainsi que 200 trousses obstétriques contenant chacune suffisamment de matériel médical pour une cinquantaine d’accouchement sont également en cours de livraison.

  • Environ 17 tonnes de biscuits fortifiés et de matériel médical de base, y compris 60 000 sachets de réhydratation orale, 20 000 seringues à vaccin et des gouttes de vitamine A pour 25 000 enfants vont être transportés par avion de Port Blair au Cachemire.

  • Quelque 250 « écoles en boîte » contenant chacune du matériel pédagogique pour 80 élèves et leurs enseignants vont arriver à Srinagar dans quelques jours.

  • Six camions-citernes de 10 000 litres chacun, plus de 1 000 citernes à eau, 20 trousses pour mesurer la qualité de l’eau et deux unités mobiles de surveillance de la qualité de l’eau sont en cours d’achat.

L’appel de fonds de l’UNICEF, d’un montant de 64,3 millions de dollars, fait partie de l’appel éclair des Nations Unies. Environ un tiers des fonds sont déjà arrivés.

*   *   *
Depuis près de 60 ans, l’UNICEF est le principal défenseur de la cause des enfants. En menant des programmes sur le terrain dans 157 pays, il aide les jeunes à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays pauvres, l’UNICEF travaille pour la santé et la nutrition des enfants, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles, et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de gouvernements, d’entreprises, de fondations et de particuliers.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter
Gordon Weiss, UNICEF Media / New York: (+1 212) 326 7426
Kate Donovan, UNICEF Media / New York: (+1 212) 326 7452

Avis aux télévision : des vidéos de l’UNICEF envoyées en permanence par le personnel de terrain peuvent être téléchargées gratuitement sur www.thenewsmarket.com/unicef.


 

 

 

Vidéo (en anglais)

18 octobre 2005:
La correspondante de l'UNICEF, Kun Li, décrit les ressources déployées pour soigner les enfants blessés lors du tremblement de terre.

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Recherche