Centre de presse

Communiqué de presse

Les enfants doivent être en sécurité durant le retrait de Gaza

La protection des enfants palestiniens et israéliens constitue la « priorité numéro un »

NEW YORK (12 août 2005) – L’UNICEF a insisté aujourd’hui sur la nécessité de tenir les enfants à l’écart des dangers lors du retrait prévu de la Bande de Gaza et de certains secteurs du nord de la Cisjordanie.

« Les enfants palestiniens et israéliens ont connu de grandes souffrances au cours de ces dernières années, à cause de ce conflit », a déclaré vendredi Mme Ann M. Veneman, la Directrice générale de l’UNICEF. « Les évènements de la semaine prochaine apportent un nouvel espoir de paix, et il est essentiel de faire en sorte que les enfants de la région soient en sécurité ».

Avec le système des Nations-Unies tout entier, l’UNICEF a exprimé l’espoir que le retrait, qui doit commencer la semaine prochaine, se réalise sans incident et pacifiquement.

Si le désengagement ne s’effectuait pas pacifiquement, les enfants pourraient être particulièrement en danger, a dit Mme Veneman, en observant que les jeunes de moins de 18 ans constituaient environ la moitié de la population palestinienne et qu’il y avait également des centaines d’enfants chez les colons israéliens.

L’UNICEF a mis préalablement en place des approvisionnements d’urgence, afin de répondre aux besoins éventuels des enfants et des femmes en matière de santé, d’éducation, et d’eau et assainissement. L’UNICEF a également apporté son soutien à un complément de formation des agents de santé intervenant en situation d’urgence et a garanti qu’il y aurait davantage d’appui psychologique offert aux enfants.

L’UNICEF a en outre coopéré avec les communautés, les écoles et les médias locaux pour apprendre aux enfants la manière de se protéger du danger que constituent les munitions non explosées dans les secteurs en cours d’évacuation.

Le conflit actuel ayant commencé il y a cinq ans, les enfants ont payé un tribut lourd et disproportionné. Entre septembre 2000 et le juillet 2005, 829 jeunes de moins de 18 ans ont été tués dans ce conflit.

« Faire en sorte que tous les enfants soient en sécurité devrait être la priorité numéro un », a dit Mme Veneman.

****

Pour de plus amples informations :

Gordon Weiss, UNICEF New York, 1 212 326-7426


 

 

 

Recherche