Centre de presse

Déclaration

L'UNICEF remercie Olara Otunnu

NEW YORK, le 3 août 2005 – L'UNICEF exprime sa profonde reconnaissance envers M. Olara Otunnu, inlassable défenseur des millions d'enfants pris dans des conflits du monde entier, alors qu’il quitte ses fonctions de Représentant spécial du Secrétaire Général pour les enfants et les conflits armés.

L'UNICEF avait applaudi la nomination de M. Otunnu en 1997, après l'étude historique de Graça Machel sur l'impact des conflits sur les enfants. Ils ont travaillé en étroite collaboration pendant toutes ces années afin d'attirer l'attention de la communauté internationale sur les problèmes auxquels les enfants sont confrontés dans les zones de conflit.

La Directrice générale adjointe de l'UNICEF Rima Salah a déclaré que l'UNICEF félicitait M. Otunnu « pour avoir témoigné des atrocités qui accablent les enfants pris dans un conflit armé et pour ne s’être jamais lassé de raconter leur histoire et d'exiger que les responsables rendent des comptes. »

Mme Salah a également félicité M. Otunnu pour avoir rappelé à chaque occasion que les violations graves des droits de l'enfant pendant les conflits armés ne doivent être ni ignorées ni oubliées et que le manteau d'impunité dont se drapent les responsables soit levé pour tous les crimes de guerre et les mauvais traitements dont les enfants ont été victimes.

Mme Salah a remercié aussi M. Otunnu de sa collaboration avec l'UNICEF lors des négociations de la résolution historique votée la semaine dernière par le Conseil de Sécurité et qui prévoit un système mondial de contrôle et de suivi pour les enfants touchés par les conflits armés.

L'UNICEF félicite également son ancienne Directrice générale adjointe Karin Sham Poo, qui a été nommée Représentante spéciale par intérim.

L'UNICEF se réjouit à l'idée de travailler avec Mme Sham Poo et son successeur éventuel afin que les nombreuses questions sur la protection des enfants lors des conflits reste une priorité internationale. Parmi ces questions, on peut citer le recrutement et l'utilisation d'enfants soldats, le fait que les enfants soient pris quotidiennement pour cibles, l'exploitation sexuelle des enfants, l'assassinat ou la mutilation d'enfants, leur détention arbitraire, les risques croissants de traite d'enfants et les difficultés auxquelles font face les jeunes séparés de leurs parents et de leur famille.

La surveillance et la dénonciation de ces violations restent un outil essentiel qu'il faut améliorer pour pouvoir poursuivre en justice ceux qui prennent délibérément les enfants pour cibles, les maltraitent ou les exploitent sous le couvert de la guerre.

Avec M. Otunnu, l'UNICEF a défendu vigoureusement les enfants pris dans les conflits au Sri Lanka par exemple, ou dans la République démocratique du Congo, le nord de l'Ouganda ou au Soudan.

***

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Allison Hickling, UNICEF Média, NY (+1 212) 326-7224


 

 

 

Liens

Les enfants dans les conflits armés
Recherche