Centre de presse

Note aux médias

La Directrice générale adjointe de l’UNICEF en visite au Niger

Elle arrive à Niamey mercredi et se rendra dans les régions les plus éprouvées

NEW YORK, 3 août 2005 – La Directrice générale adjointe de l’UNICEF Rima Salah arrive au Niger aujourd’hui pour examiner les besoins de centaines de milliers d’enfants et évaluer les efforts accomplis par l’UNICEF pour aider les enfants souffrant de malnutrition grave et modérée.

Mme Salah rencontrera des enfants, leurs familles, des dirigeants des communautés, des ONG et des hauts fonctionnaires du gouvernement.

« Pour que notre action humanitaire soit la plus efficace possible, il me semble que je dois voir ce qui se passe vraiment sur le terrain », a dit Mme Salah. « Je veux que tous ceux qui ont tellement souffert, et tous ceux qui travaillent d’arrache-pied pour leur venir en aide, sachent que l’UNICEF considère ce qui se passe au Niger comme une priorité urgente », a-t-elle ajouté.

Mme Salah arrive à Niamey mercredi soir et se rendra dans des régions du sud du pays. Tout au long de son voyage, Mme Salah pourra donner des interviews par téléphone ou satellite et discuter de l’effort humanitaire en cours et de la situation des enfants.

L’UNICEF Niger a lancé un nouvel appel d’urgence de 14,6 millions de dollars pour 32 000 enfants qui souffrent de malnutrition grave et 160 000 autres qui souffrent de malnutrition modérée et contribuer ainsi à briser l’engrenage mortel de la famine. En avril, l’UNICEF avait demandé 1,35 million de dollars pour le Niger, ce qui porte le total demandé à près de 16 millions.

La crise actuelle met en danger quelque 3,6 millions de personnes au Niger, dont 800 000 enfants de moins de 5 ans. Le nombre de personnes admises dans les centres d’alimentation thérapeutique soutenus par l’UNICEF au Niger augmente et, par rapport à l’an dernier, à la même période, le nombre d’enfants qui ont besoin de soins a doublé.

En l’absence d’un effort massif et immédiat, la crise alimentaire menace de se propager à toute la région, notamment les pays voisins comme le Nigéria, le Mali, le Burkina Faso et la Mauritanie. Dans ces pays, des équipes de l’ONU surveillent la situation pour éviter que la crise du Niger ne se répète ailleurs dans la région. 

****
Pour des interviews et autres détails concernant la situation sur le terrain, veuillez contacter :

Niger : Kent Page, Chargé de la communication au niveau régional,  Tél. :  Niamey -  (227) 722-840; Maradi – (227) 92163, Mobile (227) 532-129; Tél. satellite (+88)216.5420.2449
Genève : Damien Personnaz, Chargé de la communication, Tél. : (+41) 22.909.5716 ou mobile : (+41) 79.216.94.01
New York : Gordon Weiss, Chargé de la communication/Urgences, (001) (1) 212-326-7426

Note aux télévisions : des images vidéo non montées sur les enfants touchés au Niger sont disponibles gratuitement à : www.thenewsmarket.com


 

 

 

Recherche