Centre de presse

Communiqué de presse

L'UNICEF se joint au Soudan pour déplorer la mort de John Garang

Il réclame la mise en œuvre de l'accord de paix

NEW YORK, 1er août 2005 – L'UNICEF se joint à la population du Soudan et à son gouvernement pour déplorer le décès de M. John Garang, premier vice-président de la République du Soudan, après l'annonce, lundi matin, de sa mort dans un accident d'hélicoptère.

"Quelle cruelle ironie que quelques semaines seulement après que John Garang a prêté serment en tant que premier vice-président après des décennies de guerre, le Soudan soit privé de l'un des architectes de cet accord de paix historique", a regretté la Directrice générale adjointe de l'UNICEF, Rima Salah, qui représentait l'UNICEF lors de la signature de l'accord de paix et s'était entretenue avec le Dr Garang.

L'UNICEF demande instamment à toutes les parties en présence de poursuivre la mise en application de l'Accord de paix global et de ne laisser passer aucune occasion de rétablir la paix au Darfour et au Soudan oriental, et ce spécialement pour les enfants.

En cette période difficile, l'UNICEF joint sa voix à celle du Secrétaire général de l'ONU Kofi Annan et du Représentant spécial du Secrétaire général au Soudan pour affirmer sa pleine et entière détermination à soutenir le gouvernement d'unité nationale conduit par le président Omar Hassan al-Béchir ainsi que le Gouvernement du Sud-Soudan.

"La paix offre d'énormes avantages, en particulier pour les enfants, a déclaré la Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman. Au nom des enfants du Soudan, nous espérons que le processus de paix se poursuivra dans l'optimisme."

L'UNICEF a rappelé la contribution de M. Garang à la mise en œuvre en 1989 de l'Opération Survie au Soudan, une importante initiative internationale s'appuyant sur un accord autorisant, pour la première fois dans l'histoire, un accès aux populations pour raisons humanitaires, ce qui a permis de faire parvenir des secours aux civils affectés par la guerre, en particulier dans le sud du Soudan.
 
M. Garang, qui était avec le président al-Béchir l'un des trois signataires de l'Opération Survie au Soudan, a permis ainsi de créer un précédent pour l'accès aux secours humanitaires lors de guerres civiles. L'ancien Directeur général de l'UNICEF James Grant avait négocié cet accord au nom des Nations Unies. L'Opération Survie au Soudan a permis d’acheminer des secours humanitaires indispensables à des millions d'individus depuis avril 1989.

****

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :
Gordon Weiss, UNICEF Médias, NY (+1 212) 326-7426


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche