Centre de presse

L’UNICEF et le Viet Nam célèbrent 30 ans de progrès en faveur des enfants

HANOI, 23 juin 2005 –  L’UNICEF et des représentants des autorités vietnamiennes se sont réunis aujourd’hui afin de célébrer le trentième anniversaire d’un partenariat à l’échelle du pays qui a permis d’améliorer considérablement la santé des femmes et des enfants, de diminuer de moitié la pauvreté et d’améliorer l’accès à l’éducation.

« Au cours des 30 dernières années, il y a eu un mieux considérable dans la vie des enfants vietnamiens », a déclaré M. Christian Salazar, Représentant par intérim de l’UNICEF au Viet Nam, lors de la cérémonie de commémoration qui s’est tenue mercredi au célèbre Opéra de Hanoï. « L’UNICEF est très fier et reconnaissant d’avoir participé à cette tâche et d’avoir noué une relation aussi forte et vivace avec le Gouvernement vietnamien ».

A cours des 30 dernières années, le Viet Nam a notamment réalisé, sur le plan sanitaire, l’élimination de la polio en 2000, la quasi-élimination de la rougeole et du tétanos maternel et néonatal. En outre, l’enregistrement des naissances est passé de 72 pour cent en 1999 à 94 pour cent en 2004.

Le Viet Nam a également enregistré de gros progrès dans l’éducation au cours de la même période. Le pays a un taux d’inscription dans le primaire de 95 pour cent. Le gouvernement a fixé de nouveaux objectifs, notamment celui de scolariser tous les élèves au 1er niveau du secondaire d’ici à 2010 et d’atteindre un taux de scolarisation à l’école maternelle de 95 pour cent.

L’UNICEF a travaillé dans ce qui était le Sud Viet Nam de 1958 à 1975, mais elle n’a commencé son premier programme à l’échelle du pays qu’après la fin de la guerre, en 1975. Lorsque l’UNICEF a ouvert son bureau dans la pièce 105 du Notal Hoa Binh, à Hanoï, elle était la première organisation des Nations Unies à nouer des contacts avec Hanoï.

À cette époque, le Viet Nam émergeait de plusieurs décennies de guerre. La faim et la pauvreté étaient largement répandues et les médicaments manquaient. Les écoles et les réseaux d’eau avaient été détruits et les chiffres de mortalité infantile étaient supérieurs à 100 décès pour 1 000 naissances vivantes.

Depuis 1975, le travail de l’UNICEF au Viet Nam est passé de l’urgence et de l’aide à la reconstruction à des projets à plus long terme axés sur l’éducation, la santé, la nutrition, et sur l’eau et l’assainissement, ainsi que sur la protection de l’enfant, la prévention des blessures, le VIH/SIDA et le respect des droits de l’enfant.

Malgré les progrès substantiels des trois dernières décennies, les enfants du Viet Nam se trouvent encore confrontés à des défis considérables. Trente pour cent des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition. La moitié seulement des zones rurales du pays sont approvisionnées en eau salubre et disposent de moyens d’assainissement. Le rapide développement social du Viet Nam a entraîné par ailleurs de nouveaux problèmes. Le nombre d’enfants pour lesquels une protection particulière est nécessaire s’élève maintenant à environ 2,5 millions, y compris plus de 150 000 orphelins, 1,2
million d’enfants souffrant de handicaps, 23 000 enfants qui travaillent et 263 000 enfant vivant avec des parents séropositifs au VIH.

« Il y a dix ans de cela, le Viet Nam s’ouvrait au monde extérieur, en abordant sa nouvelle politique de « doi moi » (rénovation) », a déclaré  la Directrice générale adjointe de l’UNICEF, Mme Rima Salah, qui fut Représentante de l’UNICEF au Viet Nam de 1995 à 1998. « Ce développement économique a entraîné de profonds changements pour la population vietnamienne, un bon nombre étant positifs, d’autres apportant des difficultés nouvelles. L’UNICEF poursuit son engagement de travailler avec le Gouvernement du Viet Nam afin de faire en sorte que les droits de tous les enfants soient protégés et fassent partie des objectifs à atteindre ».

Il y avait d’autres anciens représentants de l’UNICEF qui assistaient à la manifestation : M. Tarique Farooqui, représentant de 1987 à 1992 et M. Anthony Bloomberg, représentant de 2002 à mars 2005. L’UNICEF a eu dix
représentants au Viet Nam.

Le Coordinateur résident des Nations Unies, M. Jordan Ryan, a également pris la parole lors de cette manifestation. Il a souligné la force du partenariat entre l’UNICEF et les autres équipes des Nations Unies dans le pays et montré comment cela avait conduit à une relation engagée avec le Gouvernement du Viet Nam.

« Que le Viet Nam soit félicité pour ses succès dans l’amélioration de la vie de ses femmes et de ses enfants et que l’UNICEF soit félicité pour sa contribution importante à de tels succès », a dit M. Ryan.

Des exposés particuliers ont été faits par Mlle Le Thanh Huyen, 13 ans, du club des Green Bee Junior Reporter de Hanoï, et par Vu Duy Duc, 14 ans, qui vient d’achever la huitième année de l’école secondaire, premier niveau.

Plusieurs centaines d’enfants, des responsables des autorités vietnamiennes, des représentants de la communauté internationale au Viet Nam, ainsi que le Vice-Premier Ministre M. Pham Gia Khiem et Madame Le Thi Thu,
Présidente de la Commission Population, famille et enfants, ont participé à la manifestation.

Lors de la cérémonie, Mme Le Thi Thu, Ministre et présidente de la Commission de la population, de la famille et des enfants (CFPC) du Viet Nam a souligné l’importance de la coopération fructueuse entre l’UNICEF et le Viet Nam. « Nous avons travaillé sur sept programmes de coopération et ils ont tous contribué au développement du pays. Nous voulons continuer cette coopération positive avec l’UNICEF et d’autres organisations internationales de sorte à assurer l’amélioration continue de la vie des enfants vietnamiens et la protection de leurs droits », a-t-elle déclaré.


Pour davantage d’informations :

Sue Spencer (Ms), Communication Section, UNICEF Viet Nam, Tel. 844 942 5706, ext 210
Trịnh Anh Tuấn (Mr), Communication Section, UNICEF Viet Nam, Tel. 844 942 5706, ext 234


 

 

 

Recherche