Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF salue la contribution de Bill Gates et de la Norvège aux programmes de vaccination

NEW YORK, 25 janvier 2005 –  L’UNICEF a salué aujourd’hui les nouvelles et importantes contributions de la Fondation Bill et Melinda Gates et du Gouvernement norvégien aux programmes mondiaux de vaccination. Le montant total de ces contributions dépasse 1 milliard de dollars des E.-U. sur dix ans.

L’UNICEF, le principal fournisseur de vaccins pour les enfants dans le monde, a salué le caractère à long terme du don versé au Fonds pour les vaccins, qui favorisera un approvisionnement continu et fiable en vaccins.  L’UNICEF a rappelé que l’un des problèmes essentiels, pour inciter les laboratoires à investir dans les vaccins, était de garantir un financement pluriannuel de l’achat de vaccins.

« Cette contribution représente un cadeau extraordinaire pour les enfants. Nous espérons que l’exemple donné par la Fondation Bill et Melinda Gates et par la Norvège va inciter d’autres donateurs à s’orienter vers des engagements pluriannuels », a déclaré la Directrice générale de l’UNICEF Carol Bellamy.  « Bien que ces dons soient remarquables par leur générosité et leur anticipation de l’avenir, il est nécessaire d’obtenir davantage de fonds afin de répondre à la demande mondiale de vaccins pour les enfants. »

Carol Bellamy a observé que ces fonds permettraient avant tout de fournir aux enfants des vaccins d’une génération plus récente dans les 72 pays les plus pauvres. Des vaccins plus nouveaux, tels que le Hib, par exemple, ont tendance à être plus onéreux que les vaccins traditionnels utilisés chez l’enfant, comme le vaccin anti-rougeoleux.  Le don de la Fondation Bill et Melinda Gates et celui de la Norvège vont constituer un élément décisif dans l’introduction progressive de ces vaccins.

L’UNICEF est fière d’être membre de l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI) et elle fournit des vaccins pour le compte de cette Alliance.

La GAVI est l’une des initiatives les plus importantes en faveur de la vaccination, avec les partenariats pour l’élimination de la rougeole et du tétanos maternel et néonatal ou le partenariat mondial pour l’éradication de la polio. L’UNICEF et l’OMS ont approuvé récemment une nouvelle stratégie mondiale de vaccination qui donne les grandes lignes des défis à relever afin d’augmenter la couverture vaccinale et décrit la tactique permettant de parvenir à cet objectif.

« Aujourd’hui, la vaccination est considérée d’une certaine manière comme allant de soi, mais il s’agit d’un secteur de la santé publique très dynamique et en pleine évolution, » a dit Carol Bellamy.  « De tels investissements internationaux sont essentiels pour permettre aux pays en développement de suivre le rythme de ces changements et ces progrès et d’en profiter, tout en conservant par ailleurs les programmes de vaccination pour l’enfance qui existent déjà. »

Pour toute information supplémentaire :
Alfred Ironside, UNICEF Médias, New York: (+1 212) 326-7261


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche