Centre de presse

Communiqué de presse

Un an après le séisme, les enfants de Bam restent confrontés à une situation très difficile - A l'attention des télévisions

L’UNICEF affirme que la reconstruction de la ville de Bam offre l’occasion de faire de la ville un endroit meilleur pour les enfants

Embargo : ne pas diffuser avant le 25 décembre 2004, 00h01 GMT

NEW YORK, BAM (Iran), 26 décembre 2004 -  Un an après le tremblement de terre de Bam (Iran), qui avait fait plus de 30 000 morts, réduit la ville en décombres et laissé quelque 80 000 personnes sans abri, le gouvernement doit donner la priorité au bien-être des enfants, a déclaré l’UNICEF aujourd’hui.

« La catastrophe de Bam a offert l’occasion de créer des choses qui permettront d’améliorer la vie des enfants, des écoles adaptées aux enfants, par exemple, ou un meilleur accès à des services de santé destinés aux jeunes enfants, de l’eau de meilleure qualité et de meilleures installations d’hygiène et d’assainissement, pour les filles en particulier », a dit Mme Carol Bellamy, Directrice générale de l’UNICEF. « Le tremblement de terre a bouleversé la vie de tous les habitants de Bam mais nous devons veiller à ce que les enfants reçoivent l’appui dont ils ont besoin. »

Il reste beaucoup de bâtiments à reconstruire et une grande partie des 24 000 enfants vont à l’école dans une des écoles installées dans des bâtiments préfabriqués provisoires. La moitié de ces bâtiments, plus de 100 au total, ont été donnés par l’UNICEF.

Depuis le séisme, l’UNICEF axe ses efforts sur le retour des enfants à l’école. Il a donné des tentes qui servent de classes provisoires, 416 « écoles en boîte » et 56 « trousses de récréation ». Il a également formé plus de 1 200 enseignants aux techniques de conseil psychosocial. L’UNICEF propose aussi des cours sur l’hygiène et les aptitudes à la vie quotidienne, tout en insistant sur les principes d’une école adaptée aux enfants. Des installations d’assainissement et des latrines – indispensables pour que les filles restent à l’école – ont été également données.

Les cours se déroulent sur deux périodes, l’une le matin, l’autre l’après-midi, de façon à profiter au maximum d’un nombre limité de salles de classes. L’UNICEF a donné deux autocars transformés en bibliothèque mobile et formera 60 bibliothécaires pour travailler dans 56 écoles. L’UNICEF équipera les laboratoires de sciences et d’informatique et a organisé des cours de préparation à l’université, à l’intention de 400 étudiants qui, sans cela, n’auraient pu continuer leur éducation.

Pour assurer le rétablissement d’un enfant qui a été traumatisé, il faut intervenir sur le physique et le mental à la fois.

Outre la reconstruction de la ville, nous devons, à l’UNICEF, veiller à ce que les enfants traumatisés par le tremblement de terre reçoivent l’appui nécessaire et qu’on leur redonne des raisons d’espérer », a dit Mme Kari Egge, Représentante de l’UNICEF en Iran.  « Les programmes psychosociaux aident les enfants à se rééquilibrer, les ramènent à l’école et leur permettent de libérer leur énergie de manière positive. »
 
Comme le système d’adduction d’eau avait été détruit dans sa quasi-totalité, l’UNICEF a dans un premier temps fourni 16 citernes d’eau, 2 000 latrines d’urgence, et des poubelles pour 100 000 personnes. Chaque jour, l’UNICEF livre des tuyaux pour les nouvelles canalisations de la ville, longues de 435 kilomètres, ce qui représente un investissement de quelque 7,5 millions de dollars.

« Maintenant, le problème principal, c’est d’accélérer la reconstruction des écoles, des centres de santé et d’autres bâtiments de façon à tirer parti de l’énergie et des désirs des enfants, a constaté Mme  Egge, cela facilitera leur rétablissement et le processus de normalisation pour tous les habitants de Bam. »

L’UNICEF continuera de travailler avec l’équipe de pays de l’ONU et les autres partenaires humanitaires qui apportent un appui généreux aux enfants de Bam affectés par le tremblement terre.

* * * *

A l’attention des chaînes de télévision : Les images vidéo sont disponibles sur thenewsmarket.com le 22 décembre

Détails techniques:

Heure : 16h30-16h45 GMT le 21 décembre 2004
Source : IRIB feed channel, Téhéran, Iran
Satellite : Hotbird 313 degrés Est
Downlink :12437 megahertz horizontal
Taux de symbole (Symbol rate) : 27500
FEC : 3/4 (trois sur quatre/three over four)


Pour de plus amples informations, veuillez vous mettre en rapport avec :

Simon Ingram,  UNICEF Médias, tél. :  212 326 7452 singram@unicef.org
Miranda Eeles, UNICEF Iran  tél. :  +98 9123 710365 meeles@unicef.org
Kate Donovan, UNICEF Médias, tél. : + 917 796 9845 kdonovan@unicef.org


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

A l'attention des chaînes de télévision

Les images vidéo sont disponibles sur thenewsmarket.com le 22 décembre
Recherche