Centre de presse

Communiqué de presse

Japon fait un don de 2 millions de dollars à l'UNICEF pour l'aider à sortir les enfants des orphelinats en Asie centrale

Tokyo/Genève/New York, mardi 31 août - Le gouvernement japonais a fait un don de plus de deux millions de dollars à l'UNICEF pour l'aider à sortir les enfants des orphelinats et autres foyers d'hébergement dans toute l'Asie centrale. Cette annonce coïncide avec la tournée en Asie centrale du ministre des Affaires étrangères japonais, Yoriko Kawaguchi, tournée qui prend fin aujourd'hui.

Les quelques 32 000 enfants vivant en institution en Asie centrale et les 30 000 familles qui risquent de devoir institutionnaliser leurs enfants bénéficieront de cette contribution, qui s'élève à environ 235 millions de yens. L'argent sera réparti entre cinq pays d'Asie centrale, 444 000 dollars allant au Kazakhstan, 379 000 dollars à la République kirghize, 369 000 dollars au Tadjikistan, 369 000 dollars au Turkménistan et 439 000 dollars à l'Ouzbékistan.

L'argent, qui provient du Fonds japonais pour la sécurité humaine, est destiné à un projet intitulé Tout enfant a le droit de grandir en milieu familial qui a le soutien de l'UNICEF et dont l'objectif est de renverser la tendance actuelle dans ces pays, qui est d'institutionnaliser les enfants. L'habitude prise durant l'ère soviétique de confier les enfants en difficulté à l'Etat ajoutée à une pauvreté croissante explique qu'environ 200 000 enfants de la région, dont près de 84 000 rien qu'au Kazakhstan, grandissent dans des foyers d'hébergement collectif. Le plus gros obstacle pour les sortir des institutions et les renvoyer en milieu familial vient de l'absence d'alternatives, due au nombre insuffisant d'assistants ou de services sociaux pour aider les familles en difficulté, à l'insuffisance des règlements sur l'adoption nationale, l'accueil ou la tutelle et à l'absence de normes régissant la protection de l'enfance. En attendant, de nouveaux foyers pour enfants s'ouvrent sans cesse.

« Cette contribution permettra de créer un système de protection de l'enfance attaché aux intérêts des enfants et de leurs familles, estime Juan Aguilar, Représentant de l'UNICEF pour l'Asie centrale. Notre objectif est d'aider les familles en difficulté à rester ensemble et à ne pas sentir obligées de confier leurs enfants à une institution pour un hébergement à long terme. Et là où les enfants sont séparés de leurs parents, nous voulons offrir des alternatives dont l'approche est axée sur la famille, comme la tutelle, l'accueil ou l'adoption nationale. Nous devons par-dessus tout veiller à protéger le droit qu'a chaque enfant de grandir en milieu familial. »

Le projet procédera à une évaluation de la situation actuelle, mettra sur pied des services sociaux et des centres communautaires pour s'attacher aux besoins particuliers des enfants et de leurs familles, il sensibilisera les professionnels et les experts à cette question, il renforcera la capacité des professionnels à répondre aux enfants et aux familles qui sont dans le besoin ou sont à risque et il fera la promotion de l'accueil au niveau communautaire.

NOTE

Le Japon a créé le Fonds pour la sécurité humaine en mars 1999, avec une contribution totale de 25,9 milliards de yens (environ 227 millions de dollars US.) Ce fonds a aidé plus d'une centaine de projets des agences des Nations Unies à s'attaquer à divers fléaux menaçant la vie, la subsistance ou la dignité humaines dans une perspective de sécurité humaine.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter

Angela Hawke, Bureau régional de l'UNICEF pour l'ECO/CEI et les Etats baltes, (00 4122) 909 5433
Ikuko Yamaguchi, UNICEF Genève,  (00 4122) 909 5727
Kathryn Donovan, UNICEF New York, (001 212) 326 7452


 

 

 

Recherche