Centre de presse

Communiqué de presse

En les nourrissant exclusivement au sein, on pourrait sauver la vie de plus d’un million d’enfants

La Semaine mondiale de l’allaitement maternel commence le 1er août

NEW YORK, 30 Juillet 2004 – A la veille de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel, l’UNICEF a affirmé qu’en augmentant le nombre de mères qui nourriraient exclusivement au sein leur enfant durant les six premiers mois, on pourrait sauver la vie d’au moins 1,3 million de nourrissons cette année. L’UNICEF appelle la communauté internationale à s’engager plus vigoureusement pour protéger, et promouvoir, l’allaitement maternel.

Chaque année plus de 10 millions d’enfants meurent, très souvent de causes évitables, comme la diarrhée, la pneumonie, la rougeole et le paludisme. Si tous les enfants étaient nourris exclusivement au lait maternel de leur naissance à six mois, 3 500 vies d’enfants seraient sauvées chaque jour d’après certaines estimations, a dit l’UNICEF.

« C’est simple, si un enfant meurt de causes qu’on aurait pu éviter, c’est parce que la mère et son enfant n’ont pas bénéficié du soutien de base dont ils ont besoin » a dit Carol Bellamy, Directrice générale de l’UNICEF. « L’allaitement maternel – le geste le plus naturel pour une mère et son bébé – n’a pas été soutenu pour ce qu’il est : la clé d’une bonne santé et d’un bon développement pour des millions d’enfants. »

Mme Bellamy a dit que toute mère qui choisit de nourrir son bébé exclusivement au sein pendant six mois a droit à des services et au soutien de son gouvernement, sa communauté et sa famille.

Le lait maternel contient tous les nutriments, anticorps, hormones, facteurs de défense immunitaire et agents antioxydants dont un bébé a besoin pour bien se développer pendant les six premiers mois de sa vie. De plus, le lait maternel protège les bébés des diarrhées tout comme d’infections respiratoires aiguës et stimule leur système de défense immunitaire.

Pendant les deux premiers de sa vie, un bébé qui n’est pas nourri exclusivement au sein a 25 fois plus de risques de mourir à la suite d’une diarrhée et quatre fois plus de mourir à la suite d’une pneumonie qu’un enfant allaité. Sa taille et son développement vont stagner et l’enfant présentera des risques d’obésité, de maladies cardiaques et problèmes gastro-intestinaux dans les années à venir.
Et pourtant, au niveau mondial, seulement 39% des bébés sont exclusivement nourris au sein pendant leurs six premiers mois. On pourrait commencer à progresser en menant davantage d’activités de plaidoyer, en améliorant la prise de conscience et en soutenant des programmes d’action en faveur de l’allaitement maternel et des énormes avantages qu’il présente. Cette année, plus de 120 pays vont prendre des mesures pour attirer l’attention sur ce sujet en célébrant la Semaine mondiale 2004 de l’allaitement maternel «Allaitement au sein exclusif : la règle d’or ».

L’UNICEF soutient l’allaitement maternel en travaillant avec les gouvernements sur des mesures et des programmes d’action qui protégent et favorisent l’allaitement maternel, et milite pour une législation qui permettrait de s’opposer à la partialité des intérêts commerciaux et pour améliorer les services de santé et la mobilisation de la communauté.

* * * *

Pour toute information supplémentaire

Claire Hajaj, UNICEF Médias, New York, 212-326-7566, chajaj@unicef.org
Kate Donovan, UNICEF Médias, New York, 212-326-7452, kdonovan@unicef.org


 

 

 

Recherche