Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF et H&M forment un partenariat international pour promouvoir l’éducation des filles et la prévention du VIH/SIDA

Genève/New York/Stockholm, 6 juillet 2004 –L’UNICEF a annoncé aujourd’hui un nouveau partenariat avec l’entreprise mondiale de mode H&M et l’a remerciée pour son don de 1,5 million de dollars destiné à des programmes pour l’éducation des filles dans le monde entier et pour la prévention du VIH/SIDA au Cambodge. Le versement de cette somme s’étalera sur une période de trois ans.

H&M appuiera l’initiative mondiale de l’UNICEF « 25 d’ici à 2005 » qui vise à accélérer l’éducation des filles. On compte quelque 121 millions d’enfants dans le monde qui ne sont pas scolarisés, dont une majorité de filles. Ce don permettra à des milliers de filles d’obtenir le même accès à l’éducation de base que les garçons.

Ce n’est pas tout : des milliers d’adolescents cambodgiens recevront une formation les sensibilisant au VIH/SIDA, un numéro vert gratuit sera installé, grâce auquel on pourra se procurer des informations et des conseils sur la maladie, 75 associations de jeunes vont être mises sur pied et 2 500 enseignants recevront une formation à la prévention du VIH/SIDA.

« Grâce à la générosité de H&M, la vie de milliers de jeunes va s’améliorer, a dit Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF. H&M nous montre comment, en parrainant des opérations, des entreprises peuvent mettre leurs ressources au service des enfants. »

De son côté, l’alliance forgée avec l’UNICEF permet à H&M de mettre en lumière son engagement dans le monde.

« Ce nouveau partenariat montre que pour H&M,  ses employés et ses clients, toute entreprise doit s’acquitter de ses responsabilités sociales, a fait valoir Rolf Eriksen, PDG de l’entreprise. H&M est présent sur quatre continents et nous sommes sensibles aux différences culturelles. Pour nous, cela signifie que nous respectons les droits de l’homme et que nous assumons les effets de notre présence sur l’environnement local. »

« H&M prend ses responsabilités dans la fabrication de ses produits, dit Ingrid Schullström, directrice de l’environnement et de la citoyenneté d’entreprise. L’alliance avec l’UNICEF représente une étape importante pour H&M dans le domaine de la citoyenneté d’entreprise. De plus, elle s’inscrit dans le cadre de notre participation au Pacte mondial de l’ONU. »

Le Pacte mondial cherche - à l’initiative des Nations Unies - à encourager une citoyenneté d’entreprise responsable fondée sur l’action collective, pour que le monde des affaires puisse être un des éléments de la réponse à apporter aux défis de la mondialisation.

L’alliance avec H&M représente la première initiative internationale du Comité suédois de l’UNICEF.

« Nous sommes très heureux de voir ce partenariat se concrétiser, parce que l’appui des entreprises devient de plus en plus important pour notre travail, a déclaré Véronique Lönnerblad, Directrice générale du Comité suédois de l’UNICEF. L’UNICEF dépend entièrement de contributions volontaires et l’aide du public autant que du secteur privé est indispensable dans la poursuite du développement pour les enfants les plus vulnérables du monde. »

* * * *

Pour de plus amples informations :

Kate Donovan, UNICEF Média, New York 212 326 7452,  kdonovan@unicef.org
Per Westberg, UNICEF Suède, Directeur des collectes de fonds, 46 708 23 16 06, pwestberg@unicef.se
Annacarin Björne, H&M Service de presse , 46 8 796 57 57 or 46 70 796 55 50
annacarin.bjorne@hm.com


Depuis près de 60 ans, l’UNICEF est le principal défenseur de la cause des enfants. En menant des programmes sur le terrain dans 158 pays, il aide les jeunes à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays pauvres, l’UNICEF travaille pour la santé et la nutrition des enfants, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles, et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation et le VIH/SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.


 

 

 

Recherche