Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF remercie le Gouvernement italien de son don de 1,8 million d’euros

Ce don aidera à protéger des millions de fillettes contre les mutilations génitales et excisions

New York, 18 juin 2004 – L’UNICEF remercie le Gouvernement italien d’un don de 1,8 million d’euros destiné à mettre fin à la pratique des mutilations et excisions génitales féminines (MGF), une procédure que subissent encore quelque deux millions de filles chaque année.

« Cette importante contribution est la bienvenue pour l’UNICEF, qui s’efforce de mettre fin à cette pratique nocive, a déclaré Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF. Les MGF ne représentent pas seulement une violation des droits de l’enfant, elles sont dangereuses et peuvent avoir un effet catastrophique  sur la santé de millions de femmes et de fillettes. »

A ce jour, environ cent millions de femmes et fillettes ont subi des MGF sous une forme ou l’autre dans le monde, alors que cette procédure cause des traumatismes irréparables. Elle peut aussi entraîner de lourdes conséquences psychologiques et mettre en danger la vie de celles qui les subissent. Elle est pratiquée principalement sur les fillettes et adolescentes ayant entre six et quinze ans. Dans certains pays, cependant, près de la moitié des MGF sont pratiquées sur des bébés de moins d’un an.Le don du Gouvernement italien appuiera les efforts qu’accomplit l’UNICEF pour éliminer cette pratique. L’UNICEF s’est engagé à créer un environnement protecteur pour les enfants, afin qu’ils puissent vivre dans la sécurité et la dignité. Pour empêcher les MGF ou s’y opposer, l’UNICEF est convaincu que la société doit jouer un rôle à tous les niveaux, de la famille ou de la communauté aux pouvoirs publics.

En 2002, lors de la Session extraordinaire des Nations Unies consacrée aux enfants, les Etats se sont engagés à mettre fin aux MGF d’ici à 2010. « L’UNICEF salue le Gouvernement italien qui fournit les ressources nécessaires pour respecter l’engagement de mettre fin aux MGF, a ajouté Mme Bellamy. Nous espérons que ce don incitera d’autres organisations et gouvernements à se mobiliser afin de remplir leur promesse de mettre fin aux MGF avant 2010. »

Informations supplémentaires :

Le Gouvernement italien figure parmi les dix premiers donateurs de l’UNICEF.

Avec l’aide de l’UNICEF, le Burkina Faso a fait passer une loi qui sanctionne les MGF de peines de prison allant de six mois à dix ans et assorties d’amendes pouvant aller jusqu’à 1 800 dollars.

En Erythrée, l’UNICEF s’efforce d’atteindre les hommes et les garçons en âge d’école. Des jeunes ont été formés pour militer contre cette pratique et des clubs scolaires anti-MGF ont été créés dans toutes les régions.

Au Sénégal, l’UNICEF a fourni des moyens financiers et de communication aux ONG locales, ce qui a permis de lancer un mouvement anti-MGF. En janvier 1999, le parlement sénégalais a approuvé une proposition de loi interdisant les MGF.

En Somalie, l’UNICEF a appuyé une « formation de formateurs » rassemblant des agents sanitaires, des enseignants, des professionnels de la communication, des représentants d’ONG féminines et des chefs religieux pour l’élimination des MGF.

****

Pour de plus amples informations :

Jehane Sedky-Lavandero, UNICEF Média, New York, 212 326 7269

Depuis près de 60 ans, l’UNICEF est le principal défenseur de la cause des enfants. En menant des programmes sur le terrain dans 158 pays, il aide les jeunes à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays pauvres, l’UNICEF travaille pour la santé et la nutrition des enfants, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles, et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation et le VIH/SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.


 

 

 

Liens

Des environnement protecteurs pour les enfants

Pour savoir plus sur les mutilations génitales féminine et excisions

Recherche