Centre de presse

Communiqué de presse

UNICEF se félicite des progrès réalisés vers la paix au Soudan

Il reste très préoccupé par la crise au Darfour

NEW YORK/NAIVASHA/KHARTOUM, 26 mai 2004- L’UNICEF s’est félicité aujourd’hui de l’accord conclu entre le Gouvernement du Soudan et le Mouvement de libération du peuple du Soudan (SPLM) sur d’importants protocoles, et a déclaré qu’une paix complète était indispensable à la survie immédiate et au bien-être à long terme des 15 millions d’enfants du Soudan.

« Nous espérons que les deux parties conclurons rapidement cet accord général de paix entre le nord et le sud qui fait cruellement défaut à tout le Soudan », a dit la Directrice générale de l’UNICEF Carol Bellamy.

Elle a dit que l’UNICEF était prêt à investir dans les institutions et les services sociaux du pays – un effort qui contribuerait à renforcer la stabilité du pays et à instaurer la confiance de la population dans le processus de paix. « Nous espérons que la richesse naturelle du Soudan servira très vite à répondre aux besoins des enfants au lieu de financer la guerre », a-t-elle dit.

L’UNICEF est prêt à mettre sur pied des projets dans tout le pays pour aider le peuple soudanais à profiter des possibilités qu’offre la paix, et notamment pour améliorer la santé, l’éducation et la qualité de l’eau au niveau des communautés. Des milliers d’enfants séparés de leurs familles et les enfants enrôlés dans les forces armées auront besoin d’une protection spéciale alors même que l’on s’attend à d’importants mouvements de personnes déplacées et au retour des réfugiés chez eux, dans un environnement complexe qui sera difficile à gérer.

Certaines des initiatives de renforcement des communautés prises par l’UNICEF dans le but de soutenir la paix sont déjà financées et en cours mais l’institution a exhorté les donateurs à s’engager à prodiguer de nouvelles ressources de façon à lancer de nouvelles initiatives importantes dès que la paix sera officiellement déclarée.

L’UNICEF a fait valoir que le Soudan affronte de graves problèmes humanitaires qui nécessitent un climat de paix. C’est au Darfour, dans l'ouest du pays, que la situation est la plus grave : un million de personnes ont été déracinées et des milliers de personnes ont été tuées. En dépit d’un cessez-le-feu signé le 8 avril, les secours humanitaires sont dans l’impossibilité d’atteindre la moitié des personnes déplacées et les problèmes de droits de l’homme et de sécurité restent extrêmement préoccupants, a dit l’UNICEF.

L’UNICEF appuie l’intervention humanitaire et en faveur du développement menée au Soudan pour faire face au conflit et aux catastrophes naturelles. Depuis 1989, l’UNICEF envoie des secours d’urgence dans les régions contrôlées par le gouvernement mais aussi dans celles tenues par le SPLM par le biais de l’Opération Survie au Soudan.

* * * *

Pour toute information supplémentaire :

A Khartoum : Paula Claycombe ++249 912309410, 
Au Kenya: Ben Parker +254 733 609869, 
A New York: Erin Trowbridge 212-327-7172


 

 

 

Recherche