Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF demande qu’on protège les enfants de Rafah

Jérusalem, le 19 mai 2004 – L’UNICEF se dit profondément inquiet de l’impact sur les enfants de l’opération militaire en cours dans la bande de Gaza, et en particulier le tir de missiles qui a coûté la vie à dix Palestiniens, dont de nombreux enfants, mercredi.

« Les enfants palestiniens ont le droit d’être protégés contre tous les actes de violence commis au cours de l’actuel conflit israélo-palestinien, a déclaré David S. Bassiouni, Représentant spécial de l’UNICEF à Jérusalem. Ils ont droit à un abri sûr et à un accès sûr à l’école et aux services de santé. »

Depuis le début des récentes interventions militaires à Rafah, en comptant le tir de missiles de mercredi, au moins dix enfants ont perdu la vie, y compris Asma et Ahmed, une fille et un garçon de 16 et 13 ans respectivement, abattus mardi matin dans leur maison à Rafah. Beaucoup d’autres enfants ont été blessés et tous risquent de profonds traumatismes psychosociaux.

Suite à la démolition de maisons en cours à Rafah, plus de 1 100 Palestiniens,  dont près de 600 enfants, se sont retrouvés sans abri en moins de dix jours. De septembre 2000 à mai 2004, plus de onze mille Palestiniens ont perdu leur foyer.

L’UNICEF et d’autres institutions de l’ONU sont en train d’évaluer l’impact de la démolition des maisons sur les enfants. L’agence appuiera les efforts entrepris pour que leur vie retrouve une certaine normalité.

Depuis le début du conflit, les enfants israéliens et palestiniens ont payé un lourd tribut, a dit l’UNICEF. Plus de 660 jeunes de moins de dix-huit ans ont été tués, dont 560 Palestiniens et 104 Israéliens, y compris quatre sœurs israéliennes assassinées par des militants lors d’une attaque dans la bande de Gaza le 2 mai.

« L’UNICEF exhorte l’Etat d’Israël à respecter les obligations qui lui incombent en vertu de la Convention relative aux droits de l’enfant en mettant les enfants à l’abri de toute violence et en relogeant ceux qui ont perdu leur foyer, a déclaré M. Bassiouni. L’utilisation inconsidérée de la force en présence d’enfants ne peut que provoquer la mort de jeunes innocents. Nous exhortons les autorités israéliennes à prendre en compte les effets de ces incursions sur les enfants palestiniens. »

Pour de plus amples informations :

Michael Bociurkiw
Chargé de la Communication
UNICEF Jérusalem
Tél. : +972-2-583-0013/4 (ext 242)
Fax: +1-416-352-5068
Mobile: +972-577-293214 / +972-59674385  
Email: mbociurkiw@unicef.org    


 

 

 

Recherche