Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF lance un défi aux médias internationaux : « Utilisez votre puissance pour les enfants du monde »

NEW YORK, 16 Avril 2004 – L’UNICEF lancera un défi la semaine prochaine aux médias internationaux, en leur demandant de mettre leur puissance au service de tous les enfants, des millions d’entre eux étant actuellement exclus des avantages potentiels de la mondialisation et de la révolution de l’information et de la communication.

La Directrice générale de l’UNICEF Carol Bellamy lancera ce défi dans son discours liminaire prononcé à l’ouverture du 4e Sommet mondial sur les médias pour les enfants et adolescents, qui aura lieu à Rio de Janeiro (Brésil) du 19 au 23 avril.

La rencontre, organisée par le secteur média MULTIRIO de la ville d’accueil et MIDIATIVA, et co-parrainée par l’UNICEF, devrait réunir quelque 2 000 responsables de médias – producteurs, éducateurs, chercheurs, journalistes etc. – et quelque 150 jeunes du monde entier engagés dans des projets médias originaux.

Mme Bellamy demandera aux participants « non seulement de célébrer l’excellence de nombreux programmes pour enfants mais également de trouver des solutions ingénieuses au problème que représente l’évolution négative des tendances dans le secteur des médias pour enfants ».

« Les enfants partout dans le monde adorent les médias, dira Mme Bellamy à la conférence, mais ils exigent davantage, ils veulent quelque chose de mieux que ce qu’on leur offre en ce moment ».

L’UNICEF demandera également aux gouvernements et parlements du monde entier de repenser leurs politiques, lois et règlements en matière de médias en tenant compte de leur impact sur les enfants.

Les préoccupations des jeunes gens concernant les médias apparaissent dans le forum électronique organisé par le site Internet de l’UNICEF La voix des jeunes à l’occasion du Sommet.  Les messages postés par des enfants et des ados de la planète entière demandent des programmes qui s’adressent a eux et qui bénéficient d’une pluralité culturelle ; demandent que les médias cessent de dépeindre les adolescents sous un jour négatif ; et demandent la possibilité d’influencer les médias, en qualité de consommateur et producteurs des médias.

En conséquence, l’UNICEF profitera de la tenue du Sommet – dont le thème est « Médias pour tous, Médias de tous » -- pour accueillir un dialogue entre générations le 21 avril dans le cadre duquel les jeunes et les responsables des médias tenteront ensemble de combler le fossé qui les sépare.

Un rapport demandé par l’UNICEF sur les tendances des médias et les droits de l’enfant, préparé spécialement pour le Sommet, esquisse les possibilités et les risques pour les enfants dans le secteur des médias. Le rapport fait valoir que les médias « peuvent  vraiment améliorer la vie des enfants en les informant, en les écoutant et en dernière analyse en leur donnant les moyens de participer ».

Le Sommet verra également le lancement d’Action 17, un réseau de journalistes d’Amérique latine et des Caraïbes qui s’engagent à améliorer la couverture des questions concernant les enfants. Tirant son nom de l’Article 17 de la Convention relative aux droits de l’enfant, orienté sur les médias, ce nouveau réseau est le fruit d’une initiative du Bureau régional de l’UNICEF pour l’Amérique latine et les Caraïbes et d’ANDI, une ONG de Brasilia qui a des bureaux dans neuf pays de la région.

Le Sommet devrait également publier une « Lettre de Rio sur les médias pour enfants et adolescents » lors de sa session finale vendredi prochain, qui devrait insister sur les responsabilités sociales des médias et sur le besoin de créer des programmes plus adaptés aux enfants, dans l’optique des droits de l'homme. 

L’UNICEF est depuis près de 60 ans la première organisation consacrée aux enfants. Il travaille dans 158 pays pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de la petite enfance jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins pour pays pauvres, l’UNICEF travaille pour la santé et la nutrition des enfants, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles, et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour toute information supplémentaire, veuillez vous adresser à :
Robert Cohen, UNICEF TACRO, Tél. : 507 315-7484, Mobile: 507 676 3216, e-mail: rcohen@unicef.org


 

 

 

Recherche