Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF recherche 516 millions de dollars pour les crises humanitaires

NEW YORK, GENÈVE - 24 février 2004 – Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance a demandé aujourd’hui aux donateurs d’apporter une aide financière répondant aux besoins critiques de la population la plus vulnérable du monde : les enfants qui luttent pour survivre dans les pays en crise.

« Partout dans le monde, les femmes et les enfants sont particulièrement touchés par les guerres et les catastrophes naturelles, » a déclaré aujourd’hui Mme Carol Bellamy, Directrice générale de l’UNICEF, en présentant le Rapport 2004 du Fonds sur l’action humanitaire. « Notre plus grand défi est de leur venir en aide. »

« Les médias placent vite sous les feux de l’actualité les situations d’urgence qui apparaissent brusquement, telles que le tremblement de terre de Bam et les troubles en Haïti, où l’UNICEF est présent sur le terrain, mais, au même moment, des crises dont on ne parle pas menacent des dizaines de millions d’enfants qui ont besoin de notre aide, » a affirmé Mme Bellamy.

Le Rapport sur l’action humanitaire offre chaque année une vue générale des programmes d’aide de l’UNICEF dans des situations d’urgence humanitaire, et il indique en particulier les secours et les financements nécessaires à l’UNICEF pour répondre aux besoins des enfants et des femmes.

L’UNICEF est en train de rechercher 516 millions de dollars permettant d’apporter des secours d’urgence à 30 pays, dont plus de la moitié se trouvent en Afrique. L’appel lancé en 2004 concerne notamment l’Angola, la République populaire démocratique de Corée, le Libéria, Haïti, l’Ethiopie, l’Indonésie et l’Afghanistan.

« Il ne faut pas sous-estimer les conséquences de ces situations d’urgence sur la survie et la santé des enfants, » a indiqué Mme Bellamy.

Au cours des dix dernières années, les conflits armés ont été la cause directe de la mort de plus de 2 millions d’enfants, et le nombre de ceux ayant été victimes de handicaps définitifs ou de blessures graves a été plus de trois fois supérieur. On estime que 20 millions d’enfants ont été forcés de quitter leur foyer. Plus d’un million d’enfants sont devenus orphelins ou ont été séparés de leur famille. Le risque est très grand pour ces enfants d’être victimes de violence, de mauvais traitements et d’être exploités de bien des manières. En cas de conflit armé, les filles et les femmes sont souvent l’objet de violences sexuelles, en particulier le viol, les mutilations, la prostitution forcée, les grossesses non désirées et l’esclavage sexuel.

Dans le monde, environ 300 000 enfants soldats – des garçons et des filles de moins de 18 ans – sont impliqués dans plus de 30 conflits.

Durant les crises humanitaires, l’UNICEF apporte aux enfants un large éventail d’aides. Les moyens sollicités dans l’appel actuel permettraient à l’UNICEF de :

  • Garantir l’accès à un enseignement de base, dans une situation d’urgence, en fournissant des « écoles en boîte » et d’autres outils essentiels
  • Offrir aux enfants et aux femmes des services sanitaires de base, dans les zones touchées par des conflits et des catastrophes naturelles
  • Permettre aux enfants souffrant d’une malnutrition grave ou modérée de retrouver la santé
  • Apporter une aide d’urgence en assurant l’approvisionnement en eau potable saine et des installations d’assainissement
  • Vacciner des dizaines de millions d’enfants contre la rougeole et le paludisme
  • Aider à la démobilisation et à la réinsertion des enfants soldats
  • Eduquer, former et informer sur la prévention contre le SIDA et fournir des trousses de dépistage du VIH et du matériel de transfusion sanguine

Mme Bellamy a déclaré que « partout dans le monde, l’UNICEF est au coeur de la lutte visant à ramener à une certaine normalité la vie des enfants particulièrement traumatisés. Ce travail crucial ne peut se poursuivre que grâce au maintien, partout, de la générosité et de l’appui de nos donneurs.”

****

Pour de plus amples informations, veuillez vous adresser à :
Damien Personnaz, UNICEF Médias, Genève (41) 022 909 2716
Gordon Weiss, UNICEF Médias, New York (1)212 326 7426


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche