Centre de presse

Information note

Le chef de la section de la vaccination de l’UNICEF évoque la crise de la polio

© UNICEF 2004
Dr. Jean-Marie Okwo-Bele

NEW YORK, 23 février 2004 – La poliomyélite est sur le point d’être éliminée. Pour la deuxième fois de notre histoire, l’occasion de vaincre définitivement une maladie s’offre à nous.

Mais cette possibilité est compromise par la crise actuelle. Le refus de certains États du Nord du Nigéria de participer aux récentes campagnes de vaccination anti-polio a permis à la maladie de se propager en Afrique. Aujourd’hui, des interventions d’urgence sont nécessaires pour préserver les progrès extraordinaires réalisés en Afrique et rendre possible l’interruption de la transmission du virus dans le monde d’ici à la fin de 2004.

À partir du 23 février, 63 millions d’enfants africains recevront le vaccin anti-polio directement là où ils habitent, alors même que gouvernements et l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio lanceront la première série de campagne de vaccination au niveau régional pour faire face à l’urgence. 

Si chaque enfant est vacciné, la poliomyélite pourra être vaincue. En 1996, 75 000 enfants dans 32 pays africains étaient paralysés par cette maladie. Au début de 2003, les campagnes anti-polio avaient permis de l’éliminer dans tous les pays sauf deux : le Nigéria et le Niger, où 204 cas ont été enregistrés. L’Afrique est sur le point de remporter un grand succès en matière de santé publique. Mais la victoire finale se fait désespérément attendre, retardée par des rumeurs sans fondement selon lesquelles le vaccin lui-même ferait partie d’un complot visant à nuire aux enfants africains.

Alors que tous les regards sont braqués sur les campagnes anti-polio en Afrique, le chef de la section de la vaccination de l’UNICEF, le Dr Jean-Marie Okwo-Bele, parle de la crise et de la possibilité donnée à l’Afrique de remporter sa plus grande victoire. Il travaille sur le continent dans le domaine de la vaccination depuis plus de vingt ans.

Clips audio

1. L’Initiative pour l’éradication mondiale de la polio affirme que 63 millions d’enfants doivent être vaccinés pour enrayer la propagation de la polio en Afrique. Pourquoi la polio se propage-t-elle à nouveau dans l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale ?

Audio [mp3]

2. En août 2003, l’Etat de Kano, dans le Nord du Nigéria, a interdit la vaccination contre la polio parce que, à en croire des rumeurs locales, la campagne d'éradication fait partie d’un complot occidental dirigé contre les musulmans africains. Les croyances religieuses sont-elles incompatibles avec la vaccination ?

Audio [mp3]

3. Certains groupes religieux au Nigéria ont affirmé que le vaccin oral contre la polio contient des produits contaminants nocifs pour les enfants. Est-ce vrai ?

Audio [mp3]

4. Que doit faire l’Afrique pour éradiquer la polio ?

Audio [mp3]

5. Lors de la réunion des ministres de la santé le 15 janvier à Genève, l’UNICEF et ses partenaires ont demandé  aux gouvernements de redoubler d’efforts. Pourquoi ?

Audio [mp3]

6. Que diriez-vous aux familles africaines qui participent aux campagnes de vaccination contre la polio au cours des trois prochains mois ?

Audio [mp3]


 

 

 

Clips audio

1. L’Initiative pour l’éradication mondiale de la polio affirme que 63 millions d’enfants doivent être vaccinés pour enrayer la propagation de la polio en Afrique. Pourquoi la polio se propage-t-elle à nouveau dans l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale ?

Audio [mp3]

2. En août 2003, l’Etat de Kano, dans le Nord du Nigéria, a interdit la vaccination contre la polio parce que, à en croire des rumeurs locales, la campagne d'éradication fait partie d’un complot occidental dirigé contre les musulmans africains. Les croyances religieuses sont-elles incompatibles avec la vaccination ?

Audio [mp3]

3. Certains groupes religieux au Nigéria ont affirmé que le vaccin oral contre la polio contient des produits contaminants nocifs pour les enfants. Est-ce vrai ?

Audio [mp3]

4. Que doit faire l’Afrique pour éradiquer la polio ?

Audio [mp3]

5. Lors de la réunion des ministres de la santé le 15 janvier à Genève, l’UNICEF et ses partenaires ont demandé  aux gouvernements de redoubler d’efforts. Pourquoi ?

Audio [mp3]

6. Que diriez-vous aux familles africaines qui participent aux campagnes de vaccination contre la polio au cours des trois prochains mois ?

Audio [mp3]

Recherche