Centre de presse

Communiqué de presse

Une vaste campagne de lutte contre la rougeole en Iran et en Turquie

TÉHÉRAN/ANKARA/GENÈVE, 9 décembre 2003 – L'UNICEF a annoncé aujourd'hui que l'Iran et la Turquie ont lancé la plus vaste et la plus ambitieuse campagne de lutte contre la rougeole jamais organisée dans le monde. En tout, 53 millions de personnes devraient en bénéficier l'an prochain.

En Iran, la campagne se propose de vacciner 33 millions de personnes de 5 à 25 ans qu'elle espère atteindre avant le début de la nouvelle année. La Turquie projette de vacciner 20 millions d'enfants de 9 mois à 15 ans pendant les 12 prochains mois. L'Iran introduira aussi pour la première fois le vaccin contre la rubéole à son calendrier vaccinal.

« Il n'y a absolument aucune raison qu'un enfant meure ou soit handicapé à cause de la rougeole ou de la rubéole alors qu'il existe des vaccins simples, efficaces et bon marché », a déclaré Carol Bellamy, Directrice générale de l'UNICEF. « Les gouvernements d'Iran et de Turquie ont montré un exemple remarquable en prenant l'initiative d'éliminer ces maladies mortelles. »

En Iran, le ministère de la Santé dirige la campagne, en étroite collaboration avec d'autres ministères et avec le soutien de l'UNICEF, de l'Organisation mondiale de la santé, des Centers for Disease Control and Prevention et des Comités internationaux de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge.

En Turquie, 10 millions d'écoliers seront vaccinés dès ce mois-ci, et l'an prochain, la campagne sera étendue à 10 millions supplémentaires de nourrissons et d'enfants non scolarisés. « Nous nous félicitons de la collaboration entre les ministères de la Santé et de l'Éducation, qui permettra d'atteindre près de 10 millions d'enfants au cours des deux prochaines semaines, » a fait savoir Edmond McLoughney, représentant de l'UNICEF en Turquie.

Dans les deux pays, la campagne sera financée et mise en oeuvre par le gouvernement, avec le soutien des médias, des professionnels de la santé, des écoles, des collectivités locales et des parents.

La campagne menée en Iran s'attaque aussi à la rubéole. Dans les pays qui ne disposent pas de vaccin, cette maladie provoque des troubles tels que la cécité, la surdité ou une grave maladie cardiaque chez un enfant sur mille en moyenne. Tout cela pourrait être évité grâce au vaccin.

La rougeole est une infection virale très contagieuse qui tue plus d'enfants que toute autre maladie évitable par un vaccin. Le virus affaiblit le système immunitaire du jeune patient, qui meurt souvent de complications dues à la diarrhée, à la pneumonie ou à l'encéphalite. La maladie menace particulièrement les enfants des pays en développement qui n'ont pas accès à des services de santé adéquats. Ceux qui survivent risquent de souffrir de handicaps permanents, telles que des lésions cérébrales, la cécité et la surdité.

Bien que le nombre des décès imputables à la rougeole ait reculé de presque deux tiers dans le monde au cours des dix dernières années, la maladie a tué plus de 745 000 enfants qui n'avaient pas été vaccinés en 2001. Le vaccin coûte à peine 13 cents .

Cette campagne produira des résultats à long terme non seulement pour les enfants mais aussi pour renforcer le système de santé publique des deux pays.

« La campagne en Iran offre une occasion unique d'apporter des vaccins efficaces aux enfants et aux jeunes que l'on a eu du mal à atteindre dans le passé – Ils sont des centaines de milliers, et vivent dans des zones urbaines à forte densité et dans les régions les plus isolées du pays », explique Kari Egge, représentant de l'UNICEF en Iran. « Elle servira aussi à renforcer les capacités du programme de vaccination régulier de l'Iran. »

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Damian Personnaz
UNICEF Media, Genève
+ 41 22 909 5716
dpersonnaz@unicef.org

Heidi Larson
UNICEF New York
+1 646 207 5179
hlarson@unicef.org


 

 

 

Recherche