Centre de presse

Communiqué de presse

Rentrée des classes pleine de promesses au Libéria

Pour la Directrice de l’UNICEF, la reprise des cours au sortir de la guerre sera « un point d’ancrage pour les enfants et les parents du Libéria. »

Monrovia/New York/Genève, le 26 septembre 2003 – L’UNICEF a demandé aujourd’hui à la population du Libéria, si éprouvée par la guerre, d’appuyer à fond la campagne exhortant les enfants libériens à retourner à l’école.

Prenant la parole à New York, la Directrice générale de l’UNICEF Carol Bellamy a rappelé que, dans d’autres pays émergeant d’un conflit, les campagnes encourageant les enfants à retourner à l’école ont « symbolisé le retour à la normale au milieu des ruines de la guerre » pour des millions de parents et d’enfants du monde entier.

L’UNICEF est en train de procéder à une évaluation rapide des écoles et autres lieux d’apprentissage au Libéria. A en croire un survol de la situation, la vaste majorité des écoles du Libéria ont besoin d’être rénovées. Une employée de l’UNICEF à Monrovia a ainsi affirmé qu’elle n’avait pas encore vu « une seule école qui n’ait pas besoin d’un minimum de travaux. »

Des centaines d’écoles ont été endommagées ou détruites pendant la guerre, ou encore occupées par des familles fuyant les combats. Des milliers de tonnes de bois provenant des meubles, des portes, des toits ou des châssis de fenêtres ont servi de combustible pour la préparation des repas aux personnes chassées de leur foyer.

Même avant la guerre, près de la moitié des enfants en âge d’école n’était pas scolarisée et en primaire, on comptait deux fois moins de filles que de garçons. Le quart seulement des femmes libériennes savent lire; chez les hommes, la proportion n’est que de deux sur cinq.

L’UNICEF a appuyé des campagnes de rentrée des classes pour les enfants au Rwanda, au Kosovo, en Afghanistan, en Angola et plus récemment en Iraq, où la poursuite du conflit met en évidence l’importance d’un milieu scolaire stable et sûr pour les enfants.

« Les enfants instruits sont mieux outillés pour l’avenir et moins vulnérables face à ceux qui voudraient leur faire prendre les armes », a fait valoir Mme Bellamy.

L’utilisation d’enfants soldats est un véritable fléau au Libéria depuis le début des années 1990, lorsque l’ancien Président Charles Taylor a été un des premiers à les envoyer systématiquement au combat.

« Même si la priorité immédiate, en ce moment, c’est l’eau potable et le statut nutritionnel des enfants, il faut encourager les Libériens à se tourner vers l’avenir, a dit Mme Bellamy. Des classes fonctionnant de façon régulière représenteront un point d’ancrage pour les enfants et les parents du Libéria, au milieu de l’incertitude actuelle. »

* * *

Le Ministère de l’éducation du Libéria a élaboré des plans pour aider tous les enfants que l’on pourra toucher dans les zones sécurisées à retourner à l’école d’ici au 20 octobre. La campagne, qui coûtera 6 millions de dollars, espère toucher 750 000 enfants en plusieurs phases successives.

L’UNICEF et ses partenaires soutiennent cette campagne en fournissant du matériel pédagogique de base pour les enseignants et leurs élèves, les écoles et les « espaces d’apprentissage », en épaulant le Ministère de l’éducation (dont le siège a été en grande partie détruit par des pillards), en mobilisant les parents et les communautés afin qu’ils inscrivent les enfants à l’école et en encourageant l’éducation des filles pour remédier au déséquilibre entre le nombre de garçons et le nombre de filles scolarisés.

L’UNICEF prépare des plans pour la démobilisation et la réinsertion de milliers d’enfants soldats libériens.

Les principaux donateurs de la campagne visant à rendre aux enfants du Libéria leur droit élémentaire à la santé et à l’éducation comprennent (en millions de dollars) : le Canada (0,37), les Etats-Unis (1,6), l’Irlande (0,27), le Japon (3,1), les Pays-Bas (0,5), la Norvège (0,22), la Suède (0,58), le Royaume-Uni (1,2) et les Comités nationaux de l’UNICEF.

* * *

Pour de plus amples informations, veuillez vous adresser à :

Durudee Sirichanya
UNICEF Libéria, + 231 226138/226141
dsirichanya@unicef.org

Margherita Amodeo
Bureau régional de l’UNICEF, Afrique de l’Ouest, + 225 2020 8101
mamodeo@unicef.org

Damien Personnaz
UNICEF Genève, +41– 22 909–5716
dpersonnaz@unicef.org

Gordon Weiss
UNICEF New York, +1–212–326-7426
gweiss@unicef.org


 

 

 

Liens pertinents

Recherche