Aptitudes à la vie quotidienne

Vue d’ensemble

Image de l'UNICEF
© UNICEF/ HQ99-0165/ Horner
Un instructeur du Mouvement des enfants pour la paix lit assis dans la rue avec un groupe d’écoliers. Colombie.

Ces dernières années, les programmes d’éducation de nombreux pays ont fait une place croissante à la santé et aux questions sociales. Bien que les noms diffèrent - « aptitudes à la vie quotidienne », « éducation à la vie », « éducation sanitaire basée sur l’acquisition de compétences nécessaires dans la vie courante » ou « éducation sanitaire et à la vie familiale fondée sur l’acquisition de compétences » - l’idée centrale est la même : les jeunes, notamment les filles et les jeunes femmes, sont régulièrement confrontés à des risques qui menacent leur santé et limitent leurs possibilités de s’instruire ; et l’information ne suffit pas à les protéger de ces risques. L’éducation qui vise à leur faire acquérir des compétences nécessaires dans la vie courante donne aux filles les moyens de gérer des situations difficiles, notamment dans le contexte de communautés et de milieux protecteurs. Mais parmi ces compétences, quelles sont les plus utiles ? Et comment les inculquer ?

Ce site Web a été créé pour répondre à de nombreuses demandes de clarification de l’expression « compétences nécessaires dans la vie courante », et pour offrir des conseils sur la mise en oeuvre de ce type d’éducation dans les domaines suivants : prévention du VIH/SIDA ; éducation sanitaire ; droits humains et questions sociales ; et prévention de la violence, consolidation de la paix et éducation pour le développement. 

Bien que l’éducation basée sur l’acquisition de connaissances et de compétences nécessaires dans la vie courante n’ait pas de cadre attitré, nous mettrons ici l’accent sur la mobilisation des enfants et des jeunes à l’école. Et, si cette approche peut et doit être utilisée pour s’attaquer à de nombreux problèmes, ce site sera surtout consacré à la prévention du VIH/SIDA pour illustrer son application pratique dans un domaine spécifique.

La nécessité d’inculquer des compétences nécessaires dans la vie courante a été démontrée, directement et indirectement, par la Convention relative aux droits de l’enfant, la Conférence internationale sur la population et le développement, et dans le cadre de l’ Éducation pour tous. Plus récemment, dans la Déclaration d’engagement de la Session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies consacrée au VIH/SIDA tenue en juin 2001, les pays ont promis ce qui suit :

« D’ici à 2005, garantir qu’au moins 90 % des jeunes de 15 à 24 ans, les hommes comme les femmes, ont accès à l’information, à l’éducation et aux services de santé nécessaires pour réduire leur risque d’infection par le VIH, et d’ici à 2010, garantir qu’au moins 95 % d’entre eux y aient accès .»

L’éducation sanitaire basée sur l’acquisition de compétences est aussi l’une des composantes essentielles de l’initiative FRESH, un partenariat international qui vise à Mobiliser des ressources pour une santé scolaire efficace (FRESH).

Nous espérons que ce site sera un espace de rencontre et de réflexion utile sur le Web, et qu’il continuera à s’étendre et à s’améliorer grâce à vos contributions !

Ces liens externes s’ouvrent dans une nouvelle fenêtre et conduisent vers des sites non affiliés à l’UNICEF.



Documents importants

Skills for Health
Document publié conjointement par l’UNICEF, l’OMS, la Banque mondiale, le FNUAP, l’UNESCO et d’autres partenaires de l’initiative FRESH.
[PDF]



 

 

Le cas spécial de la prévention du VIH/SIDA

L’éducation est l’un de nos principaux moyens de défense pour enrayer la propagation et atténuer l’impact du VIH/SIDA.

Le cas spécial de la prévention du VIH/SIDA

Les filles, le VIH/SIDA et l’éducation

Trois objectifs essentiels de la lutte contre le VIH/SIDA et son impact sur les filles dans le secteur de l’éducation sont :

1. Scolariser les filles
2. Offrir une éducation axée sur la prévention du VIH/SIDA à l’école
3. Prendre des mesures spéciales pour les enfants non scolarisés

Les filles, le VIH/SIDA et l’éducation

Recherche