Aptitudes à la vie quotidienne

Territoire palestinien occupé

 Éducation conventionnelle et non conventionnelle basée sur l’acquisition de compétences essentielles pour la vie (Initiative LSBE) en Territoire palestinien occupé


Définition palestinienne des compétences nécessaires dans la vie courante

« Les compétences dont nous avons besoin pour résoudre nos problèmes, résister à la pression, apporter des changements positifs et mettre l’accent sur le positif pour améliorer notre situation et vivre en sécurité, en paix et en harmonie avec la société et l’environnement.»

Comment l’Initiative LSBE a-t-elle démarré en Territoire palestinien occupé (TPO) ?

Elle s’est avérée nécessaire pour compléter deux programmes en cours :

  • Promotion de la santé à l’école : ce projet aide les élèves à adopter des modes de vie sains à l’aide de méthodes pédagogiques axées sur la pratique. Dans les écoles participantes, l’Initiative LSBE contribue à renforcer les comportements positifs des élèves en matière de santé, à éviter les comportements à risques et à prévenir les problèmes de santé.
  • Projet d’éducation globale : ce projet vise à former des enfants palestiniens responsables. Dans ce cas, l’Initiative aide les enfants à développer les compétences nécessaires pour vivre en bonne entente avec leur propre communauté et avec le monde extérieur.

L’Initiative LSBE est soutenue par l’UNICEF et coordonnée par le Ministère de l’Éducation, en partenariat avec le Ministère de la Santé, le Ministère des Affaires sociales, l’UNRWA et des organisations non gouvernementales.

Le projet a d’abord dispensé une formation sur l’éducation basée sur l’acquisition de compétences importantes dans la vie courante à un groupe multisectoriel, qui est devenu le moteur de l’Initiative en :

  • Élaborant une définition palestinienne des compétences nécessaires dans la vie courante
  • Formant un Comité technique qui donne des conseils sur le développement, la mise en oeuvre et l’évaluation du programme LSBE
  • Rédigeant des matériels pédagogiques sur les compétences nécessaires dans la vie courante (leçons articulées autour de questions identifiées comme prioritaires pour chaque groupe d’âge : 6-9 ans, 10-12 ans, 13-16 ans)

Quels sont les objectifs et les stratégies de l’Initiative ?

L’objectif est d’intégrer l’acquisition de compétences nécessaires dans la vie courante au programme national de 40 écoles pilotes du primaire, du secondaire et de l’enseignement professionnel. Les stratégies utilisées à cette fin consistent, entre autres, à :

S’engager au niveau national pour que tous les enfants puissent bénéficier durablement de l’Initiative LSBE.

  • Intégrer l’éducation basée sur l’acquisition de connaissances essentielles pour la vie dans toutes les branches du Ministère de l’Éducation, par exemple, la formation, le conseil, la santé scolaire et l’élaboration des programmes. Un comité interne formé de coordinateurs assurant la liaison dans chaque branche a été formé.
  • Organiser des ateliers d’orientation pour les responsables de politiques centraux et régionaux au Ministère de l’Éducation (60 personnes ont reçu une formation)

Promouvoir la collaboration entre organisations gouvernementales et non gouvernementales, en plus de l’UNRWA, pour soutenir l’éducation basée sur l’acquisition de connaissances essentielles pour la vie à l’école et en dehors.

  • Des représentants de ces organisations ont participé à la formation initiale et font partie du Comité technique.
  • Des organisations non gouvernementales ont mis en oeuvre ce type d’éducation dans le cadre de programmes éducatifs non conventionnels.
  • Des représentants de l’UNRWA ont donné des leçons pilotes visant à inculquer des compétences importantes dans la vie courante dans leurs écoles.

Trouver les ressources nécessaires à la mise en oeuvre de l’Initiative LSBE (notamment les formateurs, les enseignants, des matériels comme le Manuel d’atelier pour les enseignants et des leçons sur les connaissances essentielles pour la vie).

Soutenir un processus à long terme qui permette d’intégrer l’éducation basée sur l’acquisition de compétences nécessaires dans la vie courante au programme scolaire palestinien :

  • Un projet pilote sera lancé dans 40 écoles primaires, secondaires et lycées professionnels au cours duquel tous les enseignants recevront une formation et utiliseront les leçons modèles et les manuels préparés à cette fin ;
  • Ce projet pilote fournira aux responsables chargés d’élaborer le programme scolaire des informations relatives à l’intégration de ce type d’éducation au programme scolaire palestinien ;
  • Après le projet pilote, et durant la première phase d’intégration de l’éducation basée sur l’acquisition de connaissances essentielles pour la vie au nouveau programme palestinien, ces cours feront partie des programmes de la 4e et de la 9e années d’ici à 2003.

Quels sont les sujets prioritaires de l’éducation basée sur l’acquisition de compétences nécessaires dans la vie courante en TPO ?

Groupe d’âge (6-9 ans) : l’hygiène personnelle
Groupe d’âge (10-12 ans) : la prévention de la violence
Groupe d’âge (13-16 ans) : le tabagisme

Quelles sont les leçons apprises à ce jour ?

  • Susciter un fort engagement parmi les hauts responsables du Ministère de l’Éducation pour garantir le soutien et la mise en oeuvre ;
  • Intégrer l’éducation basée sur l’acquisition de compétences nécessaires dans la vie courante à toutes les branches du Ministère de l’Éducation ;
  • Offrir des ateliers intensifs Former les formateurs, accompagnés de sessions de suivi et séparés par des intervalles minimes entre les modules ;
  • Éviter de partir de zéro pour élaborer des matériels pédagogiques. Examiner les programmes existants pour se faire une idée du contenu, et adapter ce matériel à ce qui est pertinent d’un point de vue culturel ;
  • Travailler en étroite collaboration avec les personnes chargées d’élaborer le programme scolaire dès le début de l’initiative, notamment pour développer des matériels pédagogiques basés sur l’acquisition de connaissances essentielles ;
  • Faire participer les enseignants à l’élaboration des leçons, car ils connaissent la dynamique de classe et pourront identifier des points d’entrée dans le programme existant ;
  • Pour le projet pilote, sélectionner des écoles dont l’administration, notamment le directeur, est favorable à l’initiative.

Comment peut-on mesurer l’impact de l’Initiative ?

Des indicateurs de processus tels que ceux qui figurent ci-dessous seront surveillés par le personnel des districts :

  • Nombre de formateurs et d’enseignants
  • Nombre d’écoles qui accueillent des projets pilotes
  • Nombres de leçons données
  • Développement de matériels d’éducation basée sur l’acquisition de connaissances essentielles pour la vie

Des indicateurs portant sur les connaissances, les attitudes et les aptitudes des adolescents concernés par l’Initiative seront aussi mesurés. Par exemple, pour évaluer l’impact de la prévention du tabagisme, l’Initiative examinera ce qui suit :

Connaissances : effets nuisibles du tabac ; droits des enfants violés par le tabac ; manipulation des fabricants de cigarettes

Attitudes : regard négatif sur le tabac ; les adolescents qui fument ne sont pas cool ; les médias manipulent les enfants ; volonté de décourager les autres jeunes de fumer

Aptitudes : appel à la réflexion critique pour analyser la publicité ; résister aux pressions qui poussent à fumer ; moyens positifs de résister aux pressions ; communication de messages aux autres jeunes.

 

Lire une interview avec Jumana Haj-Ahmad, Programme de développement et de participation des adolescents, UNICEF, Territoire palestinien occupé, juin 2002

Documents

 

 

Recherche