Aptitudes à la vie quotidienne

Modèles de mise en oeuvre

Comment lancer un programme d’éducation basée sur l’acquisition de compétences nécessaires dans la vie courante ?

Vous trouverez ci-dessous des modèles qui vous aideront à mettre en oeuvre des programmes exécutés à l’école ou rattachés à une école. La prévention du VIH/SIDA est utilisée comme exemple dans chacun d’entre eux. Les écoles offrent un moyen idéal de garantir l’accès des filles et des garçons à une éducation de bonne qualité basée sur l’acquisition de compétences essentielles. Toutefois, tous les enfants ne sont pas scolarisés. Certains modèles illustrent donc les moyens d’étendre ce type d’éducation à des cadres d’apprentissage non conventionnels. Veuillez consulter le récapitulatif qui se trouve au bas de la page.

Le modèle conventionnel

Le modèle conventionnel comporte un programme exécuté à l’école et contenant des cours spécifiques dispensés en tant que matière séparée ou au sein d’une matière porteuse.

Le programme mis en oeuvre dans les écoles conventionnelles, primaires ou secondaires, est :

  • Animé par un enseignant formé à son contenu et ses méthodes
  • Dispensé dans les écoles, à une heure réservée à la prévention du VIH/SIDA basée sur l’acquisition de compétences essentielles
  • Et peut être évalué ou non.

Il peut être complété par :

  • Des exposés faits par des invités spéciaux ou des personnes venant de l’extérieur
  • Des projets et des activités extrascolaires

Exemples : Life Skills and HIV/AIDS Education Programme (Afrique du Sud) ; Action Programme for School (Zimbabwe), Programme d'éducation pour une vie saine et la prévention du VIH/SIDA dans les écoles au Myanmar.

modèle mixte

Le modèle mixte met en avant un programme exécuté à l’école et des activités extrascolaires basées sur l’acquisition de compétences nécessaires dans la vie courante, faites en liaison avec les écoles, mais pas forcément à l’école même :

  • Les participants peuvent bénéficier du programme à l’école
  • Les ressources et les bâtiments des écoles sont souvent utilisés
  • Le programme est animé par une personne formée à son contenu et ses méthodes, habituellement avec l’aide d’un enseignant (par exemple, des éducateurs pour les pairs , des conseillers, des travailleurs sociaux)

Exemples: Mon avenir est mon choix (Namibie); Tsa Banana (Botswana); Islamic AIDS Education & Prevention (Ouganda)

Le modèle informel

Le modèle informel se caractérise par des programmes exécutés dans les communautés, par exemple dans les centres de santé, les garderies d’enfants, les églises, les programmes de rues, les associations féminines et les clubs de jeunes (par exemple, les jeannettes/les scouts)

  • Cible spécifiquement les jeunes non scolarisés, mais peut inclure des élèves en tant qu’éducateurs, conseillers ou apprenants
  • Le programme est développé par des ONG plutôt que par des agences du gouvernement

Exemples : Friends Tell Friends on the Street (Thaïlande) ; Peace Corps Life Skills Manual

Technologie / médias

Des messages, des reportages et des activités pédagogiques sont relayés par les médias locaux ou nationaux, y compris la TV, la radio, la vidéo, les bandes dessinées, les livres d’histoires, les cassettes audio, les affiches, Internet, les journaux, etc.

  • Peut offrir des matériels pédagogiques à utiliser dans les écoles
  • Peut complémenter tous les modèles ci-dessus

Exemples : Sara, Meena, Right to Know, Straight Talk, Sexwise, SoulCity.  Voir Les médias et les stratégies de marketing social pour savoir comment tous ces projets atteignent les jeunes de manière créative dans les médias.

Le modèle combiné

Dans le modèle combiné, la prévention du VIH/SIDA se fait dans le cadre d’un programme conçu à un autre effet (par ex., renforcer les capacités à gagner un revenu)

  • Particulièrement efficace lorsque les animateurs ont de l’expérience dans les deux domaines (par ex., la génération de revenus et le VIH/SIDA, ou lorsque différents experts interviennent)

Exemples :

  • Le Programme de protection de l’enfant pour les jeunes travailleurs de l’UNICEF au Bangladesh comprend une éducation basée sur l’acquisition de compétences essentielles dans son volet « travail et éducation ».
  • Tap and Reposition Youth (Conseil de la population, Kenya) – un projet d’épargne et de micro-crédit pour les adolescentes et les femmes comporte un volet sur le VIH/SIDA.

Situations involontaires

Les cours ont lieu dans des institutions ou des cadres de vie involontaires, tels que les centres de détention et les foyers de transition. Ils comprennent des éléments obligatoires qui font partie de la sanction (par ex., des séances de conseil sur la conduite en état d’ivresse)

  • Le programme peut être volontaire ou involontaire
  • Les animateurs doivent avoir une expérience de travail avec les participants
  • Le fait que les participants ne veulent pas nécessairement être présents est la principale difficulté
  • Il est utile de rattacher ces cours aux programmes offerts en dehors du cadre de vie involontaire, notamment les programmes de transition et de génération de revenus (par ex., les points ou les crédits obtenus peuvent être comptabilisés dans le cadre d’une formation qui continuera en dehors du centre de détention)

Exemple : UNICEF Brésil – atteindre les hommes jeunes aux prises avec la loi dans les centres de détention.

Situations d’urgence

Les programmes sont exécutés et les participants mobilisés dans un environnement protecteur lors d’une situation d’urgence. On peut citer en exemple les espaces réservés aux enfants, les camps de réfugiés/personnes déplacées, les centres de santé ou les églises.

  • Les apprenants sont des enfants, des jeunes, des femmes et des hommes, selon le sujet abordé (par ex., sensibilisation au danger des mines, prévention de la violence, règlement des conflits, consolidation de la paix, prévention du VIH/SIDA, santé et assainissement)
  • Le programme est généralement développé par des agences internationales ou des organisations non gouvernementales ou communautaires plutôt que par les gouvernements

Exemple : Éducation basée sur l’acquisition de compétences essentielles (Opération survie au Soudan) de l’UNICEF Sud-Soudan pour la prévention du VIH/SIDA, la santé/l’assainissement, l’éducation à la paix et l’environnement.

Documents

Document sur les modèles de mise en oeuvre
[Word]

Modèles de mise en oeuvre
[Word]



 

 

Recherche