Zimbabwe

L’UNICEF et ses partenaires entreprennent un effort massif pour renforcer les écoles du Zimbabwe

Image de l'UNICEF
© UNICEF Zimbabwe/2009/Myhren
Des élèves de cinquième année de l’école primaire Mutasa d’Harare figurent parmi les nombreux écoliers zimbabwéens qui manquent de matériel d’enseignement et d’apprentissage. Leur école va bientôt bénéficier d’un afflux d’approvisionnements scolaires que l’UNICEF et ses partenaires se sont engagés à fournir.

NEW YORK, États-Unis, 14 septembre 2009 – L’UNICEF et ses partenaires lancent une campagne massive au Zimbabwe pour qu’il y ait des manuels dans les salles de classe des écoles.

 AUDIO : écouter maintenant

Le Fonds de transition pour l’éducation (Educational Transition Fund) a annoncé aujourd’hui qu’il allait consacrer 70 millions de dollars É.-U. à une éducation de qualité pour tous les enfants du Zimbabwe. Il s’agit de l’une des initiatives sociales les plus importantes des cinq dernières années.

Le système éducatif du Zimbabwe – autrefois l’un des meilleurs de l’Afrique subsaharienne – s’est détérioré au point qu’une école primaire sur cinq ne dispose pas de manuels d’anglais, de mathématiques ni de langue africaine. Par conséquent, les taux de passage des élèves au niveau supérieur ont fortement baissé et plus de 50 pour cent des écoliers du primaire ne vont pas à l’école secondaire.

Des livres dans les écoles

Selon le Représentant de l’UNICEF au Zimbabwe, le Dr Peter Salama, l’initiative lancée aujourd’hui va augmenter la proportion de matériel pédagogique, estimée actuellement à un manuel pour 10 élèves, et la faire passer à un manuel pour deux élèves l’an prochain.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Zimbabwe/2009/ Mutseyekwa
Un bon nombre d’élèves de seconde année de l’école primaire de Mutasa doivent s’asseoir sur le sol, faute d’installations adaptées.

La campagne va aussi permettre de payer les frais de scolarité d’un grand nombre d’orphelins et d’enfants vulnérables du pays, et d’enfants affectés par le ralentissement économique catastrophique que connaît le Zimbabwe.

Le produit intérieur brut du Zimbabwe s’est très fortement contracté depuis 2000, a expliqué le Dr Salama. « Ceci a entraîné un appauvrissement rapide des ménages. Et lorsque les ménages sont pauvres, ils éprouvent de grandes difficultés à payer les frais ou taxes de scolarité de base ou encore les dépenses liées à l’envoi des enfants à l’école, par exemple celles concernant les uniformes ou les manuels, » a-t-il ajouté.

« Un nouvel engagement visionnaire »

La campagne en faveur de l’éducation bénéficie de l’appui des gouvernements australien, danois, allemand, néerlandais, néo-zélandais, norvégien, suédois et britannique et de la Commission européenne.

L’initiative a pour principal objectif de relancer rapidement et globalement tout le système éducatif du Zimbabwe.

« Nous savons que le Zimbabwe a disposé d’une éducation de grande qualité, » a expliqué le Dr Salama, « Aussi la question n’est-elle pas tant d’amener les enfants à l’école. C’est plutôt de faire en sorte qu’ils reçoivent un bon niveau d’éducation, une fois qu’ils sont à l’école. Or, il est évident que, si vous partagez un manuel à dix élèves, il est très difficile d’obtenir un bon niveau d’éducation. »

« L’appui de ces donateurs constitue un nouvel engagement audacieux et visionnaire en faveur des enfants du Zimbabwe, » a-t-il ajouté.


 

 

Audio (en anglais)

11 septembre 2009 :
le Représentant de l’UNICEF au Zimbabwe, le Dr Peter Salama, parle d’un nouveau programme de grande portée en vue de renforcer l’enseignement au Zimbabwe.
AUDIO écouter

Partenariat UNICEF-Union européenne

CRC @ 20


La Convention sur les
droits de l'enfant a
20 ans

Tous les droits,
pour tous les enfants

(Site Web en anglais)

Recherche