Zimbabwe

Appels de fonds et interventions humanitaires

L'UNICEF a besoin de 17 millions de dollars E.-U. pour répondre aux urgence les plus graves dont les épidémies actuelles de rougeole, choléra et typhoïde. La situation générale au Zimbabwe demeure fragile en raison des crises complexes et sévères qu'a connues le pays ces cinq dernières années. Des 'urgences humanitaires continuent de contrarier le retour à un rétablissement. Les urgences actuelles les plus graves comprennent les épidémies de rougeole,de choléra et de typhoïde; le VIH silencieux mais dévastateur, et l'épidémie de SIDA; et la situation critique des personnes déplacées. Ces situations préoccupantes sont aggravées par un accès insuffisant aux services sociaux de base, y compris des plans de santé et de protection sociale. L'insécurité alimentaire et des moyens de subsistance irréguliers contribuent à la fragile situation socio-économique générale. En étroite collaboration avec les partenaires locaux, nationaux et internationaux, l'UNICEF continue à répondre aux besoins humanitaires de la population affectée par le conflit dans les secteurs prioritaires comme la santé, la nutrition, l'eau et l'assainissement (WASH), LE VIH/SIDA, l'éducation et la protection de l'enfance. Létat  général des finances du bureau reste préoccupant, avec 90 pour cent de ses exigences non satisfaites. Dans le cadre du  Rapport d'Action Humanitaire de l'UNICEF 2010 et du Processus d'appel consolidé (CAP) pour le Zimbabwe, l'UNICEF réclame 109 millions de dollars E.-U. afin de  répondre aux besoins des enfants et des femmes dans ce pays. La réponse de la communauté des donateur a été jusqu'à présent limitée, avec seulement 10 millions de dollars  reçus pour l'instant. Les priorités de financement les plus urgentes pour les trois prochains mois s'élèvent à 17 millions de dollars E.-U.
ZIMBABWE: mise à jour de l' Action humanitaire de l'UNICEF - 26 mai 2010 [pdf en anglais]


 

 

Appels relatifs au Zimbabwe (en anglais)

Recherche