En bref: Yémen

Actualité

Au Yémen, une jeune fille dénonce la pratique du mariage précoce
SANA’A, Yémen, le 26 mars 2014 – Un après-midi, Laila est rentrée de l’école, impatiente de raconter à sa mère ce qu’elle avait appris et les jeux auxquels elle avait joué avec ses amis. La jeune fille, âgée de 13 ans, a trouvé sa mère couchée dans son lit. En s’approchant, elle s’est aperçue que sa mère était en train de pleurer. Laila a alors pensé qu’il devait s’être passé quelque chose de très grave.

Au Yémen, une volontaire de la communauté surmonte les obstacles pour venir en aide aux enfants sous-alimentés
GOUVERNORAT D’HODEIDAH, Yémen, 31 juillet 2012 – Mona Ali Aiash, une volontaire de la communauté du village de Deer Aiash, dans le Gouvernorat d’Hodeidah, effectue des visites à domicile bi-mensuelles aux familles ayant des enfants de moins de 5 ans.

Au Yémen, les mines terrestres et les munitions non explosées constituent une grave menace pour les enfants
SANA'A, Yémen, 12 juillet 2012 - Ameed, 10 ans,  ne se réjouis pas tellement de quitter la maison désormais, mais aujourd'hui il doit le faire. Son père l'amène à l'hôpital. Il y a deux mois, il a marché sur une mine qui lui a emporté une jambe et mutilé l'autre. Maintenant la douleur a empiré.

Au Yémen, le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake, demande à ce que des efforts soient faits pour améliorer la nutrition et le bien-être des enfants
SANA'A, Yémen, 10 juillet 2012 – « Ne voudriez-vous pas, d'instinct, investir dans l'espoir plus que dans l'horreur ? » Ces mots, sont ceux du Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake, au cours de sa visite de trois jours cette semaine au Yémen.

Au Yémen, des garderies offrent un refuge sûr et une éducation aux enfants réfugiés somaliens
ADEN, Yémen, 30 janvier 2012 – La voix de Miryam Mohammed, une jeune Somalienne de 10 ans, résonne dans les petites pièces de sa garderie. Elle et d’autres enfants sont en train de chanter l’hymne national somalien.

Campagne de rentrée des classes pour faciliter l’accès à l’école en pleine violence ininterrompue au Yémen

SANA'A, Yémen, 5 octobre 2011 - Deux semaines après le lancement repoussé de la nouvelle année scolaire au Yémen, des milliers d'enfants dans la capitale Sana'a doivent rester à la maison toujours à la recherche d'une école ouverte et sûre.

Au Yémen, une écolière parle en faveur de l'éducation des filles
IBB, Yémen, 3 octobre 2011 - Il règne comme un esprit d'harmonie dans cette salle de classe remplie d'adolescents de l’école Ben Ali Al-Hussein à Al-Mazahin. Les garçons y prennent joyeusement leur place sur le sol, abandonnant aux filles les quelques bureaux disponibles. « Tant que nos soeurs continuent de venir à l'école, cela ne nous gêne pas d’être assis sur le plancher », explique Ismail, 15 ans, andis que les autres garçons présents autour de lui acquiescent de la tête.

Les jeunes déplacés dans le Sud du Yémen font face aux conséquences de la guerre
ADEN, Yémen, le 15 septembre 2011 – C’est le quatrième jour du ramadan à Aden, une ville portuaire du sud du Yémen, et la température atteint les 40 degrés. Bien que ce soient les vacances d’été, la cour de l’école de Belqis à Aden est remplie d’enfants. Certains jouent au soleil, d’autres participent aux sessions éducatives sous une tente mise en place par l’UNICEF. Les enfants font partie de familles déplacées par les affrontements entre les troupes du gouvernement et des militants soupçonnés d’être liés à Al-Qaïda, à Abyan, une région agitée. 

Reportage sur le terrain : la vie d’un coordonnateur d’urgence pour l’UNICEF au Yémen

HARADH, Yémen, 29 juin 2011 – Il est midi et nous nous trouvons dans une école appuyée par l’UNICEF à Haradh, au nord ouest du Yémen, à côté de la frontière saoudienne. Dans la cour d’école, la cloche vient de sonner, indiquant à plus de 1000 élèves l’heure de la récréation.

Au Yémen, l'escalade de la violence affecte les enfants qui vont à l'école
SANA’A, Yémen, 21 mars 2011 – Pour Yusuf Al-Nihari, 10 ans, et son frère aîné Abdul Mutaleb, aller à pied à l'école chaque jour en passant devant les manifestants opposés au gouvernement et les postes de contrôle des forces de sécurité est devenu une véritable épreuve.

UNICEF plaide pour les droits des jeunes migrants africains bloqués au Yémen

HARADH, Yémen, 1er février 2011 – « Veuillez former une queue et attendre votre tour », déclare le fonctionnaire à la casquette bleue de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) qui gère l’enregistrement des migrants africains au centre de départ de Haradh, une ville frontière poussiéreuse dans le nord-ouest du Yémen.

Dans les districts du Yémen ciblés par l'UNICEF, les écoles amies des enfants créent des chances pour tous
SANA’A, Yémen, 2 décembre 2010 – Les écoles des pays développés prennent peut-être certains éléments de base pour acquis, la présence d’enseignants qualifiés, par exemple, ou une atmosphère favorable au bien-être des enfants. Mais au Yémen, le pays le plus pauvre de la région Moyen-Orient/Afrique du Nord, rares étaient les écoles où ces questions avaient de l’importance. 

Au Yémen, les sages-femmes qui exercent dans les communautés locales sauvent des vies

HODEIDAH, Yémen, 23 novembre 2010 – Foreegah Ayeesh se souvient toujours de l'après-midi où, il y a quelques mois, elle a été appelée pour examiner Amat al-Rahman qui avait 17 ans et était enceinte.

 

Au Yémen, les violences subies à la maison peuvent inciter les jeunes à vivre dans la rue
SANAA, Yémen, 19 novembre 2010 – Cela peut être très dur de vivre dans les rues, surtout lorsque vous n’avez que 16 ans, que vous êtes sans argent et que vous ne savez pas où aller, comme Khaled. Cet adolescent, toutefois, préférait n’importe quelle vie à celle qu’il menait chez lui, en famille.

Dans une ville du Yémen déchirée par la guerre, la vie retourne lentement à la normale
SAADA, Yémen, 29 juillet 2010 – Quand on descend par la route principale d' Al-Shara’a Al-A’am en direction de la vieille ville de Saada par la porte principale de Bab Al-Yaman et qu'on passe près de l'ancienne mosquée dEmam Al-Hadi, on est aussitôt ramené dans le passé. La ville, profondément ancrée dans l'histoire, fut un centre de l'enseignement islamique et un symbole de tolérance. De là, on flâne dans le « souk », ou marché traditionnel, petit mais animé, puis dans le labyrinthe des maisons en torchis où on peut littéralement sentir l'odeur de l'histoire.

Des bénévoles sensibilisent à l’hygiène des communautés de déplacés au Yémen
HARADH, Yemen, 25 February 2010 – According to the UN refugee agency (UNHCR), some 250,000 civilians in Yemen have now been displaced since internal fighting broke out in 2004 – more than double the number recorded just six months ago.

Une école de village surchargée par l’arrivée d’élèves déplacés par le conflit au nord du Yémen
HARADH, Yémen, le 17 février 2010 - Il y a juste quelques mois, l'école Yarmouk au cœur d'Al-Mazrak, un village au nord-ouest du Yémen comptait moins de 200 élèves. Maintenant il y en a plus de 2000.

Au nord du Yémen, ouverture d'un troisième camp pour héberger les communautés déplacées

HARADH, Yémen, 20 janvier 2010 - Des centaines de personnes déplacées ont commencé à s'installer dans un nouveau camp pour déplacés situé à al-Mazrak. Cette communauté du nord-ouest du Yémen a reçu des dizaines de milliers de personnes au cours des mois derniers. Cet afflux soudain a commencé en août 2009 quand les combats entre le gouvernement yéménite et les forces rebelles ont forcé les familles à quitter leurs foyers et à se réfugier dans cette zone désertique isolée. Le conflit a débuté en 2004 et depuis, environ 200 000 personnes ont été déplacées.  

 

Les enfants yéménites déplacés sont confrontés à des défis dans les domaines de la nutrition, de la santé et de l'éducation
NEW YORK, États-Unis, 7 décembre 2009 – Au Yémen, où plus de la moitié des enfants affichent des signes de retard de croissance – une conséquence de la privation nutritionnelle chronique – l'UNICEF s'efforce de résoudre les graves problèmes de nutrition auxquels sont confrontés de nombreux enfants déplacés par l'actuel conflit dans la partie nord du pays.

L'accès humanitaire continue d'être limité par les combats

NEW YORK, États-Unis, 23 septembre 2009 - L'accès humanitaire reste limité dans le nord du Yémen où plus de 100 000 personnes ont été déplacées par les combats entre les forces gouvernementales et rebelles.

 

Le conflit au Yémen s’intensifie : ceci nécessite une aide d’urgence pour les enfants

NEW YORK, États-Unis, 9 septembre 2009 - Alors que le violent conflit dans le Nord Yémen entre dans son deuxième mois, l'UNICEF a lancé un appel à toutes les parties en vue de permettre aux organisations humanitaires d'accéder d'urgence et sans condition aux civils pris dans les combats.

 

Les Nations Unies et l'UNICEF lancent un appel pour les familles du Yémen déplacées par le conflit
NEW YORK, États-Unis, 2 septembre 2009 – L'UNICEF lance un appel à l'aide internationale pour plus de 100 000 personnes ayant fui le conflit entre les forces gouvernementales et rebelles au Nord du Yémen.

Des fournitures essentielles délivées aux familles affectées par le conflit au Yémen
SANA'A, Yémen, 21 août 2009 - La ville de Saada - située au nord du pays à environ 240 kilomètres de Sana'a la capitale  - est mêlée au conflit depuis 2004, mais depuis ces derniers jours c'est l'escalade.

Une jeune fille courageuse fait bouger les choses au Yémen après s'être opposée au mariage d'enfants
SANA'A, Yémen, 24 juillet 2009 - S'opposer au mariage des enfants était quelque chose d'inconnu au Yémen jusqu'à ce que, à Sanna'a, Nojoud Ali, 10 ans, aille devant les tribunaux et demande le divorce. Mettant fin à ce qu'elle avait décrit comme une « vie conjugale de cauchemar », le tribunal lui a accordé le divorce de son mari, âgé de 30 ans.

Au Yémen, des dizaines de milliers de déplacés suite aux inondations dues à une tempête tropicale exceptionnelle
NEW YORK, États-Unis, 5 novembre 2008 – Au Yémen, à la suite d’une tempête tropicale exceptionnelle, des inondations ont affecté quelque 300 000 personnes.

Yémen : «La situation d’urgence silencieuse» de la malnutrition menace les vies des plus jeunes
TAEZ, Yémen, 11 juin 2007 –« Garçon de Taez » est âgé de 18 mois et gravement sous-alimenté. Pour lui sauver la vie, ses parents ont effectué un long voyage jusqu’ici, au centre d’alimentation thérapeutique de Taez, laissant chez eux leurs sept autres enfants tous âgés de moins de 15 ans.

Une campagne nationale de vaccination tente d'enrayer une épidémie de polio au Yémen
SANA’A, Yémen, le 2 juin 2005 – Le Gouvernement du Yémen a organisé une campagne de vaccination nationale et cherche à atteindre 5 millions d’enfants afin d’enrayer une récente épidémie de polio.


 

 

 

 Version imprimable

Recherche