En bref: Yémen

Les Nations Unies et l'UNICEF lancent un appel pour les familles du Yémen déplacées par le conflit

Image de l'UNICEF
© AFP/Getty Images/Fazaa
Des familles déplacées par le conflit dans la province de Saada, au Nord du Yémen, remplissent des bidons avec de l'eau dans un camp mis en place par le Haut commisariat aux réfugiés dans la région de Hajja. des milliers de civils ont fui les combats entre l'armée et les rebelles dans le nord du Yémen.

NEW YORK, États-Unis, 2 septembre 2009 - L'UNICEF lance un appel à l'aide internationale pour plus de 100 000 personnes ayant fui le conflit entre les forces gouvernementales et rebelles au Nord du Yémen.

AUDIO : écouter maintenant

 

Malgré les efforts de l'UNICEF et de ses partenaires, les victimes des combats les plus vulnérables sont « en très mauvaise forme, » a déclaré le Représentant de l'UNICEF au Yémen, Aboudou Karimou Adjibade. Beaucoup des familles déplacées vivent dans des camps temporaires où il est impossible d'acheminer de l'aide humanitaire.

« La communauté internationale a besoin de se rassembler pour aider tous ceux des enfants qui ont peu ou pas accès à la nourriture, a la santé, l'éducation et la protection » a-t-il ajouté.

Des zones de sécurité pour les enfants
La semaine dernière, la Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman annonçait dans unedéclaration que l'agence était prête pour aider les populations civiles. « Il est essentiel que nous puissions accéder à ces zones très rapidement et en toute sécurité pour fournir une aide humanitaire urgente. Les enfants ne peuvent être les victimes innocentes d'un conflit, » avait-elle déclaré.

Pour les personnes qui peuvent être jointes dans les camps situés hors de la zone de conflit, l'UNICEF fournit de l'eau potable et des moyens sanitaire et d'assainissement, ainsi que des produits alimentaires. Au moins 825 filtre à eau, 1000 jerrycans, 500 kits d'hygiène et 300 000 tablettes de purification de l'eau ont été distribuées. D'autres fournitures ont été prépositionnées pour anticiper les besoins.

Des centres de renutrition et des espaces sûrs et adaptés pour l'accueil des enfants ont été établis dans ces camps de de déplacés.

Le gouvernement est en conflit intermittent avec les groupes rebelles depuis cinq ans. Le plus fort des violences qui ont débuté il y a un mois est maintenant concentré dans les gouvernorats de Saada, Haajah et Aljouf.


 

 

Audio (en anglais)

Le Représentant de l'UNICEF au Yemen, Aboudou Karimou Adjibade, nous parle de la crise des déplacements de personnes dans le pays.
AUDIO écouter

Recherche