En bref : Viet Nam

Patricia Lanza, une donatrice de l'UNICEF, finance un nouveau centre d'accueil de jour au Viet Nam

Image de l'UNICEF
© UNICEF/Viet Nam/2010/Bisin
Le Représentant de l'UNICEF au Viet Nam, Jesper Morch en compagnie de quelques-uns des 200 enfants handicapés qui profiteront des prestations offertes par le nouveau centre d'accueil de jour de Da Nang.

Par Sandra Bisin

DA NANG, Viet Nam, 9 avril 2010 – Plus de 150 partenaires de l'UNICEF, des enfants handicapés et leurs familles se sont réunis dans la commune de Hoa Nhon, au centre du Viet Nam, pour célébrer l'ouverture d'un nouveau centre d'accueil de jour pour enfants handicapés.

Le centre devrait offrir ses services à au moins 200 enfants dont ceux qui ont été exposés à la dioxine (ou « agent orange »). Les éducateurs de l'école offriront aux enfants une aide à la réinsertion, un enseignement informel, des activités de loisirs et leur donneront des connaissances dans des domaines comme le façonnage, la broderie, la mécanique auto et la fabrication de bijoux. 

« Nous sommes reconnaissants envers l'UNICEF Viet Nam, le Fonds américain pour l'UNICEF et la fondation de Patricia Lanza pour les dons généreux qui permettront la construction d'un troisième centre d'accueil de jour dans la province, » déclare Nguyen Thi Hien, le président de l'Association de défense des victimes de l'agent orange/dioxine à Danang.

Sortir les enfants de la marginalité

La philanthrope Patricia Lanza, qui apporte depuis longtemps son soutien au Fonds américain pour l'UNICEF, a contribué près de 200 000 dollars pour la construction de la garderie. Deux autres garderies, bâties en 2006 et en 2007, offrent actuellement à 100 enfants handicapés des soins, une rééducation physique et mentale et une formation professionnelle. 

 « Cette journée offre l’occasion de rappeler à tous que cette cérémonie sans précédent est un rêve devenu une réalité pour deux femmes qui ont joint leurs efforts pour veiller à ce que la dignité de ces enfants soit respectée, les aider à se prendre en charge et à devenir des membres actifs de la société, » déclare durant la cérémonie le Représentant de l'UNICEF au Viet Nam Jesper Morch.

« Mme Hien avait le projet d'amener des prestations qui sont essentielles aux enfants vulnérables vivant dans les zones rurales. Et Mme Patricia Lanza qui, au cours d'une visite au Viet Nam a eu la possibilité de communiquer avec ces enfants et leurs familles et de comprendre les défis auxquels ils sont confrontés, a été profondément émue et a décidé de soutenir ce programme, » a-t-il ajouté.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/Viet Nam/2010/Bisin
Le Représentant de l'UNICEF au Viet Nam Jesper Morch aide à poser la première pierre du centre d'accueil de jour pour enfants handicapés de Da Nang. Le centre d'accueil est épaulé par la donatrice de l'UNICEF Patricia Lanza.

Dans l'ensemble, les enfants handicapés figurent parmi les enfants les plus marginalisés et les plus exclus. Assez souvent, ils ont un accès bien plus limité que les enfants de leur âge ne souffrant pas de handicap aux soins de santé minimum, à l'enseignement et à diverses possibilités. Cette discrimination aboutit non seulement à de mauvais résultats en terme de santé et d'éducation mais affecte aussi l'estime qu'ils ont d'eux-mêmes et leurs possibilités de communiquer avec les autres. Elle les expose aussi davantage au risque de se trouver victimes de violences, de mauvais traitements et d'exploitation.

Selon un rapport publié en 2007 par le ministère vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, le taux de prévalence des handicaps était de 6,3 pour cent pour l'ensemble de la population avec 1,2 million d'enfants handicapés ayant moins de 16 ans. 

Un nouvel espoir pour les enfants vulnérables

« Je suis vraiment heureuse de voir que nous construisions un centre d'accueil de jour supplémentaire. Cela veut dire que j'aurai plus d'amis, » dit Le Thi Ha, 16 ans, en souriant. Elle bénéficie des services offerts par les centres qui existent à Da Nang depuis les trois dernières années.

La construction du nouveau centre fait partie d'un ensemble complet d'opérations qu'appuie l'UNICEF afin d'améliorer la vie des enfants handicapés au Viet Nam. D’autres opérations prévoient  :

  • d'accroître la sensibilisation des parties prenantes clés au problème des droits et besoins des enfants handicapés,
  • de renforcer les moyens des partenaires locaux et nationaux pour faire face aux besoins spécifiques de ces enfants,
  • de développer des politiques, des directives et des manuels sur les modèles alternatifs de prise en charge,
  • de repérer le plus tôt possible les handicaps pour faciliter la mise en œuvre des politiques, des stratégies et des législations correspondantes.

« Nous souhaitons nous appuyer sur les réussites actuelles et continuer à collaborer avec les autorités provinciales et nationales en utilisant les capacités de mise en relation de l'UNICEF pour établir des liens entre les partenaires afin d'apporter dans tout le pays des prestations indispensables aux enfants handicapés, » a déclaré Jesper Morch.


 

 

Recherche