En bref : Viet Nam

Les enfants vietnamiens font entendre leur voix pour qu’on agisse sur le changement climatique

Image de l'UNICEF
© UNICEF Viet Nam/2009/ Taketani
Nguyen Thi Ngoc Anh (à droite) présente les messages des enfants relatifs au changement climatique lors d’un atelier de deux jours qui a eu lieu à Hanoï.

HANOï, Viet Nam, 24 août 2009 – Nguyen Thi Ngoc Anh, une jeune fille de 16 ans de la province de Da Nang, ne va pas oublier de sitôt l’atelier de deux jours auquel elle a participé à Hanoï, ce mois-ci. Lors de cet atelier, elle a non seulement eu la chance de rencontrer des enfants de toutes les régions du Viet Nam, mais aussi de s’informer sur une question qui pourrait avoir un énorme impact sur la vie de tous les enfants, le changement climatique, et de débattre à ce sujet. 

Ngoc Anh était fière d’être choisie par ses pairs de l’atelier pour être l’un des cinq enfants devant représenter le Vietnam au Forum des enfants sur le climat, qui doit se tenir à Copenhague, au Danemark, du 28 novembre au 4 décembre 2009. Ce Forum va avoir lieu immédiatement avant la Conférence de l’ONU sur le Changement climatique qui va se dérouler à Copenhague en décembre prochain.

Selon le Directeur adjoint du Bureau des enfants, qui relève du Ministère du travail, des handicapés et des affaires sociales (MOLISA), Nguyen Trong An, l’un des principaux objectifs de l’atelier était de « consulter les enfants ».

« Nous, les adultes, nous  voulons écouter les idées des enfants, afin d’élaborer des plans d’action permettant de leur offrir des soins, un soutien et une protection meilleurs contre les effets négatifs du changement climatique au Vietnam, » a-t-il déclaré.

Les implications du changement climatique

L’atelier qui s’est tenu à Hanoï les 5 et 6 août, était organisé conjointement par le MOLISA et l’UNICEF. Il avait pour objectif de sensibiliser les enfants vietnamiens au changement climatique – et de les inciter à entreprendre des actions.

En tout, 126 enfants et jeunes issus de 21 provinces ont participé à l’atelier au cours duquel ils ont pris conscience de plusieurs aspects du changement climatique et de ses implications au niveau de leur vie et au niveau des communautés.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Viet Nam/2009/ Taketani
Certains des 126 jeunes, venant de 21 provinces du Vietnam, qui ont participé à l’atelier d’Hanoï sur changement climatique.

Les jeunes participants ont partagé leurs réflexions pendant qu’ils recherchaient des solutions pour ce problème mondial.

« Ces journées ont été très intenses et nous avons travaillé dur », a dit Ngoc Anh. « L’atelier m’a beaucoup plu et j’ai appris des autres enfants ce qui se passe dans d’autres régions du pays. »

Un « rôle primordial » pour les enfants

Il est crucial d’impliquer les enfants et les jeunes dans la recherche de solutions relatives au changement climatique. Forts des connaissances et des informations obtenues, ils peuvent devenir des agents efficaces pour le changement positif de l’environnement.

« Ici, à l’UNICEF, nous croyons que les enfants ont un rôle primordial à jouer et qu’ils devraient disposer des moyens leur permettant d’agir, » a déclaré le Représentant adjoint de l’UNICEF au Viet Nam, Jean Dupraz, en s’adressant aux jeunes lors de l’atelier. « Nous espérons que vous deviendrez tous des ambassadeurs actifs du changement climatique dans vos communautés, chez vous, à l’école et dans vos quartiers, » a ajouté M. Dupraz, « afin d’attirer davantage d’intérêt et d’actions chez vos pairs et chez les adultes. »

Les recommandations des enfants

À la fin de l’atelier, les participants se sont mis d’accord sur un éventail d’actions proposées afin de lutter contre le changement climatique. Les recommandations ont été réunies dans un document intitulé la « Déclaration des enfants sur le changement climatique au Viet Nam ». Ce document sera présenté à la délégation vietnamienne officielle participant à la Conférence de l’ONU sur le changement climatique, à Copenhague.

Les quatre mois qui précèdent le forum de Copenhague vont être très chargés pour Ngoc Anh et les quatre autres membres de l’équipe des jeunes du Viet Nam. Ces jeunes vont participer à des réunions avec des autorités ministérielles compétentes afin d’élaborer un projet de coopération et mener beaucoup d’activités destinées à sensibiliser la population sur le changement climatique.

Ngoc Anh espère s’exprimer efficacement au nom des enfants vietnamiens. « J’aimerais apporter à Copenhague tous les messages sur lesquels nous nous sommes mis d’accord pendant cet atelier, et j’aimerais aussi présenter la situation et les attentes des enfants au Viet Nam, » a-t-elle déclaré.


 

 

Recherche