En bref : Viet Nam

L’UNICEF et ses partenaires continuent de lutter contre la grippe aviaire au Viet Nam

Image de l'UNICEF: Viet Nam: Bird flu
© Reuters/Kham
Un vendeur de volailles débarque une cage de canards au marché de gros de Ha Vy, au sud de Hanoï.

Par Steve Nettleton

PROVINCE DE HAY TAY, Viet Nam, 8 janvier 2007 – Mme Nguyen Thi Tham, qui élève des volailles dans la province de Hay Tay, juste au sud de Hanoï, a peur de la grippe aviaire. Son élevage entier, 200 poulets au total, a été abattu au cours de la flambée de grippe aviaire en 2005.

Depuis, elle bataille pour relancer son élevage, et elle a reconstitué son stock de 200 poulets. Mais l’avenir lui fait peur. Ses craintes semblent particulièrement justifiées compte tenu d’une nouvelle flambée de grippe aviaire dans le sud du Viet Nam, qui a entraîné la mort et l’abattage de milliers d’oiseaux ces dernières semaines.

« Nous pensons que la menace de la grippe aviaire est grave et nous faisons attention à la façon dont nous élevons nos poulets, dit Mme Nguyen, si nos volailles attrapent la grippe aviaire, notre famille subira une perte économique colossale ».

Les risques restent élevés

Le Viet Nam est l’un des pays les plus éprouvés par la grippe aviaire. Seule l’Indonésie a recensé davantage de victimes humaines de la maladie. Sur les 93 personnes infectées par le virus de la grippe aviaire ici, 42 sont mortes. Des millions d’oiseaux ont été massacrés pour contenir la dernière flambée d’épidémie, et les éleveurs ont subi des pertes économiques dépassant les millions de dollars.

Au moins 40 000 volailles ont été abattues le mois dernier suite à la dernière flambée.

L’intervention rapide du Gouvernement vietnamien, avec l’appui de la communauté internationale, a permis de contrôler la situation en ce qui concerne la transmission du virus des volailles aux humains. On n’a recensé aucun cas d’infection d’humain depuis novembre 2005.

Toutefois, la réapparition récente du virus signifie que le risque d’une pandémie chez les humains reste élevé.

Image de l'UNICEF: Viet Nam: Bird flu
© UNICEF Vietnam/2006/Nettleton
Soucieux de prévenir la transmission aux humains du virus de la grippe aviaire,l’UNICEF travaille avec le Ministère de la santé à la promotion de bonne pratiques d’hygiène et à l’éducation des communautés.

Une réponse intégrée

« Nous ne sommes pas encore sortis d’affaire, affirme le Coordonnateur résident de l’ONU pour le  Viet Nam John Hendra, nous devons rester vigilants et aider les Vietnamiens à construire leur propre capacité à intervenir de la meilleure façon possible ».

Un programme mené conjointement par le gouvernement et des institutions de l’ONU – notamment l’Organisation mondiale de la Santé, l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture, le Programme des Nations Unies pour le développement et l’UNICEF –a été mis en place.

Le programme coordonne une intervention intégrée et multisectorielle menée par le gouvernement et les institutions internationales ensemble pour lutter contre la grippe aviaire. L’UNICEF, grâce à un financement du Japon, peut travailler avec le nouveau Ministère de la santé du Viet Nam pour sensibiliser davantage la communauté aux dangers du virus et encourager une meilleure hygiène.

Prêt à intervenir contre de futures flambées

Avec de tels alliés, le Gouvernement vietnamien affirme qu’il est mieux préparé à lutter lors de flambées comme celle qui a frappé les élevages de volailles des provinces du sud.

« Nous connaissons mieux le problème et avons plus d’expérience dans le contrôle de ces flambées, a dit le Vice Ministre de l’agriculture et du développement rural Bui Ba Bong, nous sommes prêts pour n’importe quelle flambée ».

Ce message rassure les éleveurs de volailles comme Mme Nguyen, qui savent bien qu’ils seraient les premiers à souffrir si le virus de la grippe aviaire se propage encore plus au Viet Nam.

Avec la contribution de Tim Ledwith à New York.


 

 

Vidéo (en anglais)

Le correspondant de l'UNICEF Steve Nettleton parle des efforts pour éviter une autre vague de grippe aviaire au Viet Nam.
 VIDEO haut | bas

Le correspondant de l'UNICEF Steve Nettleton parle des efforts de l'UNICEF pour instruire les communautés du Viêt Nam sur la prévention de la grippe aviaire.
 VIDEO haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche