En bref: Venezuela (La république bolivarienne du)

Des centaines de milliers d’enfants affectés par de graves inondations

Image de l'UNICEF
© UNICEF Venezuela/2005/Martinez
Onze des 23 états du Venezuela sont affectés par les inondations

Caracas, Venezuela, 18 février 2005 – Des dizaines de milliers de personnes se sont retrouvées sans abri après les inondations provoquées par des pluies incessantes. Près de la moitié du pays a été dévasté par cette catastrophe, et des centaines de milliers d’enfants, exposés au risque des maladies, ont un besoin urgent de nourriture, d’eau propre, et d’un logement.

« C’est une terrible tragédie que personne n’aurait pu prévoir. C’est la saison sèche en ce moment, mais les pluies abondantes qui ont commencé à tomber il y a quelques jours ont entraîné de graves inondations », explique la représentante de pays de l’UNICEF au Venezuela, Mme Anna Lucia D'Emilio.

D’heure en heure, le nombre de personnes affectées par cette crise augmente – le bilan fait état de 175 000 sinistrés à ce jour, y compris 121 000 enfants. Plus de 22 000 personnes n’ont plus de logement, au moins 61 sont mortes et des centaines d’autres sont portées disparues. Près de 150 écoles servent d’abri provisoire aux personnes déplacées et 180 autres sont très endommagées.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Venezuela/2005/Ochoa
Des fournitures de l'UNICEF sont prêtes à être envoyées aux centres de secours

Le gouvernement du Venezuela a déclaré l’état d’urgence dans certaines régions  Onze des 23 États du pays ont subi des dommages graves. Des fleuves qui ont débordé de leur lit ont emporté dans leur crue des ponts et des routes.

« L’UNICEF a immédiatement dégagé 100 000 USD pour parer à cette urgence. Nous offrons aux enfants et à leur famille des fournitures de base, comme des comprimés de purification d’eau, des matelas, des couvertures, des sels de réhydratation et tout ce qui est nécessaire au maintien de l’hygiène », explique Mme D’Emilio.

Les principaux risques sanitaires pour les enfants sont la grippe, la pneumonie, la diarrhée et les infections de la peau. L’UNICEF craint  aussi que d’autres maladies, comme le paludisme, ne posent un grave problème. Les enfants et leur famille ont aussi un besoin immédiat d’eau propre, car les principales canalisations ont été détruites, notamment dans les États de Merida et de Vargas.

L’UNICEF travaille avec des partenaires locaux pour offrir des conseils aux enfants et pour s’assurer que ceux qui vivent dans les centres d’accueil sont protégés, et restent avec leur famille.


 

 

Audio (en anglais)

18 fevrier 2005 : Anna Lucia D'Emilio Représentante de l'UNICEF au Venezuela, parle sur les effects des inondations sur les enfants et leurs familles
Recherche