Ouzbékistan

Actualité

L’UNICEF, l’UE et le Gouvernement de l’Ouzbékistan renouvellent l’engagement de fournir des soins de santé équitables pour les mères et les enfants
TASHKENT, Ouzbékistan, 19 juillet 2012 – L’UNICEF, le Gouvernement de l’Ouzbékistan et l’Union européenne (UE) ont signé aujourd’hui un accord tripartite pour la mise en oeuvre de la phase II du Programme de développement de la coopération UE-UNICEF « Amélioration des soins de santé pour les mères et les enfants en Ouzbékistan (IMCHS) ». L’accord prévoit l’engagement commun des trois partenaires de renforcer la gouvernance de la santé, d’améliorer la qualité des soins pour les mères et les enfants, et de promouvoir les pratiques de soin des familles et des communautés.

Formation des enfants d’Ouzbékistan à la préparation aux catastrophes
TASHKENT, Ouzbékistan, 2 novembre 2011 – Au camp d’été de Kimyogar, dans la région de Tashkent, en Ouzbékistan, un garçon grimace de douleur lorsque l’infirmière lui applique un pansement sur le bras. Des enfants, regroupés autour d’eux, observent attentivement, écoutant l’infirmière expliquer comment soigner la blessure.

Alors que les réfugiés ouzbeks regagnent le Kirghizistan, l'UNICEF organise des ponts aériens humanitaires vers la région sinistrée
TACHKENT, Ouzbékistan, 28 juin 2010 - Le pouce et l'index de Mashura Mamakhanova paraissent remarquablement grands alors qu'ils caressent la main minuscule de sa fille dans la couveuse où dort le nouveau-né. Né 10 semaines avant terme, le bébé pèse seulement 900 grammes mais les médecins du centre périnatal d'Andijan, en Ouzbékistan, n'avaient pas d'autre choix que de le mettre au monde.

Alors qu'en Ouzbékistan les températures augmentent, l'UNICEF et ses partenaires intensifient les mesures prises en faveur des réfugiés dans le domaine de la santé

Au Kirghizistan et en Ouzbékistan, l'aide humanitaire parvient aux familles de déplacés et de réfugiés

BICHKEK, Kirghizistan, et KURGANPATA, Ouzbékistan, 24 juin 2010 – Malgré les préoccupations concernant la sécurité, l'UNICEF a entamé en continu une vaste distribution de fournitures par transport aérien et terrestre à l'intention des personnes déplacées par les violences au Kirghizistan. Parallèlement, un nombre significatif de familles ouzbèkes qui avaient fui le pays et gagné l'Ouzbékistan voisin ont maintenant regagné leurs foyers – bien que des milliers d'autres sont encore réfugiées.

L'ONU et l'UNICEF lancent une opération humanitaire face à la crise au Kirghizistan
NEW YORK, États-Unis, 18 juin 2010 – Alors que la crise du Kirghizistan entre dans sa deuxième semaine, il est fait état d'une diminution graduelle des violences contre les Ouzbeks dans la partie sud du pays. Cependant, la situation reste explosive et pourrait continuer à se détériorer. 

Dans le sud du Kirgyzstan, une mère et son fils cherchent refuge en dépit des violences

BISHKEK, Kirghizistan 16 juin 2010 - à 3h00 du matin dimanche dernier, Malika et son fils Emil, 8 ans, ont quitté leur maison à Osh, au Kirghizistan. La nuit sans lune a dissimulé les ruines et les cadavres dispersés près de leur maison. La diffusion de vapeurs caustiques provenant des maisons en flamme, rappellent les atrocités qui ont fait rage dans la ville pendant des jours.

Des réfugiés fuyant les affrontements au Kirghizistan affluent dans les camps de l’Ouzbékistan
ANDIJAN, Ouzbékistan, 16 juin 2010 – Navruza, 14 ans, semble calme mais ses yeux sont remplis d’une profonde tristesse; en compagnie de sa mère et de deux de ses frères, elle a réussi à échapper aux affrontements meurtriers qui ont ravagé la ville d’Osh dans le Sud du Kirghizistan et à trouver refuge de l’autre côté de la frontière dans l’Ouzbékistan voisin.

En Ouzbékistan, la première campagne contre la polio en huit ans a pour objectif d’atteindre trois millions d’enfants

TACHKENT, Ouzbékistan, 18 mai 2010 - Les autorités sanitaires ouzbèkes s'efforcent de faire échec à la polio, alors qu'une récente flambée épidémique s'est produite dans le Tadjikistan voisin. Près de trois millions d'enfants de moins de cinq ans sont visés par la première campagne nationale contre la polio organisée en Ouzbékistan depuis que le pays a été déclaré libéré de la polio en 2002.

 

Les « Écoles amies des enfants » font une percée en Ouzbékistan

TASHKENT, Ouzbékistan, 5 avril 2010 – Les enfants de 850 écoles en Ouzbékistan vont pouvoir se réjouir de la lecture des classiques dans le cadre du programme des « Écoles amies des enfants » mis en oeuvre dans le pays avec le soutien de l'UNICEF et du Fonds d'Initiative sociale IKEA.

Stimuler la confiance pour aider à la prévention du VIH en Ouzbékistan

TASHKENT, Ouzbekistan, 20 mai 2009 – Yurunatuz est une communauté Rom à Margilan, en Ouzbékistan. La drogue est ici un vrai problème alors que 10 personnes sur les 810 membres que compte  la communauté sont mortes récemment du SIDA.

En Ouzbékistan, amélioration pour les soins aux mères et aux nouveaux-nés
FERGHANA, Uzbekistan, 4 May 2009 – Maftuna Yakubova beams with pride over her newborn baby boy in the maternity ward of the Perinatal Centre in Ferghana, eastern Uzbekistan.

L’Ouzbékistan s’attaque au problème des carences en fer
TASHKENT, Ouzbékistan, juin, 2006 – Afin de diminuer les graves carences nutritionnelles constatées chez les femmes et les enfants, le Gouvernement de l’Ouzbékistan, épaulé par le secteur industriel et la communauté internationale, met en œuvre un programme d’enrichissement de la farine nationale, qui a commencé en 2005 et qui est financé par une subvention de 2,8 millions de dollars E.-U., portant sur une période de trois ans.

Pour aider à lutter contre la carence en fer : 2,8 millions de dollars US de farine enrichie
TASHKENT, Ouzbékistan, 11 août 2005 – Le gouvernement d’Ouzbékistan a lancé, avec un soutien international, un projet de 2,8 millions de dollars US pour l’enrichissement de la farine, afin de réduire au cours des trois années à venir de graves carences nutritionnelles chez les femmes et les enfants.

Inquiétudes pour les enfants, suite au conflit civil
ANDIJAN, Ouzbékistan, 16 mai 2005 – Les écoles sont fermées aujourd’hui à Andijan, la quatrième plus grande ville d’Ouzbékistan, en raison des violences qui se sont produites lorsque les troupes ont dispersé vendredi une manifestation par la force. Dans cette crise, la première priorité de l’UNICEF est la sécurité et le bien-être des enfants.


 

 

 

 Version imprimable

Recherche