Ouzbékistan

Stimuler la confiance pour aider à la prévention du VIH en Ouzbékistan

Image de l'UNICEF
© UNICEF Uzbekistan/2009/Taylor
Thanks to UNICEF’s work in Uzbekistan, Roma community members now know the dangers of HIV and actively seek medical advice.

Par Matthew Taylor

TASHKENT, Ouzbekistan, 20 mai 2009 – Yurunatuz est une communauté Rom à Margilan, en Ouzbékistan L'injection de drogue par intraveineuse est un problème ici, tout comme le manque d'information sur le VIH. alors que 10 personnes sur les 810 membres que compte  la communauté sont mortes récemment du SIDA.

Halida , une femme qui travaille avec la communauté sur la prévention du VIH/SIDA, rêve que la communauté puisse  un jour faire face ouvertement au VIH et en finisse avec la drogue en intraveineuse. Elle travaille pour la Clinique Numéro quatre et récemment elle a reçu une formation à l'animation de groupe sponsorisé par l'UNICEF. Avant les Roms allaient chez les guérisseurs traditionnels pour guérir leurs maux. Maintenant, ils vont chez elle. 

« Ils forment un groupe très uni et ils ont confiance en moi maintenant, les individus aussi bien que le groupe » explique-t-elle.
 
« Partenaires pour une qualité de vie »

Yurunatuz est une communauté présente dans cinq régions et qui reçoit le soutien d'une Organisation non-gouvernementale soutenues par l'UNICEF (ONG) 'Hayot Sifati Hamrohi,' ce qui signifie 'Partenaires pour la qualité de la vie.' L'ONG aide les gens comme Halida à faire prendre conscience du VIH et à changer les comportements afin d'arrêter sa propagation.

L'UNICEF travaille aussi à travers tout le pays pour combattre les épidémies récentes de VIH dont on pense qu'elles sont  le résultat de pratiques médicales peu hygiéniques. L'UNICEF a envoyé du matériel médical dans la province de Namangan dans l'est de l'Ouzbékistan. Des équipements sont aussi en route pour la province voisine de l'Andijian.

Réponse immédiate

Le nouvel équipement médical fait partie de la réponse immédiate de l'UNICEF pour soutenir le gouvernement de l'Ouzbékistan dans sa lutte  pour combattre le VIH/SIDA dans ces régions, en  améliorant la sécurité des patients dans le système de santé.

« Le kit à usage unique est un premier pas essentiel pour rendre les soins plus sûrs et combattre le VIH/SIDA dans  l'Est du pays. Notre réponse collective a été rapide. Mais naturellement nous sommes ici pour aider toutes les régions à stopper la propagation du VIH en Ouzbékistan, » a déclaré le Représentant de l'UNICEF dans ce pays, Mahboob Shareef.

Il a aussi été convenu de faire une série de plus grands pas pour s'attaquer dans les régions au VIH et aux questions qui lui sont  liées. Ces mesures incluent un plan régional d'action avec les autorités régionales pour la prévention  du VIH parmi les jeunes, les femmes et les enfants, ainsi que l'amélioration du traitement et des soins pour les mères et les enfants vivant avec le VIH.

Stimuler la confiance
En attendant, la confiance qui s'est instaurée entre Halida et  la communauté Rom a permis de révéler de nouveaux cas  et de les traiter.

« Une mère s' inquiétait que son fils ait le VIH car il s'était injecté beaucoup de drogues » raconte-t-elle. « Elle m'a demandé d'aider son fils à faire le test du VIH et le garçon s'est avéré positif. Maintenant il reçoit des conseils et des soins. »


 

 

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche