En bref : États-Unis d'Amérique

Première d’une vidéo musicale aux Nations Unies qui illustre la tragédie de la traite des êtres humains

Image de l'UNICEF
© Erin Feinberg
Akon, une grande vedette du rap et le compositeur Peter Buffett ont collaboré à une création exprimant la vision humanitaire qu’ils ont en commun.

NEW YORK, États-Unis, 24 mars 2009 – Afin de marquer la Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage, les Nations Unies accueillent une manifestation culturelle et un concert s’intitulant « Rompre le silence, tambour battant » (Breaking the Silence, Beating the Drum).

VIDÉO: regarder maintenant

Le concert du 25 mars est l’un des nombreux événements qui doivent avoir lieu au siège, à New York, afin de commémorer les vies et les libertés perdues par plus de 100 millions d’Africains, qui ont fait l’objet, pendant plus de deux siècles, de la traite transatlantique des esclaves. Il y aura notamment sur scène le groupe sud-africain Ladysmith Black Mombazo, le Brésilien  Gilberto Gil et les Jamaïcains The Marley Brothers. En outre, des témoignages de solidarité de Nelson Mandela et Mohammed Ali vont être projetés sur écran.

Le compositeur américain Peter Buffett a écrit une nouvelle chanson à l’occasion de cet événement afin de rappeler au monde que des millions de personnes sont encore victimes d’un trafic d’esclaves et que des millions d’enfants sont, chaque année, victimes du travail des enfants, de l’exploitation sexuelle et du mariage forcé. « Si nous avons bien mis fin à la traite transatlantique des esclaves, nous pouvons aussi mettre fin à cela », a déclaré M. Buffett. « Cela montre qu’il y a effectivement de l’espoir. Mais nous sommes loin d’y être arrivés. »

La phase ultime de l’alchimie

M. Buffett, compositeur de longue date, va se produire avec Akon, une vedette mondiale du hip-hop, d’origine sénégalaise. Les deux musiciens se sont rapprochés en 2007 pour enregistrer et interpréter sur scène la chanson « Anything ».

« Ça avait fonctionné entre nous comme je ne l’avais jamais imaginé » a expliqué M. Buffett à propos son travail avec Akon. « Musicalement, vocalement, ça avait parfaitement marché. Aussi était-ce très facile pour moi de lui demander de recommencer. »

Leur nouveau morceau, « Blood into Gold » (Du sang dans l’or), déclare haut et fort que la passivité n’est plus de mise face à la traite des êtres humains – une industrie mondiale qui brasse des milliards de dollars. « En fait, avec l’esclavage et la traite des êtres humains, on transforme le sang en or. C’est une sorte de phase ultime de l’alchimie, de la pire espèce », a dit M. Buffett.

L’« effet fille »

En dehors de son talent de musicien, M. Buffett a une large expérience des activités philanthropiques avec la NoVo Foundation – qui est financée par l’investisseur Warren Buffett, son père, et qu’il préside avec sa femme Jennifer Buffett. Cette fondation travaille en particulier à l’amélioration de la vie des filles et dans leur émancipation.

« Ce que j’estime être des qualités féminines, la coopération, le partenariat, l’attention portée aux autres, la complexité, le temps consacré à l’écoute, ce sont toutes des valeurs que nous voulons intégrer dans ce que nous apportons », a-t-il expliqué. « Nous nous sommes effectivement aperçus que l’investissement dans une adolescente, presque partout dans le monde, était vraiment le plus efficace qu’on puisse faire. »

NoVo soutient partout dans le monde des programmes de base destinés à améliorer la vie des jeunes filles. La fondation a constitué un partenariat avec Nike afin d’engager 100 millions de dollars É.-U. dans la réalisation de l’« effet fille » – selon lequel l’investissement le plus efficace dans le changement est celui dans l’éducation, l’indépendance financière et la santé des adolescentes. Et il est fondamental de mettre fin à l’exploitation et à la traite pour que ce catalyseur social puisse jouer son rôle.

Le travail de l’UNICEF

L’UNICEF a pris un engagement dans le cadre de la Convention relative aux droits de l’enfant, qui exige des parties de « prendre toutes les mesures appropriées sur le plan national, bilatéral et multilatéral pour empêcher l’enlèvement, la vente ou la traite des enfants à quelque fin que ce soit et sous quelque forme que ce soit. »

Depuis 2005, l’UNICEF s’efforce de mettre fin à la vente des jeunes enfants destinés à devenir jockeys pour les courses de chameaux en Arabie saoudite et dans d’autres pays. En 2006, l’UNICEF a organisé le premier atelier qui ait jamais eu lieu dans le monde arabe sur la lutte contre la traite des enfants.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, a annoncé que le 25 mars, la deuxième Journée annuelle internationale de commémoration des victimes de l’esclavage, avait pour but que « chacun, partout, batte le tambour afin de proclamer que chacun d’entre nous, noir ou blanc, homme ou femme, fait partie d’un seul peuple. Lorsque des musiciens jouent, ils tiennent compte de la partition que jouent les autres. Il nous faut suivre leur exemple. »


 

 

Vidéo (en anglais)

Le compositeur et philanthrope Peter Buffett parle de« Blood into Gold », sa nouvelle chanson.
 VIDÉO  hautbas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche