En bref : États-Unis d'Amérique

L’UNICEF et l’US Fund organisent la cérémonie de remise des prix du Dixième anniversaire du Monde des enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ07-1616/Markisz
Le fondateur du Monde des Enfants, Harry Leibowitz, remet le Prix du fondateur à Teresa Cheptoo, une jeune fille de 16 ans, du Kenya ; à droite, Craig Leibowitz, le fils du fondateur, qui a animé la cérémonie.

Par Susan Markisz

NEW YORK, États-Unis, 8 novembre 2007 – Teresa Cheptoo, une jeune militante kényane de 16 ans, opposante déterminée à la mutilation génitale féminine, figure parmi les huit lauréats des Prix du Monde des enfants, dont le travail de mobilisation a été récompensé aujourd’hui.

Ces prix, qui ont été remis à l’UNICEF House de New York, lors d’une cérémonie organisée par l’US Fund for UNICEF, ont également récompensé des défenseurs des enfants et des humanitaires d’Argentine, de l’Inde, du Pérou et des États-Unis.

« Il est particulièrement difficile de concevoir le courage qu’il a fallu à une jeune de 12 ans pour se dresser contre une coutume peut-être millénaire, et qui a été observée par ses aînés et ses pairs. C’est justement ce qu’a fait Teresa », a déclaré le fondateur du Monde des enfants, Harry Leibowitz, en faisant la présentation de la jeune lauréate et en lui remettant le Prix du fondateur.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ07-1618/Markisz
Les lauréats des Prix du Monde des enfants (de gauche à droite) : le Dr Samir Chaudhuri, Carmen Masias, le Dr Mark Manary, Meghan Pasricha, Carol Sasaki, le Dr Ricardo Bennun et Teresa Cheptoo.

Trois catégories de prix

En recevant son prix, 15 000 dollars E.-U. en espèces, Teresa a eu ces mots : « Je souhaite remercier le Monde des enfants de m’avoir choisie pour venir ici recevoir ce prix. Et je vous assure que je vais voir les filles déjà mutilées et les ramener en classe et … mobiliser les autres, restées chez elles. »

Ces prix, attribués chaque année depuis dix ans par le Monde des enfants, une ONG basée aux États-Unis., récompense les gens qui apporter une contribution significative à trois domaines :

  • la santé, la médecine ou les sciences, l’action de toute une vie étant alors récompensée par le Prix de la santé
  • les services sociaux ; le Prix de l’humanitaire va à ceux qui, dans ce domaine, ont fait avancer les choses à long terme
  • enfin, le Prix du fondateur – celui qui a été attribué à Teresa cette année – va à un jeune de moins de 21 ans, garçon ou fille, qui a fait des efforts exceptionnels pour améliorer la vie de ses pairs.

Des « efforts faits en collaboration » pour la santé de l’enfant

Le Dr Mark Manary, professeur de pédiatrie à la Washington University School of Medicine de  St. Louis, Missouri, États-Unis, et chargé de cours principal en pédiatrie au Medical College of Malawi, à Blantyre, Malawi, a reçu le Prix de la santé 2007 du Monde des enfants.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ07-1619/Markisz
Caryl Stern, Présidente et Administratrice de l’US Fund for UNICEF, lors de son intervention à la remise des Prix du Monde des enfants, qui a eu lieu à l’UNICEF House, à New York.

Le prix était assorti d’une subvention de 50 000 dollars, accordée à l’organisation du Dr Manary pour le Projet Beurre de cacahuète, qui a permis de sauver la vie d’enfants souffrant de malnutrition, au Malawi, en leur fournissant une alimentation thérapeutique prête à la consommation.

« Toutes les bonnes choses sont le résultat de gros efforts, faits en collaboration », a dit le Dr Manary. « On peut récompenser une personne, ici, aujourd’hui, mais dans les organisations qui ont accompli ce travail, il y a un très grand nombre de personnes impliquées et d’intervenants à bien des niveaux ».

Il a ajouté que l’UNICEF, le Programme alimentaire mondial et diverses ONG avaient contribué au succès du Projet Beurre de cacahuète (Project Peanut Butter), qu’il espère à présent élargir  à la Sierra Leone grâce à la subvention du Monde des enfants.

Éloge des lauréats

Cette année, les autres lauréats des prix du Monde des enfants sont :

  • le Dr Ricardo Bennun, qui aide, en Argentine, son pays natal, les enfants défavorisés à se faire opérer d’un bec de lièvre ou d’un palais fendu
  • le Dr Samir Chaudhuri, Directeur du Child in Need Institute (l’Institut de l’enfant dans le besoin), à Calcutta, en Inde
  • Inderjit Khurana, fondateur de la Ruchika Social Service Organization (Organisation de service social Ruchika) à Bhubaneswar, en Inde
  • Carmen Masias, qui se distingue dans la lutte en faveur des communautés sans drogues au Pérou
  • Meghan Pasricha, qui s’est fait l’avocate de la jeunesse anti-tabac du Delaware, États-Unis, et a fondé le Global Youth Health Education and Leadership Program (Programme mondial pour l’éducation et l’animation des jeunes dans le domaine de la santé)
  • Carol Sasaki, fondatrice de la International Humanity Foundation (Fondation humanitaire internationale), qui aide les femmes à sortir de l’esclavage sexuel.

La Présidente et Administratrice de l’US Fund for UNICEF, Caryl Stern, a fait l’éloge de tous ceux qui avaient reçu un prix.

« Beaucoup d’entre nous avons appris qu’en sauvant une vie, on sauve le monde », a-t-elle dit. « C’est un honneur de se trouver aujourd’hui face à un groupe d’hommes et de femmes qui font cela, précisément. Nous remercions particulièrement nos hôtes [les fondateurs du Monde des enfants, Harry et Kay Leibowitz] pour le travail qu’ils ont accompli – non seulement parce qu’ils reconnaissent la valeur de ceux qui aident les enfants, mais aussi parce qu’ils appuient cette aide.
« Vous rendez possible le travail qui est le nôtre », a ajouté Mme Stern.


 

 

Liens

World of Children Awards
(lien externe en anglais, ouvre une nouvelle fenêtre)

Recherche