En bref : États-Unis d'Amérique

L’UNICEF évoque les problèmes d’eau dans le monde, avec la coopération des restaurants de la ville de New York

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ06-0149/KAMBER
Les filles nomades et les femmes remplissent des récipients d'eau provenant d'une grande flaque au milieu de la route près de Wajid au sud de la Somalie. Plus d'1 milliard de personnes dans le monde ont seulement un accès à de l'eau potable dangereuse.

Par Amy Bennett

La Journée mondiale de l’eau, célébrée chaque année le 22 mars, est une journée internationale d’action dont le but est d’attirer l’attention du public sur le manque d’eau potable dans le monde en développement. A New York aussi, on marque la Journée.

NEW YORK, Etats-Unis, 21 mars 2007 –  C’est le fruit d’un miracle de l’ingénierie, et c’est pourtant considérée ici comme allant de soit. Et en plus c’est gratuit. On veut parler de l’eau du robinet de la ville de New York.

Achevé en 1915, le système de canalisations d’eau de New York achemine chaque jour plus de 4 milliards de litres d’eau (environ 1,3 milliard de gallons) des réservoirs aux eaux limpides du nord de la métropole jusqu’aux robinets des particuliers. Ces réservoirs constituent la plus vaste source d’approvisionnement en eau non filtrée du monde mais l’eau y est étroitement surveillée et sa pureté encore plus strictement réglementée que l’eau mise en bouteille.

Mais ailleurs dans le monde, plus de 2,6 milliards de personnes, soit 40 pour cent environ des habitants de la planète, manquent d’installations sanitaires de base et plus d’un milliard d’entre eux continuent à boire de l’eau provenant de sources d’approvisionnement en eau non salubre. Chaque jour, des milliers d’enfants meurent de diarrhée et d’autres maladies imputables à de l’eau polluée, au manque d’assainissement ou d’hygiène, et l’on peut dire que le manque d’eau salubre est le deuxième tueur d’enfants de moins de cinq ans dans le monde.

De l’argent pour sauver des vies

Le projet Tap (tap est un mot anglais qui signifie robinet)  mis en œuvre à New York est un programme novateur de collecte de fonds par le biais duquel toute personne dinant dans une grande partie des meilleurs restaurants de la ville sera priée de verser un dollar pour l’eau du robinet qui lui est habituellement servie gratuitement. Les fonds obtenus seront versés à l’UNICEF pour l’aider à offrir aux enfants du monde entier un accès à de l’eau potable et sauver ainsi de nombreuses vies.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Plus de 200 restaurants participent au Projet Tap pour la journée mondiale de l'eau. Ils demanderont aux patrons de payer 1 dollars pour un verre d'eau du robinet. L'UNICEF financera des actions dans le domaine de l'eau et l'assainissement.

Chris Cannon, propriétaire de deux prestigieux restaurants de cuisine italienne, Alto et L’Impero, affirme que les New Yorkais répondront avec enthousiasme au projet Tap.

« Comme nous sommes un restaurant haut de gamme, les clients demandent souvent de l’eau en bouteille, dit-il, mais nous allons demander à tout le monde de participer. On ne va pas se limiter à l’eau du robinet ».

Améliorer l’accès à de l’eau salubre

D’autres New Yorkais ont un mouvement de recul quand ils apprennent qu’on va leur demander un dollar pour ce verre d’eau glacée qui est gratuit habituellement avec tous les repas. Mais la plupart disent qu’ils donneraient volontiers un dollar pour une bonne cause.

Quant à ceux qui viennent d’autres pays, ils rappellent que l’eau propre et salubre est l’une des choses les plus appréciables dans la ville de New York.

« La plupart du temps, je bois cette eau du robinet », dit Muhammad Nawaz, un des employés du restaurant New Naimatkada. « L’eau de la ville de New York ne me rend jamais malade ». M. Nawaz est originaire du Pakistan, où la pollution de l’eau est un grave problème.

L’UNICEF travaille pour aider à atteindre l’Objectif du Millénaire pour le développement qui consiste à réduire de moitié la proportion de personnes qui n’ont pas accès de manière régulière à de l’eau salubre et à des moyens d’assainissement d’ici 2015. La date butoir se rapproche mais les gens qui souhaitent atteindre cet objectif aussi.


 

 

Vidéo (en anglais)

Mars 2007:
La correspondante de l'UNICEF Elizabeth Kiem parle du projet Tap, une initiative afin d'encourager les New-Yorkais à contribuer aux actions de l'UNICEF dans le domaine de l'eau et l'assainissement.
 VIDEO  haut | bas


21 mars 2007:
L'Ambassadeur de Bonne volonté de l'UNICEF, Sarah Jessica Parker, était présent pour le lancement du Projet Tap, une initiative afin d'encourager les New-Yorkais à contribuer aux actions de l'UNICEF dans le domaine de l'eau et l'assainissement.
 VIDEO  haut | bas


21 mars 2007:
Caryl Stern, chef des opérations pour le comité national des états-unis pour l'unicef parle du Projet tap pendant la Journée mondiale de l'eau 2007.
 VIDEO  haut | bas

Recherche