En bref : États-Unis d'Amérique

L’ONU appuie les efforts de secours aux rescapés de l’ouragan Katrina

Image de l'UNICEF
© REUTERS/Stapleton
Des enfants de la Nouvelle-Orléans se nourrissent de rations alimentaires distribuées par la Garde nationale des Etats-Unis, suite au passage de l’ouragan Katrina.

NEW YORK, 6 septembre 2005 – Le Gouvernement des Etats-Unis a accepté une offre de contribution des Nations Unies aux secours apportés aux rescapés de l’ouragan Katrina. Des spécialistes de haut niveau de l’ONU ont été déployés pour aider les autorités des Etats-Unis à coordonner les secours internationaux.

« Les Etats-Unis eux-mêmes ont été très généreux lors des crises qui ont frappé d’autres peuples », a rappelé le Secrétaire général de l’ONU Kofi Annan lors d’une interview à la BBC lundi soir. « Voilà pourquoi j’estime qu’il est important, maintenant qu’ils en ont besoin, que les Nations Unies et d’autres pays les aident à leur tour ».

« Nous éprouvons beaucoup de compassion pour les victimes de cette tragédie, les enfants en particulier », a dit vendredi la Directrice générale de l’UNICEF Mme Ann M. Veneman, qui était encore, il y a peu, Secrétaire des Etats-Unis à l’agriculture.

“Lors de mes nombreuses années au Département de l’agriculture des Etats-Unis et au cours de mes déplacements avec l’UNICEF dans le monde entier ces six derniers mois, j’ai visité beaucoup de régions touchées par des catastrophes, dont les zones ravagées par le tsunami de décembre dernier, et cette catastrophe est une des pires que j’aie jamais vues ».

Image de l'UNICEF
© REUTERS/Carlos Barria
Des enfants évacués des régions dévastées par Katrina dorment sur des lits de camp à Houston (Texas).

Les Etats-Unis acceptent l’offre d’aide de l’ONU

La semaine dernière, Mme Veneman était en contact avec de hauts responsables du Gouvernement des Etats-Unis et elle avait dit que l’UNICEF – ainsi que d’autres institutions des Nations Unies – étudiait la façon dont il pouvait venir en aide. L’UNICEF garde en réserve, dans ses centres d’approvisionnement situés en plusieurs points de la planète, des fournitures d’urgence prêtes à être livrées et une liste de ces produits a été donnée aux responsables des secours des Etats-Unis.

Ayant appris le 3 septembre que les Etats-Unis acceptaient la proposition d’aide de l’ONU, le Bureau des Nations Unies chargé de la  coordination des affaires humanitaires (OCHA) a dit aujourd’hui que l’ONU avait mobilisé trois équipes interinstitutions chargées d’intervenir, de concert avec les autorités des Etats-Unis, sur les questions de logistique et de coordination.

Comme les Etats-Unis ont décidé de renforcer le centre d’aide interinstituions établi à Bâton-Rouge (Louisiane) et de créer un centre de distribution à Kessla, près de la Nouvelle-Orléans, du personnel supplémentaire pourrait être dépêché sur les lieux, a déclaré OCHA.

Les agences qui participent aux secours

A présent, l’équipe de liaison interinstitutions des Nations Unies est basée à Arlington (Virginie), au Centre d’opérations de l’ouragan Katrina de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID). Les autres équipes appuieront les efforts de l’Office of Foreign Disaster Assistance (OFDA) d’USAID, et des centres régionaux de coordination de l’United States Federal Emergency Management Agency (FEMA), au Texas et en Géorgie.

Les équipes interinstitutions envoyées au Texas et en Géorgie comprennent des représentants du Programme alimentaire mondial (PAM), du Haut Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR), de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ainsi que des membres du réseau du Bureau de la coordination des affaires humanitaires /Equipe des Nations Unies pour l'évaluation et la coordination en cas de catastrophe (UNDAC).

Pour coordonner son intervention, les Nations Unies ont mis sur pied une équipe interinstitutions le 2 septembre. Elle est présidée par OCHA et composée de représentants de l’UNICEF, de l’OMS, du PAM, du HCR, du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (UN-HABITAT) et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).


 

 

Vidéo (en anglais)



6 septembre 2005 :
Gerry Dyer, Chef de l’Unité de réponse humanitaire de l’UNICEF, évoque le problème des enfants affectés par l’ouragan Katrina.

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Recherche