Ukraine

Enfants abandonnés en Ukraine à cause de la pauvreté

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Les soins et l’appui offerts au Centre pour la maternité et l’enfance aide les mères à rester avec leur bébé.

KHERSON, Ukraine/NEW YORK, 9 février 2005 – L’Ukraine est l’un des pays les plus vastes d’Europe orientale mais aussi l’un des plus pauvres, et ses enfants sont souvent les premières victimes d’une pauvreté chronique. Le niveau de vie a considérablement baissé ces dix dernières années et beaucoup de familles – en particulier les familles monoparentales – vivent au-dessous du seuil de pauvreté.

Dans ces conditions sociales et économiques très difficiles, certaines mères ne peuvent pas faire face et abandonnent leurs enfants, ou les donnent aux orphelinats. Plus de 100 000 enfants vivent actuellement dans de telles institutions en Ukraine.

Mais, au Centre pour la maternité et l’enfance, un projet soutenu par l’UNICEF et ses partenaires à Kherson, les enfants ont l’occasion de rester avec leur mère.

« Notre tâche principale est de convaincre les femmes de ne pas remettre leurs enfants aux orphelinats », déclare Lorentseva Tatyana, la psychologue du Centre. « Ce que nous avons fait tout d’abord, c’est d’aller avec des médecins dans les maternités afin de savoir pourquoi tant de femmes abandonnaient leur bébé ».

Les recherches ont montré qu’un bon nombre de femmes avaient été elles-mêmes abandonnées – mises à la porte de chez elles par leurs parents ou leur ami, après qu’ils eurent découvert qu’elles étaient enceintes. Ceci est arrivé à Elena, âgée de 27 ans, qui a trouvé accueil et soutien auprès du Centre pour la maternité et l’enfance.

« Le Centre aide à résoudre tous mes problèmes » dit-elle. « Je viens ici et ils ont tout. Ils nous nourrissent, nous disposons d’un endroit pour vivre, les mères obtiennent des vêtements pour leurs enfants, ils nous fournissent des soins médicaux, et une assistance juridique et sociale. Ils nous conseillent même pour obtenir une aide de l’administration ».

Depuis son ouverture en septembre 2003, le Centre a permis à 52 enfants de rester avec leur mère – dont Elena et son fils. Mais il s’agit du seul centre de ce type en Ukraine. L’UNICEF travaille actuellement avec les pouvoirs publics afin d’essayer d’ouvrir d’autres centres comme celui de Kherson.


 

 

Vidéo (en anglais)

9 février 2005:
A Kherson (Ukraine), Thomas Nybo, de l’UNICEF, décrit les efforts déployés en vue de permettre aux familles de rester ensemble.

bas | haut débit
(Real player)

Recherche