Ouganda

Le Mouvement pour l’éducation des filles change la vie des enfants en Ouganda

Image de l'UNICEF
© UNICEF video still
Peace Margaret Atwooki (droite) est une orpheline de 14 ans. Elle est retournée à l’école grâce au Mouvement pour l’éducation des filles soutenu par l’UNICEF.

Par Thomas Nybo

DISTRICT DE KYENJOJO, Ouganda, 19 avril 2010 – Peace Margaret Atwooki, 14 ans, est retournée à l’école après quatre ans d’absence.

Peace Margaret est orpheline. Ce n’est pas une situation exceptionnelle en Ouganda, où de nombreux enfants ont perdu leurs parents à cause du SIDA et autres maladies. Après avoir perdu ses parents, Peace Margaret a abandonné l’école et elle a commencé à travailler en tant qu’employée de maison. Mais un ami lui a conseillé de se rendre à un club soutenu par l’UNICEF qui l’a ensuite encouragée à retourner en classe.

Aider les enfants à rester à l’école

La décision d’arrêter le travail a été dure à prendre, raconte Peace Margaret. Mais elle ajoute que la perte de ses parents l’a incitée à changer sa vie.

« Je me suis rendue compte que mes parents n’étaient plus là, » dit-elle. « Alors je me suis dit que si j’allais à l’école, je deviendrais peut-être quelqu’un d’important, et pas une simple employée de maison. »

 Peace Margaret est devenue membre d’un club local qui fait partie du Mouvement pour l’éducation des filles (MEF). Ce mouvement a débuté en Ouganda en 2001 avec l’aide de l’UNICEF. Le MEF a des branches locales actives à travers l’Afrique subsaharienne qui ont toutes le même objectif : s’assurer que les enfants comme Margaret aient le soutien nécessaire pour aller à l’école et y rester.

Il s’agit d’un défi colossal dans ce pays où l’on recense plus de 700 000 enfants âgés entre 6 et 12 ans n’ayant jamais été à l’école. A peu près deux enfants ougandais sur trois inscrits à l’école primaire ne finissent pas le premier cycle du primaire.

Faire retourner les enfants à l’école

Mugenyi Mary Cleophas, la directrice de l’école où se rend Peace Margaret, explique que les clubs du MEF améliorent de manière significative la situation de la communauté locale. « Avec l’aide et les conseils de l’UNICEF, nous avons réussi à faire revenir 54 enfants depuis 2007, » dit-elle. « Ils sont désormais scolarisés. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF video still
Des filles ougandaises étudient dans un club du Mouvement pour l’éducation des filles. Ce mouvement a des branches locales actives en Afrique subsaharienne.

Ici, le club du MEF aide à fournir aux élèves des cahiers, des stylos et des uniformes. Une partie de l’argent provient des élèves eux-mêmes, qui s’occupent d’un jardin et en vendent les récoltes.

« La plupart des enfants qui sont retournés à l’école sont réellement sans ressources, déclare Mme Cleophas. Ils n’ont pas de livres. Certains vivent dans des familles dirigées par des enfants. Ils sont seuls avec leurs frères et soeurs, mais sans leurs parents. Le fléau du SIDA nous a aussi déstabilisés. »

Afin d’éviter que les élèves stressés et vulnérables n’abandonnent l’école, celle-ci a mis en place un système strict de suivi qui prévient les enseignants de la récurrence des absences.

Le droit d’apprendre
Les experts pensent que les efforts pour développer l’éducation primaire auront des conséquences bénéfiques sur de nombreux secteurs dans les pays en voie de développement. L’école est essentielle pour l’alphabétisation, l’autonomisation et la croissance économique. L’école est aussi l’élément clé de la survie de l’enfant et le bon développement de la génération à venir.
 
« Quand j’étais au travail, j’ai vu que je n’y gagnais rien, » explique Peace Margaret. « Je suis très contente parce que je vais à l’école maintenant… Et je suis fière parce que je vais finir l’école primaire et aller au collège. »

En Ouganda comme partout dans le monde, chaque enfant a le droit d’apprendre. Les clubs du MEF aident les élèves à exercer ce droit et leur offrent un avenir plus prometteur.


 

 

Vidéo (en anglais)

Thomas Nybo, correspondant de l’UNICEF, fait le point sur les travaux effectués par le Mouvement pour l’éducation des filles afin de promouvoir l’égalité des sexes dans les écoles en Ouganda.
VIDÉO haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles
Recherche