Ouganda

Un glissement de terrain fait 77 morts et des centaines de disparus dans l’est de l’Ouganda

Image de l'UNICEF
© UNICEF Ouganda/2010/Chulho Hyun
En Ouganda, un groupe d'enfants et un homme portant un matelas quittent le village de Nametsi où s'est produit le glissement de terrain.

DISTRICT DE BUDADA, OUGANDA, 8 mars 2010 – Un glissement de terrain bref mais mortel a enseveli le 1er mars trois villages du district de Budada, à l'est de l'Ouganda, tuant 77 personnes et provoquant le déplacement d'environ 2000 autres.

 AUDIO : écouter maintenant

Pas de temps pour réagir
Les habitants du district de Budada, situé à 300 kilomètres à l'est de Kampala et très à l'intérieur du massif du Mont Elgon, n'ont simplement pas eu le temps de réagir. La force de la boue et des rochers, dévalant d'une hauteur de 700 mètres, a fait que tout a été quasiment englouti sur leur passage. 

 Chulho Hyun, Responsable de la communication de l'UNICEF en Ouganda, a effectué aussitôt après le glissement de terrain une visite dans le village de Nametsi, anéanti. « J'ai parcouru le secteur et il y avait des corps de bestiaux dans la boue, » a-t-il déclaré. « Un côté entier de la montagne s'est tout simplement effondré. » 

Sur le flanc de la montagne, des soldats, des équipes de secours et des habitants des villages continuent de retirer des corps de la boue. Dans les districts sinistrés, environ 300 personnes sont toujours portées disparues.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Ouganda/2010/Chulho Hyun
Un groupe de femmes et d'enfants près du village ougandais de Nametsi.

Aide vitale
Immédiatement après le glissement de terrain, l'UNICEF a envoyé des fournitures de secours et une équipe d''évaluation dans le district de Budada.

« Le plan actuel est de faire descendre [les habitants] vers des sites plus sûrs situés à l'écart des zones à risque, » a dit Chulho Hyun en ajoutant que les habitants déplacés étaient hébergés dans deux campements provisoires dans des localités voisines.

Dans les phases initiales de l'opération, le personnel humanitaire se concentre sur la distribution de fournitures vitales concernant la santé, l'eau et les premiers secours.

A ce jour, l'équivalent d'environ 152 000 dollars de fournitures a été expédié dans les zones sinistrées dont du matériel pour soigner les blessures, les infections oculaires, la diarrhée et diverses autres maladies. L'UNICEF distribue également des trousses familiales qui contiennent des tentes, des couvertures, du savon et des ustensiles de cuisine.
La distribution de ce matériel non alimentaire se poursuit, grâce aux efforts de la Croix Rouge ougandaise.

Risque de déplacement pendant la saison des pluies
Les fortes pluies dans toute la région ont suscité des préoccupations supplémentaires concernant le personnel humanitaire.

« C'est toujours la saison des pluies, » a dit Chulho Hyun. « Ici, la nuit, il fait très froid. »

Les pluies continuelles ont pour conséquence que d'autres glissements de terrain sont possibles ainsi que des inondations dans les secteurs se trouvant au bas des montagnes.

Face à cette situation, le gouvernement demande à ceux qui vivent dans les montagnes d'aller s'installer sur des sites plus sûrs mais beaucoup de ces familles n'ont pas les moyens de partir ou bien sont peu disposées à abandonner des terres qui leur appartiennent depuis des générations. Comme les personnes déplacées se trouvant plus bas dans les camps, leur situation est devenue précaire et les pluies continuent à tomber.

Avec la collaboration de Melissa Gorelick à New York.


 

 

Audio (en anglais)

Radio UNICEF s'entretient avec Chulho Hyun, Responsable de la communication de l'UNICEF en Ouganda, sur les opérations de secours actuelles pour les personnes touchées par le glissement de terrain.
 AUDIO  écouter

Recherche