Ouganda

L'Ouganda s'engage dans un combat majeur contre le paludisme dans les districts du Nord

Image de l'UNICEF
© UNICEF Ouganda/2008/ Hyun
Les membres d'un chorale scolaire chantent une chanson dont les paroles vantent les mérites de l'utilisation de moustiquaires imprégnées d'insecticide pendant le lancement de la campagne contre le paludisme dans le district d'Oyam.

A l'occasion de la Journée mondiale du paludisme le 25 avril, l'UNICEF et ses partenaires soulignent les succès obtenus mais appellent à redoubler d'efforts afin d'éradiquer cette maladie meurtrière. Voici une histoire liée à ce sujet.

DISTRICT D'OYAM, Ouganda, 19 novembre 2008 – Le Gouvernement ougandais a lancé une campagne à grande échelle contre le paludisme  au nord du pays dans la sous-région du Lango. C'est la dernière tentative en date pour combattre le paludisme, une maladie évitable qui qui est l'une des principales causes de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans en Ouganda.

Prenant la parole à l'occasion du lancement de la campagne, la semaine dernière, le Représentant de l'UNICEF en Ouganda, Keith McKenzie a déclaré : « d'ici à demain, le paludisme aura tué près de 230 femmes et enfants en Ouganda. Cela signifie que près de neuf personnes vont mourir du paludisme dans l'heure qui suit. Chacune de ces morts représente une perte inutile - une perte inacceptable, alors que nous savons qu'elles  peuvent être évitées. »

Mise en oeuvre dans les districts d'Apac, Amolatar, Dokolo, la Lire et Oyam, la campagne espère réduire la mortalité et la morbidité dues au paludisme chez les enfants de moins de cinq ans et chez les femmes enceintes, en augmentant la proportion des ménages équipées de deux moustiquaires traitées avec un insecticide longue durée.

L'UNICEF et ses partenaires bénéficient d’une contribution de trois millions de dollars des É.-U. du Gouvernement japonais pour soutenir la distribution par le ministère de la Santé d'environ 232 000 moustiquaires.

Insuffisance des infrastructure et des services

Image de l'UNICEF
© UNICEF Ouganda/2008/ Hyun
L'ambassadeur du Japon en Ouganda, S.E. Keiichi Kato et le Représentant de l'UNICEF Keith McKenzie assistent à une démonstration de l'utilisation appropriée des moustiquaires par les membres d'une équipe de santé du village local.

La campagne fait à la fois lapromotion de l'utilisation cohérente et appropriée de la moustiquaire, et fournit dans le cadre des services de soins prénataux un traitement à domicile du paludisme. Elle cherche ainsi à augmenter le pourcentage d'enfants atteints de fièvres dues au paludisme pris en charge au niveau communautaire, et à doubler le nombre de femmes enceintes recevant le traitement présomptif du paludisme..

La sous-région du Lango possède une population totale de 1.7 millions (soit environ 290 000 ménages). Délaissant les camps, une majorité de la population déplacée par le conflit au Nord de l'Ouganda est maintenant rentrée chez elle, avec l'espoir d'un retour au calme.

Cependant, le manque complet d'infrastructures et de services de base dans ces zones rurales nécessite le recours à des interventions efficaces de prévention et de contrôle du paludisme.


 

 

Liens

Site web Partenariat mondial : faire reculer le paludisme
(lien externe, s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Recherche